Grand Dord et décadence !

Pourquoi les gilets jaunes ? Peut-être à cause du foulard gris.

J’suis bidon !
Pour ceux qui aiment rire. Ne pas manquer la réunion de Grand Lac au sujet de ‘’la crémaillère’’, diffusée sur TVnet citoyenne. Après ‘’le Fantôme de l’Opéra’’, ‘’Le fantôme de la Place Mollard''.
www.youtube.com/watch?v=0Hi9rvh-nEE
La fumeuse arrogance dordesque .‘’
J’suis bidon’’. A. Souchon.
J’suis bidon, j’suis bidon.
J’suis qu’un mec à frime bourré d’aspirine.
J’suis bidon, j’suis bidon.
La grande méprise des minoritaires Dord et compagnie, c’est d’avoir perdu de vue, consciemment, la quintessence de leurs statuts : être au service du public, être au service du bien commun ! Autrement dit, servir au lieu de se servir. 

Réunion crémaillère : Dord, ses mensonges, ses contradictions !  
Et toujours ce tutoiement méprisant pour ses interlocuteurs ! Hagard, il se croyait maître du monde et n’est plus qu’une ombre errant d’un machin à l’autre.
Un entrepreneur, qui l’a rencontré récemment pour lui exposer un problème, à qui nous demandions comment c’était passé l’entretien, nous a répondu : ‘’Comme d’habitude, il parle, il parle, mais il n’écoute pas.’’ On ne peut mieux résumer le personnage.
Pourtant, Dominique, la solution existe, elle est même très simple : il faut faire un moratoire et créer un haut conseil pour l’étude de la crémaillère. Pour ça, il suffit d’appliquer un moratoire emphytéotique de 99 ans à Dominique, Renaud et Marina. 

Mais qu’est-ce que t’as Dodo, dis donc ?
       

       
Des tics et des tocs ! Ca gesticule dans tous les sens, le menton, les pieds, les bras, la mâchoire…  ! Moi je… ! Moi je… ! Un bonhomme perdu, largué, à mille lieues des problèmes des citoyens. Dodo le Hargneux ne supporte pas la contradiction. Ce qui n’empêche pas Giroud de piquer un somme, c’est vrai que plus de 40 ans à glander en politique ça fatigue. ! On est très loin du Dord flamboyant prétentieux du temps où il mettait en scène sa fausse gloire.
Supprimons le ‘’téléthon’’ et créons le ‘’dordthon’’ ! Le pauvre homme ! C’est la dèche. Comme les gilets jaunes, il n’a plus les moyens d’aller chez le diminutif ! Sans parler du foulard douteux. Il ne peut même plus s’acheter des chaussettes rouges tel son idole Fillon, le roi du costard gratos. Honte à la république qui ne respecte même plus les vieux élus qui ont tout fait pour la démolir.

Grand Lac ! Que dit saint Dominique à propos de la crémaillère ?.
.  ‘’Je suis ce dossier depuis 15 ans.’’ Suivre, c’est bien, mais réfléchir à son utilité, c’est mieux.
.  ‘’Ceux qui soutiennent ce projet sont un peu dans la manche d’un des fabricants.’’ L’accusation est grave. Elle laisse supposer des conflits d’intérêts. Peut-on nommer les projets Aixois qui nous semblent aussi ‘’un peu’’ dans la manche. Dord en 2008 était-il dans la manche d’Alstom :
 
Capture d’écran de TVnet-citoyenne ; n’avons-nous pas là, un responsable public posant tranquillement avec son adjoint devant un tram de marque ‘’ALSTOM’’ revendiqué ? Alors conflit d’intérêt ou pas ? Conflit d’intérêt supposé pour un opposant et gloire à Dord qui promettait tout et n’importe quoi sans pudeur et sans suite aucune. 10 ans après, la liaison par tram Grésy-Technolac-Chambéry ne serait pas un luxe.
.  Sans oublier :
 
Capture d’écran de TVnet citoyenne. Ne lit-on pas : ‘’Liaison lac du Bourget-Mont Revard-La Féclaz.’’ Il est vrai que c’était juste après sa réélection de maire et qu’il lui fallait prendre la direction de la CALB. Baratiner plus, pour gagner plus ! Il a soutenu et vanté ce projet, et aujourd’hui ce serait une connerie :
.  ‘’Il n’y a pas de rentabilité possible pour un sujet comme ça.’’
.  ‘’Je ne vois pas très bien comment on va aller perdre de l’argent .’’
.  ‘’Je ne suis pas hostile à ce qu’on actualise le rapport. ‘’
.  ‘’Je n’y crois pas une seconde.’’
.  ‘’Un sujet de 100 à 200 millions d’euros, moi je ne sais pas le financer.’’ Entre 100 et 200 millions, il y a une marge d’erreur qui ne fait pas peur à notre grand gaspilleur. Il discute à 100 millions près.
.  ‘’Je sais faire, moi aussi, des effets de tribune.’’ On avait remarqué ! Il ne sait même faire que ça .
.  ‘’Au sommet du Revard, il ne se passe pas grand-chose, il n’y a pas de flux suffisant.’’ Et pourtant il n’a pas hésité à y investir plus de 3 millions d’euros . Il convient que c’est en pure perte .
.  ‘’On va mettre 20 000 euros pour actualiser l’étude.’’ 20 000 euros dans un truc auquel il ne croit pas du tout et voué à un échec certain ! Il est vrai que c’est une broutille. Pour Darmanin ça ne représente que 100 repas au resto ! (Encore un super LR qui n’a aucune notion de l’argent public piqué dans nos poches.)
.  A un opposant : ‘’Tu es sous l’ordre d’une télévision qui se dit citoyenne mais qui est militante plus que citoyenne.’’ On rappellera ce que disait le donneur de leçons lorsqu’il était député sous les ordres: ‘’Je suis un légaliste. Un député est là pour soutenir, faciliter, aider l’action de son gouvernement.’’ En vertu de quoi il s’est assis sur la démocratie en votant le traité de Lisbonne .
.  Quant à notre première adjointe, de toute évidence elle ne connait pas ses dossiers. Elle demande une étude sur le transport par câble, or cette étude existe depuis 2009. 
.  
Dord : ‘’Si vous avez des investisseurs, qu’ils viennent me voir !’’ Ainsi, c’est à eux de venir faire des courbettes à Dord ? Le cumul des mandats devait être indispensable à notre élu pour gérer au mieux notre ville. Et il faudrait que ce soit nous qui allions à la pêche aux investisseurs ? N’était-ce pas pour ça que les citoyens le payaient une petite fortune ?

Dominique, l’œil sur son nombril, ne comprend rien à rien. Il continue de gesticuler devant des auditoires de plus en plus clairsemés. Ça ne prend plus. 
L’augmentation des carburants c’est l’arbre qui cache la forêt. A aucun moment ceci ne vient à l’esprit  des élus, obnubilés par leurs narcissismes et le fric facile.
Aucun doute,  Dominique aurait très bien pu être LREM ! ‘’La République En Miette’’. Il y a largement contribué.
Il n’y a plus d’argent ? Alors qu’il fasse  des économies sur les dépenses publiques !
Au centre du néant n’y a-t-il pas le milieu de nulle part. Aix en est la preuve.

BF

 



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter