Ils n’auront laissé à notre ville que des cicatrices.

Et pourtant ils continuent à faire illusion.


Dord a lancé le déclin de notre ville, et ça continue.
L’élu fonctionnaire a une règle bien établie. Il ne change rien, sinon, c’est panique à bord ! Il ne sait pas quoi faire. Ça fait des lustres qu’il fait comme ça, il ne va pas changer, il en est incapable.
Alors la laideur dordienne va continuer, encore et encore….
La 3ème adjointe, déléguée à la culture, est pourtant quelqu’un d’un peu à part dans l’équipe municipale par son métier, ses connaissances artistiques et son savoir faire. On pourrait penser que…. Mais non ! Sans doute l’effet de groupe qui diminue le sentiment de responsabilité et provoque une perte d’identité personnelle.
Alors que la mairie d’Aix les Bains, en toute illégalité, (voir les rapports de la chambre Régionale des Comptes) est actionnaire de Casino Grand Cercle, elle laisse s’y installer de tels fumeux étrons! Et le maire ose même y faire un discours, va-t-on descendre encore plus bas ? Sans aucun doute, ils peuvent le faire et ils le feront.

Des fontaines, qui toutes les heures se mettaient en marche synchronisées avec une musique classique, ce  n’était plus supportable à l’heure où l’Elysée et la mairie de Paris s’adonnent à des danses de folies gracieuses  sur du rap avec de jeunes éphèbes ! 

 

   

Il faut ‘’casser les codes’’!
Expression consacrée par laquelle les pauvres oligarques, incultes et prétentieux, expriment leur volonté de déconstruire la société, ses normes et ses traditions, conformément à leurs seuls intérêts. Il s’agit de déconstruire les codes des autres et pas ceux de l’oligarchie qui sont, eux, érigés en tabou . (Et en espèces sonnantes et trébuchantes .)

Merdrrrre ! Comme disait UBU ! On est modernes ou on ne l’est pas.

   

    

Aix-les-Bains. Notre ville. En couleur, un clown municipal? Mais lequel? 

Aix-les-Bains, ville labellisée ‘’Ville d’art et d’histoire’’, ‘’Station tourisme’’, Station nautique’’, ‘’Fleur d’or’’.  Bienvenue chez nous, et ne pensez pas que la majorité municipale soit représentative de la population. Comme de partout, en bonne ‘’démocratie’’ bien organisée, les majorités sont minoritaires.  
Une grande partie de l’histoire de notre ville au cours des deux dernières décennies a consisté à remplacer ce qui marchait par ce qui sonne bien et ne marche pas.

BF



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter