L'art de se foutre de la G... des citoyens

mais après tout, si ces derniers sont assez stupides pour se laisser faire!


" Parce qu’il est urgent d’agir pour sauvegarder notre planète,
Grand Lac souhaite s’engager avec vous dans un ambitieux plan climat..."

Ainsi commence un nouvel enfumage du président de la CALB Grand Lac invitant les citoyens à le soutenir dans ses plans pour l'environnement...
Alors, rions un peu. Mais rions jaune, à défaut de rire vert, avec les pitreries du roi Béton 1er, ci-devant député-maire d'Aix les Bains, et toujours jamais
(sic) en retard d'une provocation.


Lors de l'enquête publique sur le plan d'urbanisme, une association qui, elle, milite vraiment pour la sauvegarde de la planète, avait demandé à ce que le secteur appelé Clos Fleury ou encore Les Fieux, soit classé en zone verte protégée. Pour ceux qui ne connaissent pas bien Aix, il s'agit de la dernière zone verte des bords du lac entre le Tillet et le Sierroz, au sud des immeubles de la très mal nommée allée promenade des bords du Lac. Voici ce qu'on peut en lire dans le rapport sur le PLUI:
.


La réponse de Dord (MO) est sans surprise. Envers et contre tous, il a choisi de "maintenir" en zone constructible ces quelques hectares de verdure. A noter que, contrairement à ce prétend le prestidigitateur, la dite zone n'avait pas été initialement incluse dans la ZAC, c'est bien plus tard, après une forte pression sur les maraîchers du coin, que Dord avait "réservé" cette zone pour...
Pour la construction, par la CNRO, d'un centre d'hébergement pour personnes handicapées et leur famille! Selon les promesses de Dord, ledit centre aurait dû voir le jour... en 2014! C'était encore un coup de bluff, un de plus...


Bref, Dord va faire détruire ce qui restait comme le dernier îlot de verdure des bords du lac depuis que le site de l'Esplanade a été rasé de ses arbres et que les pelouses sont peu à peu remplacées par un sol minéral afin d'y accueillir les manifestations à gogos.

Et pendant ce temps-là, à Brison-Saint-Innocent...

A Brison, autour d'une propriété appelée "le Clotre", ce sont deux hectares de terrains jadis constructibles qui ont été classés en zone naturelle protégée, comme le montre l'extrait ci-dessous:



Est-il utile de rappeler aux innocents qui croiraient encore aux promesses de l'ex-député-maire que la dite propriété -dont l'entourage est ainsi protégé à vie de tout environnement en béton- appartient... au président de la CALB, via une société immobilière.

Eh, oui, le Dominique Dord qui a décidé que la dernière zone verte des bords du lac ne serait plus protégée mais serait vouée aux délires de ses amis les promoteurs immobiliers, est le même que le Dord Dominique qui a su installer sa famille dans un environnement définitivement à l'abri de la dite promotion immobilière...

Enfin, pour confirmer à quel point le président de la CALB Grand Lac sait utiliser à son profit les subtilités du droit immobilier, sur la repro ci-dessus on a entouré d'un rectangle jaune le numéro (3188) d'une parcelle calée entre la propriété dordienne et la route nationale.
Et dans une prochaine mise en ligne on verra comment Dord s'apprête à faire de cette parcelle (qui voisine avec des parcelles à construction unique) un mini lotissement de six habitations.
Dans quel intérêt? Mais dans le sien, rien que le sien, bien entendu...

à suivre

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter