Les vœux : beaucoup de bruit pour rien !

Beretti, ou l’humanisme avec l’argent des citoyens.

L’humanisme du duo Dord-Beretti a ses limites.
Que chacun se souvienne :
.  En 2005 le peuple français a rejeté par référendum le traité établissant une constitution pour l’Europe.
.  En 2007, le parti politique de Dord et Beretti avec les copains et les coquins d’autres partis se sont rendus coupables de haute trahison en approuvant le traité de Lisbonne.
Leur forfaiture nous a fait adhérer à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme.

Que dit cette Convention ? 

Les choses sont très claires : la mort d’un citoyen n’est pas considérée comme infligée pour réprimer une émeute .
Que l’on soutienne ou pas les gilets jaunes, la question est posée !
Est-ce encore le pays pour lequel nos parents ont travaillé dur et se sont battus ? Comment un peuple a-t-il pu mettre entre les mains de dangereux incapables l’avenir de leurs enfants et petits enfants ?
Le ‘’nouveau monde’’, cher à nos élites politico-médiatiques, on a déjà vu!
On se souvient de ‘’l’homme nouveau’’ prôné en URSS et en Allemagne au XXème siècle.
On aimerait que les ‘’humanistes’’ Dord et Beretti nous expliquent tout ça puisque qu’ils ont approuvé le traité de Lisbonne . A noter que les citoyens ne sont pas rancuniers. Ils reconduisent régulièrement ceux qui les ont cocufiés et vont même jusqu’à leur demander d’organiser d’autres référendum !  

Et le daubé ? Ses billettistes nous donnent des leçons .
Les folliculaires, depuis longtemps, ne sont plus dans la vérité et la neutralité, mais ils haïssent ceux qui la disent ! Dernier exemple en date, les gilets jaunes.
Un billetiste, qui sévit dans le daubé, nous dit tout le mal qu’il pense des réseaux sociaux !
‘’Le bon et le mauvais se décide dans l’instant, sans la moindre analyse, sous le coup du dernier buzz. Ainsi tourne la démocratie, plus virtuelle que vertueuse, qui mène les foules citoyennes à la force du clic. On traîne les pieds pour aller aux urnes… voire chez le marchand de journaux. Mais on se précipite pour voter et s’informer sur les forums d’internet. Là ou n’importe quel manipulateur anonyme peut soutenir n’importe quoi. ‘’ Pour les citoyens, ce drôle d’oiseau manipulateur n’est pas anonyme ! Il ose signer un billet que l’on peut lire largement dans toute la presse officielle . Salauds de citoyens qui ne croient plus en la presse officielle subventionnée. Il a raison sur un point, on trouve effectivement sur internet tout et n’importe quoi, mais dans tout ce bazar, on peut trier le bon et le mauvais, même s’il y a plus de mauvais que de bon. Notre ‘’bien pensant’’ ne fait que reprendre les dépêches de l’AFP et ses mensonges d’état et il en fait des vérités ! A propos de n’importe quelle nouvelle, les hordes d’éditorialistes bêlants et bien pensants nous sortiront tous une seule et même version , bien installés devant leurs claviers, sans même aller voir les gueux qui passent sous leur fenêtre!
Ainsi il reproche aux citoyens de ne pas aller voter pour celui qu’il nous impose et qui a toutes les vertus, et nous reproche même de ne pas se précipiter pour acheter le daubé subventionné!
Se pose-t-il la question de savoir pourquoi son journal ne sert plus que de litière pour les chats ?

Et à Aix-les-Bains, quoi de neuf ?
Nous sommes bien heureux que le maire nous ait présenté ses vœux. Il n’a oublié qu’un détail, c’est de nous remercier pour l’augmentation de ses indemnités en passant de premier adjoint à maire. Ce brave garçon nous fait dans les 8000 € par mois, plus voiture, téléphone, carburant, autoroute, ordinateurs, note de frais, carte bleue, etc… qui doivent bien encore représenter plus de 1000 € mensuel minimum. Alors, monsieur Beretti, on dit merci à qui ? A-t-il remercié son maître, Dord, qui nous l’impose à nos frais ?
Pour quelqu’un qui a toujours traîné ses guêtres d’une administration à l’autre, ce n’est pas mal ! On lui fera juste remarquer qu’une petite retraitée de notre connaissance vient d’être augmentée de 1,06 € par mois et que les artisans et patrons de TPE ou PME gagnent en moyenne entre 4700 et 6000 € de revenus mensuels. Et, contrairement à nos hauts fonctionnaires qui nous servent d’élus, ils ont mis en jeux tout leur patrimoine que les fonctionnaires se hâteront de saisir si leurs affaires vont mal .

Les vœux du maire, un grand moment de macronerie !
Du vent et de l’autosatisfaction, et en dehors de ça ? Rien !
Le daubé, en annexe du compte rendu des vœux du remplaçant sorti du banc de touche, fait part des 5 dossiers de 2019.
Les anciens thermes .
Beretti annonce nous montrer dans quelques semaines ‘’tous les projets’’ des architectes. Ils seront soumis aux habitants. 6 ans que l’on nous dit que c’est prêt à démarrer. Il y aurait donc plusieurs projets de plusieurs architectes . En juin 2016, la mairie a signé la vente avec le groupement Bouygues-Sas. Pourquoi celui-ci irait-il payer plusieurs équipes pour plusieurs projets alors qu’il lui suffit de respecter le PLU pour avoir le permis de construire ? Si pour rentabiliser le projet, ce qui est le cas, il faut monter 17 niveaux, pourquoi ne le ferait-ils pas ? Qui les en empêchera ? Dord-Beretti ne font pas le poids devant l’Invincible Armada du service juridique de Bouygues.
Le bois Vidal.
Beretti confie à l’association créée pour protéger le bois Vidal le soin de réfléchir à la manière de mettre en valeur celui-ci. Pourquoi à cette association qui, sur Facebook, n’est suivie que par 56 personnes et que l’on voit  être aidée par des gens de LREM ? A quoi sert donc le kiosque aux projets communaux ? On y voit que des travaux finis. Dans un tel lieu naturel, est-il bien utile d’aller y faire pour 600 000 € de travaux ? Pourra-t-on encore appeler le bois Vidal ‘’le poumon vert’’ après le passage des naufrageurs municipaux ?
Le stationnement.
Beretti nous annonce des ‘’ajustements des tarifs pour que l’offre soit adaptée.’’. En langage d’élu ça veut dire que ça va augmenter. De la pure langue de bois ! Quand aura-t-on un élu qui dira la vérité ?
La citoyenneté. 
Mairie mobile et référent de quartier ! Après les caméras de surveillance, pourquoi pas une mamouchka dans chaque immeuble, comme à la grande période de l’Union Soviétique ? Donner la parole aux citoyens ? On entend que ça, sauf que l’on ne la leur donne jamais. Du baratin de vieux politicards .
L’environnement.
Le truc à la mode. Nos élus salopent tout, ils bétonnent, ils enrobent, etc.. et pour récupérer quelques voix, ils sont écolos, de gauche, de droite, du milieu. Tout est bon pour faire une paie mensuelle qu’ils n’auraient jamais eue sur leurs propres valeurs. ‘’On a pris du retard sur les pistes cyclables.’’. Combien de cyclistes accidentés à Aix depuis 2001 ? Peut-on appeler piste cyclable une voie à contre sens dans une rue de 3,5 mètre de large ? 
Ainsi donc, l’homme qui a accompagné Dord dans tous ses délires, sans jamais élever la moindre protestation, en votant tout et n’importe quoi pour avoir la place de son maître, voudrait nous faire croire que d’un seul coup, d’un seul, il serait devenu raisonnable. Foutaise.

Economies, subventions et autres questions.
Sur le site de la mairie, après avoir fait l’objet de publication pendant des années dans le bulletin municipal, le rapport de la CRC de 2010 a disparu. Le dernier rapport de 2016 n’a jamais fait l’objet d’une telle publicité, il n’apparaît même pas sur le site ! Il est vrai qu’il n’est pas du tout à la gloire de l’équipe aixoise ! Il dévoile même des anomalies plus que douteuses sur lesquelles nous devrions avoir des explications claires de la part des élus.
De même nous ne trouvons pas sur le site de la mairie  les subventions pour 2019 . On fera simplement remarquer que les subventions 2018 étaient de 3 250 000 euros, pris dans notre poche ! Dord n’arrêtait pas de pleurer sur la réduction des dotations de l’Etat. Or celles-ci étaient d’environ 4 millions d’euros. Nous voyons tous les jours notre maire dans le daubé en visite dans des associations qui ont à peine 14 adhérents !
Ceux qui n’ont jamais droit à rien en ont plus qu’assez de toujours payer pour les autres ! (Pour info, le tonneau des Danaïdes national des associations nous revient à 48 milliards d’euros !)  Pourquoi ne pas attribuer de subvention à une association qu’à hauteur de 100% de ses ressources propres après avoir consulté le rapport financier de l’association et vérifier où passe réellement l’argent. On connait trop de galas organisés au seul profit de l’organisateur du gala ! (Salut aux élus, les maîtres en la matière !)
On voit d’ici le gros problème : ce serait un argument en or massif pour protéger les maires de la tentation clientéliste. Ce qui protégerait les contribuables de la propension de l’Etat et des administrations territoriales de dilapider leur argent dans des subventions qui ne les concernent pas ! Pourquoi irait-on payer pour une association  largement subventionnée pour aller planter des arbres au Chili alors qu’à Aix on n’arrête pas de raser les arbres ? (Selon un sénateur, France Terre d’Asile employait 35 salariés en 1997. Elle en a plus de 900 aujourd’hui !)

Comme disent les veaux en regardant leurs élus : ça va de mal en pis !

BF

 

 

 

 

 

 

 


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter