A Aix, il y a pleins de connards, de tocards, de cassandres et de screugneugneux !

Ce sont les petits noms que l’ex député-maire donne à ceux qui ne sont pas de son avis!


Les connards, tocards, cassandres, screugneugneux sont majoritaires !
On rappellera à l’insulteur public qu’à Aix les Bains son parti aux européennes n’a fait que 6% des voix !
On lui rappellera également qu’au premier tour des législatives 2017, lui-même n’a fait que 14% des inscrits .
Autrement dit les connards, tocards, cassandres et screugneugneux représentent entre 82% et 94% de la population ! Comme l’écrivait d’Ormesson, nous ne sommes pas en démocratie représentative, mais en inaptocratie ! Le stade inférieur est arrivé au rang d’autorité !
Plutôt qu’être dans l’invective, il devrait se montrer discret. A croire qu’il n’a pas bien compris sa situation. Les citoyens l’ont purement et simplement renvoyé !
Les politicards cumulent aussi les retraites, et puisque le nôtre a eu la chance d’y arriver, contrairement à beaucoup d’autres classes sociales, qu’il s’en aille gérer ses nombreuses SCI et se taise.
Dord nous parle de la bêtise et l’ignorance des réseaux sociaux et à leur méchanceté . Mais n’est-il pas le premier à y invectiver les autres et à donner des avis que personne ne lui demande tout en étant suivi par une claque bidon qui signe Albert ou Zezette ? (On aimerait savoir qui gère le Fesse de Bouc de Dord. Visiblement l’imagination n’est pas au pouvoir. Qui peut croire de telles âneries ?)
Cassandre : on rappellera à Dord qu’il emploie le terme cassandre de façon impropre. Dans le monde politico médiatique il est devenu péjoratif et veut dire : prophète de malheur qui fait dans le catastrophisme ! Or, il en est strictement l’inverse . Ce que prévoyait Cassandre n’était que la vérité, mais les élites de l’époque l’empêchèrent d’être crue et de se faire comprendre. Il faut donc croire Cassandre ou les malheurs qu’elle prédit se transformeront en cauchemar ! (Salut Thibaud!)
Les tocards souhaiteraient que l'ex député-maire, recherche et trouve où sont passés les 18 millions de Bigmillions disparus sous sa direction de ''super gestionnaire'' revendiqué au conseil municipal. L'argent public n'est-ce pas l'argent des tocards?

Dupont et Dupond, Dord et Macron. Les deux faces d’une même pièce.
Macron : ‘’Qu’ils viennent me chercher !’’
Dord : ‘’J’attends les commentaires grinçants.’’

Loi Avia:
 

Ouf ! C’est passé ! Salut les larbins…comme dab, vous avez bien voté.
La lutte contre la ‘’haine’’ devient la meilleure amie de la censure .
‘’ Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, et je me battrai jusqu’à la mort pour que vous n’ayez pas le droit de le dire !’’
On rappellera que la loi sensée lutter contre ‘’la haine’’ est portée par une brave députée qui a mordu un chauffeur de taxi. Salaud de prolo !
Un extrait d’un ‘’gazouillis’’ de la dame. Députée !!!! C'est-à-dire : élue !!!! Ce qui prouve que le problème, ce n’est pas ‘’la dame’’, mais bien les électeurs !
‘’Chers trolls, haters, têtes d’œuf  anonymes, qui vous croyez seuls cachés derrière vos écrans, qui êtes petits et lâches, sachez que nous nous battrons pour vous mettre face à vos responsabilités… c’est la fin de l’impunité.’’
Dord, ‘’les maires n’ont aucune réelle protection.’’ Et nos élus se font vite voter par le conseil municipal la protection fonctionnelle. Elle n’est pas belle la vie ? L’élu peut traiter des opposants de connards en public. Sa clientèle prenait le large, ses discours ne passaient plus, mais le voilà protégé !
Pendant la campagne 2007, il nous disait : ‘’Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.’’ (Citation apocryphe attribuée à Saint-Exupéry) . Sauf qu’entre les discours de campagne et la réalité il y a un monde. 
On est tous d’accord, mais que pense notre philosophe au petit pied de cette réponse : ‘’Que chaque électeur pense à ce que nous avaient laissé nos pères en 1974 et à ce que nous laisserons à nos enfants après 40 ans de pillage de la France.’’
Dord : ''Arrêtons de penser que tout est dû à chacun.’’ . Sauf que certains élus se servent au lieu de servir !
Nos politocards veulent faire taire ceux qui ne pensent pas comme eux en les accusant d’avoir de la ‘’haine’’ envers les élus. La ‘’haine’’ est un sentiment qui pousse à vouloir du mal. Ce serait donner trop d’importance à certains d’entre eux . On voudrait simplement qu’ils dégagent d’un système qu’ils ont dévoyé à leur avantage et qui n’a plus rien de démocratique . Leur insignifiance et leur prétention n’appelle aucunement à de la ‘’haine’’, seulement à du ‘’mépris’’ !
Que celui qui veut voir la comédie du pouvoir regarde la vidéo du dernier conseil municipal. Certains regards et certaines paroles de l’ex député-maire laissent pantois ! Un monument de suffisance, de contre vérités et de mauvaise foi ! Honteux … mais hélas habituel .
Mais comme le dit Dord : ‘’On est dans un monde déconnecté de la réalité .’’ . Venant de la part d’un type qui a passé 35 ans en politique, on a tendance à penser comme le regretté Wolinsky : ‘’Je suis un con, mais quand je vois ce que les gens intelligents ont fait au monde….’’

Les vieux chevaux de retour finissent en rosses.

Les ‘’tocards’’ arriveront-ils à se débarrasser des ‘’tricards’’ ?
Ridicule!  ''Aix, ville idéale'' avec 158 clics!  Cette annonce est relayée par une presse pathétique et des élus qui ne saisissent même pas le ridicule de la situation. Il suffisait que 35 élus cliquent 5 fois chacun et notre ville pulvérisait tous les records! ( Très drôle la conclusion de Jalal ! ''Aix est pas mal parce que l'on est très vite à Chambéry ou à Annecy!'' Voilà qui devrait amener nos élus à plus de modestie.)
Il y a une solution qui devrait satisfaire son ego démesuré et les intérêts des citoyens d’Aix et de l’agglomération:
Et si les LR le mettaient à la présidence du parti ?
Si 158 clics suffisent à une ville pour être classée ‘’ville idéale’’, seulement quelques clics devraient suffire à cette même ville pour se débarrasser des politiciens professionnels qui la squattent depuis trop longtemps.
LR ! Leur nom ne dit plus rien à personne. Leur vie n’est plus qu’un long sursis depuis que ‘’le grand parti de la droite et du centre’’ a successivement perdu deux présidentielles, deux législatives et deux européennes, passant en dessous de la barre des 10% de votants (4,3% des inscrits !). Ouverte par la démission de Wauquiez la petite course à la présidence de ce qui reste de LR devrait lui permettre un dernier tour de piste, peu glorieux pour lui, certes, mais ce serait nous assurer avec lui à sa tête, et de façon définitive, la fin des LR.

BF



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter