A mesdames Degois et Ferrari et monsieur Mignola .

Quand nos employés de la majorité nous donnent des leçons !

Qui disait « Le fascisme, c’est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. » ? Même s’il est bon d’éviter tous ces mots trop typés qui amènent vite au point Godwin, ici, eu égard à l’auteur (Camus) et à la date (1951), acceptons l’expression !
Nous avons déjà le mépris, la suite se profile.
(Rappel aux énervants énervés macronistes que leur chef de meute a été élu avec 18% des inscrits au premier tour! 82% n'en voulaient donc pas. Alors, un peu de modestie.)

Le Ministère de la Vérité et Big Brother ont raison !
Aidons les à maintenir en place leurs élus, femmes et hommes, qui ne valent rien mais qui ont des valeurs, tant dans les ministères que dans nos régions.
Donnons la parole à un de leurs représentants, un drolatique comme on en a tant en politique! Typique de l’élu ‘’républicain’’ qui passe de la gauche à la droite par conviction profonde. Grand bourgeois, fils de notaire et d’avocate. Science Po, HEC, Fondation Jean Jaurès, d’une grande culture, mais confondant Maurras et Marc Bloch.
Le parfait représentant de notre monde politique, le divin et majestueux porte parole Benjamin Griveaux, appelé également Mars, fils de Jupiter et Junon. (A noter que Junon était la sœur de Jupiter, ce qui peut expliquer en partie l’abêtissement du fils.)


La collaboration étant à la mode dans cette Raie-publique, et comme Benjamin le Minuscule n’ose pas dire qui se cache derrière le ‘’on’’, on va l’aider ! 
Sur cette photo, des ‘’on’’, selon Griveaux, le soir de Noël ! On n’hésitera pas, nous, à l’aider à parler vrai, sans langue de bois ! Benjamin le Preux , ne va pas au bout de sa pensée  !
Ces gueuses ne sont pas ‘’que’’ racistes, antisémites, putschistes ! Elles sont aussi : homophobes, islamophobes, grossophobes, sexistes, nazis, AJLGBTphobes, antisémites, négationistes, complotistes, xénophobes, etc… Ça ne se voit pas, mais on peut le sentir ! ‘’On’’ voit la haine dans leurs yeux ! Surtout la vieille retraitée, à droite, qui le soir de Noël, pardon, de la fête de fin d’année, n’hésite pas à étaler des œufs de lump sur son pain plutôt que du caviar républicain comme nos élus le font! Ces femmes de l'ultradroite, n’ont-elles pas mis dans l’achat de cette boîte toutes leurs économies de l’année au lieu de les mettre dans une banque qui n’en peut plus de souffrir en pensant que le pourcentage de son bénéfice n’est plus que de deux chiffres? Une honte ! Mais que fait Benalla ?
Toute l’horreur du peuple français dégénéré et haineux est dans cette photo ! Merci à nos employés LREM et Modem de nous l’avoir fait remarquer.

Aurait-on retrouvé la bande à Benalla ?
Nous avons bien retenu les valeurs républicaines inculquées par nos élus, appelant à la dénonciation, stade suprême de la démocratie . (Impôts, CSA, etc…)
Nous attendons donc la réciprocité de la part de nos élus ! 
 
La photo est un peu floue, mais le retraité facho de gilet jaune qui l’a prise a eu un moment de faiblesse dans les genoux quand le balèze en jean lui a foncé dessus ! Il a craint pour son dentier si mal remboursé.
Comment savoir si ‘’ces commandos’’ qui frappent un gilet jaune à terre est un policier ? Ils cachent leurs visages et ne portent aucun insigne ou identifiant ‘’Police’’. Après le ‘’Benallagate’’, on ne peut que constater que l’Etat de droit en France n’est plus qu’une fable.
Donc, ‘’on’’ lynche des gilets jaunes, ‘’on’’’ matraque à 6 un homme à terre, ‘’on’’ éborgne une gamine , ‘’on’’ dispose de flashball, ‘’on’’ reprend les codes des années les plus sombres de notre histoire, (pour parler comme nos éditocrates), ‘’on’’ interdit de manifester, ‘’on’’ est entraînés à la guérilla de rue, ‘’on’’ est super équipé, ‘’on’’ est des pros…. Et demain, les colonnes infernales vendéennes ?

Nos employés LREM et Modem, qu’en pensent-ils et que disent-ils ?
Mesdames Degois, Ferrari et monsieur Mignola, vous avez été élus par une petite poignée de citoyens, mais vous êtes les employés de tous les citoyens, on attend donc de vous des explications : qui sont ces ‘’on’’ ? Votre ‘’république’’ exemplaire aurait-elle des supplétifs ? Savez-vous quelque chose à ce sujet ou vous contentez vous de toucher vos nombreux chèques de fin de mois que nous vous donnons ?
Et Beretti, grand chef LR est aux abonnés absents. 
On le voit beaucoup en photo dans le daubé, mais qu’en est-il des grands problèmes de cette pseudo république moribonde ? Ce grand chef de ce parti qui a grandement contribué à la misère de ce pays se tait, n’a pas la moindre idée, la moindre proposition. Même Valls-le-Tremblotant rigolait de Dord à l’assemblée lui disant qu’il n’était là que pour faire rire ses collègues et qu’il attendait de lui plutôt des propositions. Il est vrai que pour un maire il est aussi plus facile et moins dangereux d’augmenter le prix du stationnement que d’exiger du ministère de l’intérieur la liste des fichés S qui logent sur son territoire.

Et nous de rire de nos éditocrates patentés !
Ils se font dessus, il faut les voir postillonner des propos haineux sur ces manifestants qui osent se mêler de politique à leur place et réclamer autre chose que ce qu’ils imposent depuis 40 ans ! (Certains sont en place depuis 1963 !). De quel droit, ces gueux de gilets jaunes parlent-il de la France et des Français, c’est leur rente à eux, les bien-pensants éditocrates qui ne risquent pas de voir leurs Mercedes brûler sur un parking en bas d’une barre du 9-3 ! ‘’La république est en danger’’, nous serinent-ils. Mais non, mesdames messieurs, il y a longtemps que vous n’êtes plus crédibles, ce ne sont que vos paies et vos ego qui sont en danger.
Décidément la France des idées soixante-huitardes n’est plus ce qu’elle était. Voici qu’une horde de gueux en gilets jaunes prétend renverser leur idéocratie totalitaire, cette grande minorité qui, depuis 40 ans, verrouille tous les pouvoirs et dirige les consciences. Les ‘’tout pour ma gueule’’ et les ‘’il est interdit d’interdire’’ qui interdisent la moindre pensée qui ose sortir des clous. C’est triste pour eux, nos plumitifs auraient pu avoir un Noël si cool, si consumériste, tellement Disney-Apple-Samsung-Audi Q7 et caviar, si gay-friendly comme une fête Elyséenne, avec BFM-TV et les associations pour qui la charité bien ordonnée commence par elles-mêmes avec l’argent des gueux.

Comment tout ceci va-t-il finir ?
En eau de boudin ! Les partis politiques et les syndicats hors course, vont récupérer les meneurs. Rappelez-vous Martin, grande gueule syndicaliste à Arcelor-Mittal, devenu député européen, et Mathieu, grande gueule syndicaliste des Continental, devenu acteur ! Cocus les citoyens? Oui, mais jusqu’à quand ?

BF

 




Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter