Quand les parasites volent la vedette aux combattants .

Non ! Ils ne disent pas d’âneries, ils communiquent !

Hommage du (ser)vice à la vertu ?
Après quelques mois passés, quand ils étaient plus jeunes, dans un bureau pour le service militaire (pour ceux qui l'ont fait), nos élus à vie ne manquent pas de voler la vedette aux anciens combattants en se montrant au premier rang de toutes les commémorations comme nous le prouve notre presse papier locale quotidienne avec cette photo:
 
En vertu de quelles qualités Dord, le neuvième adjoint d’Aix-les-Bains, est-il au premier rang ? Pourquoi lui et pas les autres ? Peut-être parce qu’il est colonel de la réserve citoyenne, comme un certain Benalla? Il est vrai qu’aujourd’hui on médaille ceux qui remettent des médailles! Mais peut-être est-il venu présenter aux citoyens qui le paient les résultats de son travail comme délégué aux relations institutionnelles
Depuis longtemps on attend que les anciens combattants, relégués loin derrière les élus lors des commémorations , viennent avec l’extrémité de la lance de leurs drapeaux leur chatouiller l’arrière train pour qu’enfin ils se fassent discrets et cessent d’occuper une première place qu’ils ne méritent pas. On ne peut pas dire que nos politiciens aient été à la hauteur avant, pendant et après 39/45 !
On rappellera à nos heureux cumulards Dord, Beretti, Ferrari, que la retraite d’anciens combattants n’est que de 62 € par mois. Et l’Etat dans sa grande mansuétude ne l’impose pas. A noter toutefois, que Bercy et la Cour des comptes remettent en cause cette retraite devenue obsolète, d’après eux.

Nos élus municipaux et les européennes.
Nos LR, Modem et autres élus d’opposition ont tous trahi leurs électeurs qui avaient dit NON au référendum sur le traité de Lisbonne. Ils se sont  soumis, pour préserver leurs intérêts, aux fonctionnaires non élus de Bruxelles. Aux ordres, ils n’ont cessé de vendre le pays à la découpe pour des intérêts tout autres que la nation pour laquelle ces anciens combattants se sont battus et où d'autres sont morts. Et ça continue de plus belle ! 
Gaulliste ou pas, ceci n’a jamais été autant d’actualité. On peut dire même qu’aujourd’hui il y a plus de causes internes que de causes externes . L’époque est aux lâches, aux traîtres, à l’ouverture.

Des exemples ?
Le minuscule LR, FX Bellamy pour les européennes !
(Wikipédia. François-Xavier Bellamy .)   
Que pense Beretti, petit chef des LR savoyards, de la position de FX Bellamy ?
Celui-ci est ‘’de droite’’, ‘’inclassable’’, bouleversant les clivages’’, proche de ‘’Védrine et Balladur’’, vante les campagnes magnifiques de ‘’Mélenchon’’, la lucidité de ‘’Bové’’, aime certaines prises de positions du FO ‘’Berger’’,  pour ‘’l’universalité des allocations familiales’’, partage la volonté ‘d’Onfray’’ et la rigueur intellectuelle de ‘’Finkielkraut’’ !
A noter : Bellamy, tête de liste des LR aux européennes 2019 avait voté NON au référendum de 2005 !
Nous, couillons d’électeurs régulièrement cocus, compte tenu de l’éventail politique des LR, on appelle ça : bouffer à tous les râteliers !

Ce n’est pas pire que le jugement de Bayrou sur l’allocution du Président !
La très souriante Ferrari a pour poisson pilote F. Bayrou, lequel remonte régulièrement à la surface pour prendre une bouffée d’air et nous faire connaitre sa pensée du jour.
Selon l’immense Bayrou, les annonces faites par Macron lors de sa conférence de presse constituent ‘’une révolution’’ ! Pas moins ! On le cite :
La révolution : ‘’ Pas seulement l’ensemble des mesures, mais la philosophie qui porte ces mesures.’’.
‘’Les choses qui ont été apportées par le président de la République, ce sont les choses les plus profondes qu’on pouvait imaginer.’’
La philosophie de cette révolution : ‘’Le progrès pour tous en demandant le meilleur à chacun.’’
‘’C’est plus qu’un grand projet national.’’
‘’C’est la réponse, si on arrive à la mettre en œuvre, aux grandes inquiétudes de toutes les démocraties occidentales.’’
''C’est un projet de société qui se porte vers ce que nous avons de plus précieux.’’
’La volonté de relever ce défi-là, c’est sans précédent. Ça répond à toutes ces inquiétudes sourdes dans lesquelles on vit.’’
Nul doute que le bonhomme ne marche pas qu'au Jurançon!
Mais l’idolâtre macroniste qui voulait moraliser la vie publique a sombré, comme tant d'autres, dans les égouts des emplois fictifs .
Nous, couillons d’électeurs régulièrement cocus, considérons un tel tissu d’ânerie comme étant de la bouillie verbale. La grande inquiétude de toutes les démocraties ? L’incompétence et la veulerie de la classe politique.

Dernière minute. Conséquence de 40 ans de politique désastreuse.
On reçoit à l’instant une alerte sur internet : « le QI des français chute rapidement et de façon dramatique. »
Une enseignante effondrée a écrit : ‘’Je replonge dans les corrections d’épreuves blanches avant examen final dans un mois, je suis… dubitative ? Non, désabusée ?... Sans doute… A quoi je sers… ? La jeunesse qui se lève est inculte, difficile, analphabète, à bac+2 les règles du CE1 ne sont pas acquises…’’
Ne peut-on pas répondre : alors pourquoi les a-t-on autorisés à passer dans les classes supérieures successives ?
Une amorce de réponse:
Les rois maudits. d’Enguerrand à Philippe le Bel : ‘’Ne leur demandez pas de penser, ils cesseraient vite d’obéir.’’

BF

 




Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter