La France, championne des comités Théodule !

Le daubé et autres bizarreries locales.

Le daubé après avoir hésité, tape sur les gilets jaunes !
N’étant ni pour ni contre, bien au contraire, et arrivant à un âge où plus rien ne surprend, on se permet d’en rire pour ne pas pleurer.
Un ‘’éditorialiste’’ du daubé se réveille. Après s’être posé des questions sur les gilets jaunes, n’y comprenant rien et ne voulant pas prendre de risque, il a attendu. Mais notre employé du Crédit Mutuel a dû recevoir des ordres, il a enfin pris position ! Sachant que les émeutes des ‘’cités’’ ou des ‘’quartiers’’ avec ses pillages, voitures brulées, pompiers, flics, toubibs agressés, ne sont que des révoltes d’individus  ‘’défavorisés’’, il en est pas de même des gilets jaunes chômeurs ou smicards, tous très favorisés, pour notre éditorialiste maison !
Il trouve que ‘’le routier barbu, qui s’indigne,  a des propos qui  échappent à notre éditorialiste  car ceux-ci sont trop subtils et intelligents.’’. Notre journaleux, dans sa suffisance, est bien incapable de comprendre quoi que ce soit.
Une autre figure du mouvement, ‘’un jeune homme  roux’’ (Rupophobie ?) ‘’veut quitter la France.’’ Et, selon le plumitif : ‘’Napoléon III, (Alias Minijupiter) serait ainsi confronté à la fuite des cerveaux.’’
Une chose est certaine, c’est que l’éditorialiste subventionné peut partir à l’étranger, il est certain qu’il n’entrera pas dans la catégorie fuite des cerveaux . Voilà un pitoyable écrivaillon qui se permet de la ramener mais qui serait au chômage si les contribuables, par leurs impôts, ne sauvaient pas tous les ans sa boutique de la faillite ! Cela fait 40 ans que les ‘’journalistes’’ nous vendent l’Europe, l’immigration, la mondialisation, la désindustrialisation et les tocards qu’il faut élire ! Tout est parti en quenouille et ils se demandent  pourquoi les Français les méprisent ! Il faut vous réveiller, les gars !

Recycler les députés renvoyés pour incompétence?
Municipales 2014, 925 000 candidats soit 1 pour 49 électeurs  ! 618 384 élus soit 1 pour 104 habitants ! Un record ! En Irlande, 1 pour 2 336, en grande Bretagne, 1 pour 2 603, et 4 fois supérieur à celui des Etats Unis ! Les élus locaux nous ont coûté 1,2 milliard d’euros en 2011.
Il y a chez nous à peu près 400 comités et commissions Théodule. Connaissez-vous ‘’L’Observatoire des Finances et de la Gestion locale’’ ? 16 membres, une seule réunion en 2018, coût 210 000 € ! Ou ‘’L’Observatoire national de la Politique de la Ville’’ ? Deux réunions en 2017 , coût 310 000 € !
Si les politiciens professionnels arrêtaient de se mêler de ce qu’ils ne comprennent pas, cela réduirait la taille du gouvernement et des administrations territoriales encore plus drastiquement que ne le préconise n’importe qui, à droite comme à gauche.

La légitimité doit passer par l’exemple .
A Aix, on peut constater que le système local est calqué sur le système national. Normal, ce sont les mêmes professionnels encartés incapables de penser autrement. Autrement dit :
.  Un chef qui ne connait rien, mais grand ''sachant'' autoproclammé, qui s’occupe de tout, rate tout et qui ne représente pas les électeurs.
.  Une équipe de bras-cassés qui occupe les seconds rôles, se contente des miettes mais apporte quelques électeurs au grand mamamouchi .
.  Une presse aux ordres qui les a mis au pouvoir et qui accourt dès qu’on la siffle .
Aix aussi organise de ‘’grands débats’’ et des ‘’grands comités Théodule’’! Tout ce dont ces gens s’occupent ne peut qu’être ‘’grand’’.
Ceux-ci concernent, par exemple, les thermes ou les ‘’Forum Participatifs Aixois’’ ! Encore des comités Théodule dont on connait le fonctionnement : les ‘’bla, bla, bla, bla, bla, bla, bla,…’’ des élus qui se soûlent de leurs propres paroles et dont tout ce cinéma se termine toujours par une  ‘’fin de non recevoir’’ !

Les contribuables n’ont pas vocation à nourrir des parasites !
Ce pays recycle tous les éjectés du suffrage. On a des Toubon à 30 000 € mensuel, tout étonné que ceci choque les citoyens, des Jouanno à 15 000 € et tant d’autres qui pantouflent dans des comités improbables dont la république a le secret ! Sans parler des repris de justice du genre Juppé qui a le même regard pour Jupiter que celui-ci avait pour les ‘’d’jeuns’’ dealers de Saint Martin. (Il attend une place enfin digne de lui et de son incompétence abyssale.)
Il est à noter que dans les autres pays occidentaux les éjectés quittent  la politique. Où sont les Blair, Brown, Rajoy, Aznar et autres Schröder ? Nous les jetons aussi,  mais telles des sangsues ils sont toujours là, se croyant indispensables.

Prenons un exemple aixois.
Le nouveau maire a nommé Dord 9ème adjoint délégué aux relations institutionnelles.
Ceci doit bien correspondre à une mission qui a dû lui être expliquée. Dans une entreprise privée lorsque l’on embauche un cadre pour une fonction précise, on lui fixe un programme, des objectifs, un budget, etc… et il doit rendre régulièrement des comptes sur son travail et ses résultats.
Qu’en est-il de Dord ? A-t-il établi sa feuille de route, rend-t-il des comptes à quelqu’un ?
La liste est longue des tâches qui incombent à ce type de mission. Quelques exemples :
.  Mettre en place des stratégies efficaces et imaginatives de relations avec d’autres organismes.
.  Générer des contacts porteurs avec des décideurs.
.  Organiser des rencontres de haut niveau.
.  Assurer une veille économique.
.  Identifier en amont des thématiques législatives et analyser les enjeux locaux.
.  Mettre en œuvre un plan de relations institutionnelles.
.  Assurer le suivi des plans ''actions''.
.  Gérer de façon impartiale les relations avec des entreprises.
.  Préparer des dossiers écrits et oraux des auditions et entretiens institutionnels.
.  Expliquer en amont aux citoyens le bien fondé de certaines actions. (N’entendons-nous pas dans notre ville de telles remarques : ‘’Dord et Beretti ont vendu tout notre patrimoine, nous allons lancer l’opération ‘’Vend ton Dord et ton Beretti.’’)
Etc...
Nous n’avons rien de tout ça en retour ! Qu’en est-il exactement ? Les ‘’relations institutionnelles’’ ne doivent-elles pas également diffuser aux citoyens l’état de ses actions en cours, les résultats, les objectifs, etc… Ce qui serait la moindre des choses et éviterait tant de suspicions peut-être infondées de copinage et de pantouflage.
Ceci amène une autre question. Dord en tant que maire avait un véhicule de fonction. En tant que 9ème adjoint, y-a-t-il encore droit ? Si oui, pourquoi lui et pas les autres adjoints ? Sachant qu’il y a neuf adjoints et qu’une voiture de fonction coûte en moyenne au contribuable 1000 € par mois, ceci ne ferait ‘’que’’ 108 000 € par an. Une bricole qui peut se régler en augmentant quelques taxes, comme Dord sait si bien faire.
Décidément, ‘’l’ânée’’ ne fait que commencer ! On sent que l’on va bien se marrer.

BF

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter