Une démonstration... magistrale ?


D. Dord et R. Beretti face à côté de la justice

Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps. Je viens de recevoir... Non pas mes papiers militaires mais une copie d'un article et une photo parus dans le joyeux dauphiné libéré, cf ci-dessous :

J'y ai appris
qu'en votre qualité de président du Tribunal de Grande Instance de Chambéry, vous étiez venu sur le site de la communauté d'agglomération du lac du Bourget pour inaugurer une extension de 40 mètres carrés (sic) du bâtiment préfabriqué (ex-maison Borloo) qui accueille la Maison de la Justice et du Droit.
La belle affaire, me direz-vous. Je confirme.

Toutefois, le fait de vous voir en photo entouré de Messieurs Dominique Dord et Renaud Beretti me conduit à me poser une question.
Si demain, ou un autre jour, un citoyen lambda se retrouve opposé en justice à l'un ou l'autre de ces deux représentants politiques, ne sera-t-il pas tenté de craindre
que cette proximité, même passagère, entre eux et vous puisse influencer votre jugement?
Je me permets d'évoquer cette interrogation car cette opportunité, je veux parler d'une action en justice opposant un citoyen lambda à ces élus de haut vol, s'est déjà produite et risque fort de se reproduire dans un proche avenir.
J'avoue très humblement que j'aimerais être rassuré sur la totale indépendance de la justice de mon pays à l'égard (à l'encontre) des politiciens qui sont loin d'être tous irréprochables.
Bien respectueusement,

Le Marcheur solitaire
      (alias J.G.)


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter