Le dernier coup de Dord avant sa démission !

Sa Résidence de tourisme tombe dans le lac
L'ancien maire a-t-il encore bluffé tout son monde?
Et son intéri-maire, qu'est-ce qu'il en dit ?


Le 14 novembre 2017, Dominique Dord demandait à ses bénis-oui-oui du conseil municipal de l'autoriser à vendre le dernier beau terrain constructible des bords du lac. Et voici comment son perroquet porte-parole annonçait l'affaire:


On remarquera au passage la dialectique dordienne. Pour lui le terrain est  "nécessaire", c'est à dire indispensable, et son emprise "doit être cédée" (ce qui ne laisse pas de choix) pour réaliser une résidence de tourisme. Et cela pour un prix tournant autour de 80 euros le mètre carré, soit trois ou quatre fois moins cher qu'un banal terrain enclavé dans une commune limitrophe.

Devant les protestations d'une partie de l'opposition (de gauche) Dord et son compère Michel Frugier n'ont jamais hésité à affirmer que la création d'une résidence de tourisme était "nécessaire" au développement touristique voulu par la municipalité et que de surcroît elle créerait de l'emploi. Soit.

Ne doutant jamais de rien, et surtout pas de la docilité de ses ouailles, le 25 septembre 2017, soit deux mois avant le vote du conseil municipal, Dord avait déjà accordé sur ce même terrain un permis de construire à la société marseillaise Constructa pour réaliser à cet emplacement la dite résidence de tourisme de 154 logements  :


C'était donc une sorte d'hôtel grand luxe (on verra plus bas la définition légale d'une résidence de tourisme) qui allait voir le jour sur ce terrain. Voilà qui, à l'extrême rigueur, pouvait, avec beaucoup de réserves, expliquer son prix plus que bradé et concédé au patron marseillais de Constructa sans la moindre mise en concurrence.

Un an plus tard, le 3 octobre 2018, Dord annonçait qu'il démissionnait de son poste de maire. Une semaine plus tôt, le 26 septembre, il avait toutefois eu le temps de signer un permis "modifiant" celui accordé à Constructa l'année précédente:


En apparence, en dehors du fait que la surface de plancher passait de 5858 m2  à 6115 m2, on n'apprenait rien de nouveau en lisant cette affiche qui annonçait toujours qu'une résidence de tourisme allait être construite en ces lieux.

Sauf que depuis quelques jours, sur un panneau publicitaire planté dans l'allée promenade et sur internet, c'est un tout autre programme qui est annoncé à cet emplacement:


On n'y parle plus d'une résidence de tourisme mais d'appartements allant du studio au 4 pièces manifestement destinés à des propriétaires différents pour leur habitation principale ou secondaire. Sur le site internet  du promoteur
https://www.constructa.fr/programme/aix-les-bains/sen il n'est plus question d'une résidence de tourisme qui, selon les textes, n'aurait été ouverte qu'à une clientèle touristique qui n'y élit pas domicile, pour une occupation à la journée, à la semaine ou au mois. Une résidence de tourisme dotée d'un minimum d'équipements et de services communs. Et qui est gérée dans tous les cas par une seule personne physique ou morale.
Non, non. Plus question de tout cela, plus de personne morale unique, plus de gardiens, plus de personnels d'entretien, plus de créations d'emplois, plus de touristes...
C'est pourtant ce qui avait été
promis, craché juré, par Dord et consorts en 2017.
C'est pourtant dans le seul but de voir la construction d'une résidence de tourisme que le conseil municipal avait accepté la vente du terrain à un tout petit prix d'ami.
..

Alors ? Arnaque ou pas arnaque ?

                                                        ( A suivre
...)


Petit lexique pour mieux comprendre:

Nécessaire: se dit de ce qui est indispensable pour répondre à un besoin (les dictionnaires)

Une résidence de tourisme est un ensemble de logements « prêt-à-vivre », équipés pour recevoir une clientèle de loisirs ou d’affaires en séjour de courte durée.Le code du tourisme la définit à l’article D. 321-1 comme « un établissement commercial d'hébergement classé, faisant l'objet d'une exploitation permanente ou saisonnière. Elle est constituée d'un ou plusieurs bâtiments d'habitation individuels ou collectifs regroupant, en un ensemble homogène, des locaux d'habitation meublés et des locaux à usage collectif. Les locaux d'habitation meublés sont proposés à une clientèle touristique qui n'y élit pas domicile, pour une occupation à la journée, à la semaine ou au mois. Elle est dotée d'un minimum d'équipements et de services communs. Elle est gérée dans tous les cas par une seule personne physique ou morale ».
Une résidence de tourisme, tout comme un hôtel, propose des services et des équipements communs (entretien des chambres, fourniture du linge de toilette et de lit, restauration, réception...) A la différence d’un hôtel, la résidence de tourisme propose des logements où la clientèle peut séjourner en toute indépendance (présence notamment d’une cuisine ou d’un coin cuisine, d’un sanitaire privé).Une résidence de tourisme est différente d’un meublé de tourisme au sens où elle regroupe un ensemble d’appartements qui sont gérés par un exploitant unique, qui mutualise les locaux à usage collectif. (définition extraite du site officiel du gouvernement: entreprises.gouv.fr/tourisme)

Un avis, une critique, une info? une seule messagerie: contact@aixlesbains-lejournal.fr

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter