Oh, Putain*, ça pourrait donc rapporter gros la politique..?

A propos de la mort accidentelle du maire de Signes dans le Var les médias et autres vendeurs de vent en ont fait beaucoup sur ces maires qui seraient tous des bénévoles à la fois dévoués à la cause commune et en même temps peu soucieux de leurs propres intérêts.
Il est fort possible, voire même certain, qu'il existe en France des maires de cet acabit. De même qu'il existe aussi des poissons volants mais ils ne constituent pas pour autant la majorité de l'espèce aquatique.


Alors revenons à Aix-les-Bains et sa proche banlieue.
Un quidam qui, ce week-end, traversait le village de Saint-Innocent a eu le regard attiré par un panneau annonçant la création de trois lots constructibles sur un terrain de 1093 m2 en bordure de la route principale. Ce qui étonna d'abord le visiteur, c'est le nom du bénéficiaire:


Dominique Dord aurait donc acquis ce terrain en vue de le rendre constructible en trois lots. Mais ce n'était pas tout. A côté du panneau annonçant la création de ce lotissement se trouvait un autre panneau, lequel  annonçait la construction d'une villa Artis. Et quels étaient les heureux bénéficiaire de ce projet de construction?


Eh, oui, c'est bien Monsieur et Madame Dominique Dord, les châtelains de Saint-Inn, qui se font construire une villa Sam'Suffit en bordure de l'ex route nationale qui traverse Saint Innocent.
Toujours dans l'étonnement, notre quidam découvrait que les futurs propriétaires n'avaient pas perdu de temps puisque le chantier était déjà en cours alors que le permis d'aménager affiché devant la mairie n'était daté que du 8 juillet dernier.


Enfin, mais pas à la fin, on reste dans l'étonnement quand on aperçoit que juste derrière le terrain divisé en trois lots constructibles se trouve la très belle propriété de 350 mètres carrés plantées au milieu d'un hectare de verdure et dont M et Mme Dord, via une société civile immobilière familiale, seraient toujours propriétaires (dixit Dord lui-même).
Voilà donc Dominique Dord propriétaire à Saint-Innocent d'une vaste demeure évaluée à quelque 2 millions d'euros, ainsi que d'un terrain contigu de trois lots pour implanter des villas dont le prix final oscille entre 300.000 et 400.000 euros.

Bref, si l'on ajoute à cela qu'il est également propriétaire de biens immobiliers à Aix, à Chambéry (ses anciennes permanences) ou encore dans le Lyonnais, on peut aisément estimer sa fortune immobilière autour des 3 millions d'euros.

Ce qui permet de s'exclamer: que voilà un bel exemple de réussite professionnelle!

Quoi? Qu'entendons nous? Que cela fait quasiment un quart de siècle que Dord n'exerce aucune profession? Que sa principale activité connue a consisté jusqu'à ce jour à faire de la politique, d'abord comme conseiller régional, député suppléant puis député, conseiller général, maire, président d'une communauté d'agglo, adjoint? Que sa fortune immobilière ne peut donc pas être le fruit d'une réussite professionnelle..?

Eh bien, si c'est ce que certains citoyens lambda pensent, ils se trompent lourdement.
Parce que chez ces gens là, Monsieur, la politique c'est un métier. Non pas un métier comme les autres mais mieux que les autres.
Car on ne connaît pas beaucoup de cadres sans grande compétence capables d'amasser une telle fortune en si peu de temps.

* Vous comprenez maintenant pourquoi on s'est permis cette grivoise familiarité: Oh, Putain, la politique, ça pourrait donc rapporter gros..?


Post Scriptum:
Mieux que la loi Allur, il existe désormais "la loi de Dord" sur la reconstruction à l'identique" d'un immeuble déconstruit
à la suite d'un incendie avec, en en bonus, l'exonération des taxes d'aménagement.
Pour ne pas gâcher les vacances, on l'expliquera en détails à la rentrée.
Ça mérite d'être connu et ça devrait faire jurisprudence, au moins sur le territoire de la CALB!

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter