Beretti squatte la mairie à nos frais alors qu’il n’a jamais été élu !

Notre journal municipal lui sert de journal de campagne électorale.


A Aix-les-Bains, Beretti n’a jamais été élu et il le reconnait !
C’est lui qui le dit dans une interview de l’Essor du 16 janvier 2014:
Titre de l’article : « Renaud Beretti : « Je suis toujours dans la proximité. » (Dans ‘’l’approximation’’ serait plus juste.)
Question de l’Essor, ‘’Avec Dominique Dord… où est le duo ?’’
Réponse de Beretti : ‘’C’est une question que peuvent se poser légitimement les Aixois. Ma réponse est simple, il n’y a qu’une tête de liste, c’est Dominique Dord. Il mène une liste sur laquelle je suis présent mais les électeurs ne voteront pas pour une tête de liste Dord-Beretti, mais seulement pour Dord. ‘’
(Et ça ne gène personne qu'il soit maire sans avoir été élu.)
Pour arriver au poste de ‘’maire-provisoire non élu’’ qui fait de lui un cumulard très bien rémunéré, Beretti a été imposé par Dord aux conseillers municipaux de la majorité. En bon politiciens, on ne change pas une équipe qui perd!           
.Notre Beretti, devrait revenir sur terre : ‘’J’aime porter des projets d’avenir qui rassemblent sans être dépendant de groupes minoritaires.’’  Il se prend pour le groupe ‘’majoritaire’’ !!! Avec ses LR qui ont fait 5,7% des inscrits aux dernières élections ! 

Le journal municipal de désinformation’’ d’Aix-les-Bains.  

   
Le Pyongyang Times et Le Mag Aix-les- Bains ! Comme une légère ressemblance dans la présentation et dans le ‘’traitement ‘’ des sujets ! Allez savoir pourquoi...

Notre maire non élu peut enfin s’éclater !
Trente ans à suivre des Barnier, Gaymard, Gibello, Dord pour récupérer des miettes et les aider à faire n’importe quoi ! Il a même été conseiller national de l’UMP ! On en voit le résultat brillant dans les urnes et l'état du pays. LR, 4% aux dernières élections. (Ohé, à gauche, on n’en rigole pas !) Maintenant, il s’éclate, c’est lui le grand chef. Ce sont les autres élus municipaux qui courbent l’échine et l’aident à faire n’importe quoi .
Quant aux Aixois, ils en ont bouffé du Dominique, maintenant ils vont en bouffer du Renaud ! Pas un jour sans sa frimousse rubiconde dans le daubé.

Journal municipal n° 153 de Juillet 2019.
Tout à fait à l’image du maire et de l’équipe municipale ! 
A commencer par l’éditorial de Renaud qui démarre très fort. On le cite :
‘’Nous aborderons dans le dossier central l’activité thermale de la ville, qui fait d’Aix une référence.’’
Il a raison ! C’est en effet une référence dans le sens où l’on y trouve tout ce que des élus, incapables mais persuadés d’avoir la science infuse, peuvent faire de pire ! Notre Renaud, issu du ‘’ticket gagnant Dord-Beretti’’ semble tout ignorer de l’histoire des thermes Chevalley. Il en a pourtant été le témoin et même un membre actif.
On rappellera à Renaud que, grâce au ‘’ticket gagnant’’, l’Etat avec l’aide de la ville a donné au privé les thermes Chevalley que les contribuables avaient payés de leur poche! La ville proprement dite n’a plus d’activité thermale, celle-ci est entièrement entre les mains de Valvital!

 Un résumé du festival Beretti ! Sa vie, son œuvre dans ‘’Beret-Mag’’en 20 000 exemplaires.
Attention à l’indigestion, on en bouffe jusqu’à l’écœurement .
. Pas moins de 19 photos du maître ! Son nom prononcé 14 fois ! Au passage on peut apercevoir Thibaut le suiveur, le cul entre deux chaises pour 2020. (Qui a trahi, trahira encore.). On y voit 4 fois le sourire béat de Marina, directeur de la publication du journal. (Titre ronflant comme ces gens les aiment !). Avant 2020, ne pas trop la montrer, on ne sait pas comment les combines électorales vont tourner d’ici là.
. Des louanges sur la fausse démocratie concernant les projets des anciens thermes que Beretti appelle, ‘’ projet choisi majoritairement ‘‘ avec 13% des inscrits ! Si le ‘’non’’ avait été possible il aurait certainement été majoritaire ! C'est une vieille habitude chez nos élus de s'asseoir sur les votes des citoyens! 
. De l’écologie bidon qui consiste à planter 4 arbustes dans le jardin vagabond après la fureur bétonneuse de Dord qui consistait à abattre tout ce qui portait des feuilles et à bétonner le peu de terrains maraîcher qui existaient encore. Alors soyons, nous aussi ‘’écolos ‘’, plutôt que de planter 4 arbres à un endroit où ils ne sont pas nécessaires, de pleurer sur la sécheresse (avant de nous taxer !) ou de trimbaler des élus en navette électrique et gyropodes, ne serait-il pas préférable de faire en sorte que la ville règle le problème, qui dure depuis plus de 20 ans, des fuites d’eau potable qui sont toujours de 40% ? Pourquoi, plutôt que de construire des bassins d’orage ne pas faire enfin des réseaux séparatifs ? 
. Le renouvellement urbain de Marlioz. On a tous en mémoire Dord nous disant à propos de l’échec de Franklin et de la colère des locataires, ‘’si c’était à refaire je ne le referais pas’’. Allez comprendre…
. A noter, strictement rien sur son immense prédécesseur que Beretti n’a cessé de magnifier depuis des lustres. Il aurait pu, ça aurait été un minimum, nous présenter son travail en tant que neuvième adjoint, car on est dans le flou total. (Et quand c’est flou… c’est qu’il y a un loup .) 
. Important : des pages entières de pub pour de grands groupes de promoteurs et cinq  autres grands groupes ! Les campagnes électorales coûtent cher.

‘’Avec vous, nous préparons demain nos prochaines élections.'' (Au frais des contribuables.)
Nos élus en mode ventilateur : ‘’des consultations, des conseils citoyens, du travail collaboratif citoyens-élus, des forums participatifs, davantage de proximité entre élus et citoyens, se rencontrer, parler, mairies de quartiers, partager les décisions, conseil des sages, conseil municipal des enfants, exercice de citoyenneté.’’.  Réunionite ! Cette maladie bien française qui permet aux élus d’occuper tout le terrain et de faire croire qu’ils sont d’une efficacité redoutable.
Au lieu d’être dans l’entre-soi pour nous pondre des ‘’journaux d’informations’’ qui ne sont que des journaux de propagande électorale, nos élus devraient arrêter de se regarder le nombril, se faire discrets, ne pas se prendre pour ce qu’ils ne sont pas et fréquenter le petit peuple, ils y entendraient encore résonner la voix d’Audiard :
‘’Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot. C’est te dire si dans ma vie j’en ai entendu des conneries. Mais des comme ça, jamais.’’

BF




Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter