Les élus Aixois en campagne électorale vont sauver la planète.

Les gadgets de l’écofolie cachent les vrais problèmes.


Que ceux qui ont fait peu d’études se rassurent, l’instruction et l’intelligence sont deux choses bien différentes. Chaque jour a son lot d’exemples qui montrent que les diplômes n’empêchent pas d’être con comme un balai et cela jusqu’aux plus hauts sommets. Le simple bon sens en occident est aujourd’hui la chose la moins bien partagée .

Nos élus Aixois sont entrés en campagne.
Ridicules ! Ils en sont à se raccrocher aux derniers effets de mode pour ramasser quelques voix.              
     
                   1                                         2                                                    3
1. Quelqu’un sur l’image pleurniche à l’ONU en disant : ‘’Vous avez volé mon enfance.’’ Saurez-vous la reconnaître ? Ce montage prouve que tout est relatif. (Que dire alors du sort des gamines Yazidis tombées entre les mains de Daech, des enfants esclaves qui fabriquent les Iphones de nos élus bobos-écolos ou des gamines chrétiennes enlevées au Mali et qui servent d'esclaves sexuelles? )
2. Schwarzy. Toute l’hypocrisie des fausses ‘’élites’’ milliardaires! Chantre de la côte ouest, elle-même symbole du déclin de l’occident. Entre autres véhicules, il roule en Bugatti Veyron. V16. Cylindrée, 8 litres. 15 à 42 litres au 100. Sans parler de tous ces clowns médiatiques écolos et leurs jets privés.
3. En Ethiopie ils ne pleurnichent pas sur leur sort ! Ils sont dans le concret et non dans l’incantation comme nos politocards. En une seule journée ils ont planté 353 millions d’arbres. A court terme ce sont 4 milliards d’arbres qui devraient être plantés. Pas besoin de faire l’école buissonnière comme les gamins occidentaux et leurs parents décérébrés ou de taxer à tour de bras la population. (Sous la mandature de Dord, combien d’arbres ont disparu de notre ville ? (L’esplanade, le boulevard Wilson, le vallon de Cotefort, sans compter le Bois Vidal qui a failli disparaître…) 

Ils votent en catastrophe l’état d’urgence climatique.
Par définition les élus n’ont pas de conviction, mais seulement des intérêts. ( Un Beretti, qui a passé sa vie dans le milieu politique, maire, vice président du conseil départemental , vice président de Grand Lac, avec la voiture de fonction et autres avantages dépasse largement les 8 000 € mensuel. Combien de petits patrons, qui engagent leurs biens propres, ont-ils de tels revenus ?) Qu’ils laissent tomber l’écologie, tout ceci les dépasse. Tous ces élus par leur inconsistance deviennent dangereux.
L’écologie est devenue ce qu’il y a de pire, elle n’est plus scientifique, mais politique ! Avec toutes les dérives qui vont avec .
Quatre ONG exigent l’urgence climatique et les élus Aixois s’exécutent pour grignoter quelques voix! A noter que parmi ces ONG figure Greenpeace, dont le fondateur dénonce le canular mondial et la machination cynique de gouvernements corrompus. (Recul des glaciers ? Le Gros Caillou de la Croix Rousse à Lyon, est un bloc erratique qu’une moraine glacière a laissé là il y a 140 000 ans. Putain de diesel !)
Nos élus vont-ils, avec leurs petits bras musclés et leurs visions qui ne dépassent pas les prochaines élections, régler tous ces problèmes complexes?  Que l’ONU, (dont la corruption bat des records) et les politiciens restent à leur place et donnent la parole aux vrais scientifiques, pas aux charlatans qui engrangent des fortunes ou aux poilus qui enchaînent des chansons débiles en faisant le haka !.
Les médias des années 70 annonçaient le refroidissement climatique et la disparition des forêts sous les pluies acides avec la même hystérie.
En clair, politocards et branchés friqués faux écolos, laissez faire les scientifiques ! Les vrais, pas les officiels estampillés ‘’vus à la télé’’.

Et si nos élus commençaient par régler les problèmes écologiques locaux.
Nos champions écolos locaux devraient raconter leurs exploits en matière de protection des savoyards .
Quelques  exemples ! La VRU de Chambéry avec ses trois voies arrive à Voglans sur une seule voie. Résultat bouchon de Chambéry à Aix Nord ! Matin, midi et soir ! Combien de pollution, de temps perdu, de maladies, etc…Depuis plus de 30 ans on entend parler du contournement de la ville d’Aix. Qu’ont fait toutes nos stars politiques locales ? Les Barnier, Gaymard, Dord, Dantin et leurs copains socialistes qui se partagent la Savoie depuis des lustres ! Des élus dordophiles, qui occupent la mairie depuis 20 ans, n'ont jamais été capables de réduire les fuites d'eau potable de la ville. Celles-ci sont toujours de 40% et ces gens voudraient sauver la planète?
Le vrai problèmes est: qui nous sauvera des sauveurs?

Retour en arrière dans les années 2 000 . Le scandale de l’incinérateur de Gilly-sur-Isère.
Un exemple type du cynisme de nos faux écolos politiciens locaux!
L’usine a fonctionné de 1984 à 2000. Pendant cette période :
.  Barnier a été député, président du conseil général, ministre de l’environnement.
.  Gaymard a été député, conseiller général, secrétaire d’état chargé de la santé.
.  Dord a été conseiller départemental, conseiller général, député.
.  Beretti a été directeur de cabinet de Barnier, conseiller de Gaymard, directeur de cabinet de Gibello.
.  Gibello a été conseiller général, maire d’Albertville, vice président du conseil général.
Un scandale écologique sans précédent . (Selon la presse)
Pour faire simple, le propriétaire de l’usine était la Simigeda. (Syndicat intercommunal mixte de gestion des déchets du secteur d’Albertville- Création du conseil départemental et de la préfecture).
Le bilan ? Rejet de ‘’dioxines cancérigènes’’ à des taux dépassant jusqu’à 750 fois le seuil autorisé. Une usine non conforme. (La Simigeda a toujours refusé de faire les travaux nécessaires.) Un nombre élevé de cancers constatés dans la population. Les ‘’experts’’ ne ‘’voient’’ pas de lien direct entre les cancers et la dioxine. Pas de lien ?  Alors pourquoi  7 000 bêtes sont abattues, 2 000 tonnes de foin et 24 tonnes de produits laitiers détruits ? Plainte est déposée par des associations et des malades souffrant de cancers mettant en cause les élus et les autorités. Le procureur a tout fait pour empêcher la juge d’instruction de faire son métier. Ils sont allés jusqu’à essayer de délocaliser le procès.
Le propriétaire , le syndicat Simigeda et l’exploitant, Suez Environnement, sont envoyés en correctionnelle.
Que croyez-vous qu’il arriva ? Le syndicat s’est sabordé ! Il s’est auto-dissout juste avant le procès ! Plus de politiciens responsables. Une seule condamnation : le contremaître de l’incinérateur !

Beretti l’écolo-policier candidat à la mairie d’Aix-les-Bains?
Gilly, suite ! 80 cancers dans une seule rue ! (Selon la presse.)
On rappelle que Beretti de 1998 à 2001 était directeur de cabinet de Gibello, maire d’Albertville et président de Simigeda.
Rôle du directeur de cabinet du maire : ‘’Le directeur de cabinet est le personnage chargé de diriger le cabinet du maire. C’est le numéro 2 direct de la personne qu’il représente. Il est chargé de composer le cabinet et d’organiser le travail de ses membres. Il est habilité à prendre des décisions où à parler à la place du maire.’’
Outre le scandale de Gilly, à la même époque un autre scandale avec le fichier ‘’Troubadour’’ ! La police municipale dAlbertville tenait un fichier informatique des citoyens homosexuels ou maghrébins.
Un ‘’directeur de cabinet’’ ne peut pas ne pas être au courant ! Le hasard faisant bien les choses, en 2001 Beretti a été exfiltré par la petite porte de la mairie d’Albertville pour rejoindre Gaymard en tant que directeur de cabinet au conseil général. Tout ceci ressemble bien à un ‘’sauve qui peut’’ général de la part des élus locaux et un abandon en rase campagne des citoyens.
Comment peut-on encore faire confiance à ces gens ?

Question à Beretti, candidat aux élections municipales.
Monsieur Beretti, 19 ans après a-t-il des nouvelles des (peut-être ?) cancéreux de Gilly-sur-Isère et des environs? Il y en a-t-il eu plus ou moins que prévu ? Combien de décès, combien encore malades ? A-t-il un bilan santé de leurs enfants et petits enfants ? Quel est le vrai bilan santé de cette catastrophe sur cette région de Savoie qu’il administrait avec l’équipe politique savoyarde de l’époque ?

Ce résumé de ce que la presse a appelé ''le scandale de l'incinérateur de Gilly sur Isère'' a été établi à l'aide d'articles parus dans la presse de l'époque. Or depuis longtemps la presse française (à quelques exceptions près) n'est plus crédible. Il serait bien que les candidats aux prochaines élections locales donnent leurs versions des faits pour que les électeurs puissent juger si leurs poulains sont dignes de confiance.
Pourquoi? Parce que le monde d’aujourd’hui ne se définit plus comme un antagonisme droite-gauche, ni même mondialistes-patriotes, mais comme un combat entre la sincérité et l’hypocrisie.

BF


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter