Faut-il douter des élus et de l’intelligence des électeurs ?

Oui ! Et malheureusement de plus en plus .

Le grand débat national.
 

Le grand débat local.
 
Heu-reux ! Pour continuer à exister faut-il devenir macroniste, comme les fossoyeurs de notre pays Juppé et Raffarin ? Il n’est pas difficile de passer de LR à LREM ! (''Les Rentiers'' et ''Les Rentiers En Marche''. Le sacerdoce n'est-il pas devenu une rente?) Il suffit d’y aller en prenant ses électeurs pour des imbéciles. Comme le dit Raffarin, dont personne n’est capable de citer une action : ‘’La politique, c’est de la psychologie passée au filtre du réalisme !’’ Le réalisme, pour des politiciens professionnels, étant bien caché dans leurs multiples indemnités. On les voit avec plaisir courir vers les ‘’valeurs’’ républicaines ! (En monnaie sonnante et trébuchante .) Cette fausse droite a toujours trahi ses électeurs, pourquoi changerait-elle?

Aix, le grand débat national et le ridicule débat local.
Le grand débat national.
Le 6 mars, les citoyens peuvent débattre sous forme de tables rondes, autour de 4 thèmes. Les plus importants, ceux qui intéressent le plus les français et l’avenir de leurs enfants, n’étant comme d’habitude pas abordés ! La sécurité, l’immigration incontrôlée, l’Europe des technocrates non élus, la main mise sur le pays des banques et des multinationales, la vente du patrimoine des français, les présidentielles et autres élections manipulées par les médias propriétés des proches du pouvoir, la dette colossale, l’arrogance de la classe politique, la corruption, les émeutes à répétition des banlieues, le train de vie des élus, etc… Nul doute que ce grand débat ressemblera fort à une réunion de copropriétaires, où chacun donne son avis et en particulier ceux qui n’y connaissent rien ! Comme le dit l’inspecteur Harry : ‘’ Les avis, c’est comme les trous du c.., tout le monde en a un !’’
Le ridicule débat local des anciens thermes.
Après une consultation qui n’en était pas une, un projet est retenu par Dord-Beretti-Ferrari. Ce sera la version basse (28 ml) de l’architecte Callebaut.
Question ; quel texte contractuel empêche le promoteur Bouygues-SAS de faire la version de 50 ml de hauteur? Celle-ci est conforme au PLU que Dord a modifié pour passer de 4-5 niveaux à 17 pour satisfaire les promoteurs. Sachant que ce qui coûte le plus cher dans ce projet, ce n’est pas l’élévation, ce sont les infrastructures et les reprises en sous-œuvre. Or la version basse impacte beaucoup plus celles-ci. Elle surenchérit donc le coût du projet. Pourquoi, le promoteur, exécuterait-il une version plus chère alors que tout l’autorise à monter 17 niveaux plus étroits? On voudrait bien avoir, comme explication, autre chose que le sourire satisfait de Marina Ferrari. Pourquoi ne pas mettre en ligne les accords promoteurs-mairie ?
Curieusement, la SAS se fait très discrète, or celle-ci est une Société d’économie mixte à conseil d’administration.  Le président du conseil d’administration et le directeur général en est le Conseil Départemental de Savoie. Il s’agit donc d’un organisme qui dépend du Conseil général. De nombreux organismes et de nombreuses personnalités locales en ont fait partie ou en font encore partie en tant qu’administrateurs, mandataires, directeur général, directeur général délégué, etc… L’armée mexicaine habituelle dans ce genre d’organisme. (A noter que le chiffre d’affaire 2017 pour une telle structure n’est que de 21 millions d’euros, c’est peu.)
On en citera quelques participants connus : banque de Savoie, caisse des dépôts (notre argent), CCI, nombre de communautés de communes, conseil départemental, crédit agricole, Cristal Habitat (promoteur), grand Chambéry, Grand Lac, Medef, Opac, Robert Clerc, Chambery Alpes habitat (Saiem Chambery), Dexia (la banque qui nous a coûté 6 milliards en 2008), Opac Chambéry, Michel Bouvard, René Chevalier, (président du BTP Savoie), Michel Dantin, Claude Giroud, Béatrice Santais, etc… (Des élus de tous bords, de tous poils, que l’on retrouve de partout. Font-ils tout ceci gratuitement, en plus de toutes leurs autres occupations ?
La SAS, c’est le Conseil Départemental, c'est-à-dire les citoyens contribuables. En admettant que l’affaire perde beaucoup d’argent ou même qu’elle ne se fasse pas et que le promoteur Bouygues-SAS touche des indemnités, ce sont les citoyens qui paieront la note.

Quelques exemples du grand débat national.
    
A Albens !
De quoi peuvent bien discuter ces gens ! Giroud, 47 ans en politique et des têtes chenues qui votent pour lui depuis 47 ans ! Cet homme est tellement symbolique des ‘’valeurs’’ de la politicaillerie que l’on devrait lui élever une statue! Une vie entière de suppléant, conseiller général, maire, vice président de ceci, cela, etc.. Il a dû inventer le nouveau métier de ‘’facilitateur’’, ces gens qui coûtent cher et ne servent à rien ! On cherche dans ce pays des plombiers, des boulangers, des médecins, pas des ‘’facilitateurs’’ !
Superbe séance de démocratie où, après 47 ans, les vieux élus et nos anciens se trouvent obligés de réfléchir à ce qu’ils n’ont pas fait et qu’il faudrait faire pour que ce pays aille mieux !
On a la réponse ! Les responsables du désastre, ce sont eux, par intérêt pour certains, par bêtise pour d’autres ! Une seule chose est certaine ce ne sont pas ceux qui ont créé les problèmes qui vont les résoudre !
A l’école du Haut Maché !
Mignola va à la rencontre d’élèves de CM2. On fait rédiger des propositions de lois à des gamins et on attire leur attention sur les ‘’fake news’’ et le ‘’phishing’’. Un député devrait en priorité utiliser avec des enfants les termes ‘’ fausses nouvelles’’ et ‘’hameçonnage’’, afin qu’ils connaissent un peu leur langue ! Le député va-t-il expliquer à nos enfants qui va les aider à séparer les fausses des vraies nouvelles, sachant que la plupart des ‘’fausses nouvelles’’ viennent du monde politico médiatique ? Est-il normal de laver le cerveau d’enfants de CM2 ? Monsieur Mignola, on paie l’éducation nationale pour que les enfants apprennent à lire, écrire et compter ! Choses qu’ils sont incapables de faire à l’âge du bac ! Les politiciens de tous poils n’ont rien à faire dans les écoles. On ne voit ça que dans les pays totalitaires. Quant à expliquer le fonctionnement de l’Assemblée Nationale, pensez à leur dire que celle-ci ne sert plus à rien, les décisions étant prises ailleurs. Son ami Bayrou a été ministre très longtemps de l’éducation nationale et de la justice, on en voit les résultats désastreux !
Monsieur Mignola, foutez la paix à nos enfants ! 

Débat national. Grandeur et décadence !
Un de Gaulle aurait-t-il gesticulé en bras de chemise et pendant des heures devant un quarteron de femmes invitées de dernière minute à l’heure de la grand messe télévisuelle. A quoi sert-il qu’un président s’invite pour parler papillomavirus, sècheresse intime ou cancer de l’anus ?
Notre démocratie est devenue un système immoral. La préoccupation principale doit-être de réduire le rôle de l’Etat et d’éliminer les raisons de prendre des décisions collectives, non d’aider la clique de parasites étatiques à consolider son pouvoir sous prétexte de mieux refléter la volonté collective.
En voyant un débat où un employé de banque gesticule pour ne rien dire en compagnie d’une auteur de romans érotiques, on ne peut qu’être affligés .  
Albert camus : ‘’C’est drôle comme les gens qui se croient instruits, éprouvent le besoin de faire chier le monde.’’.

BF

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter