L'humour (noir) du week-end: à force de nous prendre pour des imbéciles...

...LES POLITICIENS ONT FORCÉMENT RAISON



Suite à un précédent article, un lecteur nous écrit:

Vous vous insurgez sur "la spoliation" des petits propriétaires par Grand Lac, or il ne faut pas se tromper de cible. Les 3/4 des terrains devenus inconstructibles auraient du l'être depuis plus 10 ans. Le problème venant des communes qui ont choisi la facilité et les petits arrangements, en choisissant de ne pas faire de PLU. Toutes les communes qui ont réalisé un PLU (en se conformant à la loi de juillet 2003) ont dû affronter ces critiques et débats individuellement. Celles qui ont maintenu un POS (par simple couardise ou pour favoriser leur électorat et/ou propres intérêts) se retrouvent sous le coup de la loi ALUR. Effectivement la transition est plus rude pour les petits propriétaires ou certains exploitants, mais en mars prochain, les élections municipales pourraient être un lieu de débat pour savoir pourquoi certains maires n'ont rien fait pendant près de 15 ans. Exemple à Trévignin où aucune modification du POS à partir de 2003 entraîne actuellement la suppression de quelques centaines d'hectares "constructibles". Pire, le conseil municipal a voté contre ce PLUI (seule commune de l'ex-CALB en date du 27/02/2019), alors que son maire a voté POUR lors du vote à Grand Lac (belle intégrité). Il pourrait même se représenter !!

Une autre remarque faisant suite aux aménagements réalisés pour la viabilisation du nouveau lotissement près de Côtefort : Grand Lac a réalisé les viabilités à ses frais, or c'est la commune d'Aix les Bains qui a touché la taxe d'aménagement (quelques centaines de milliers d'euros). A-t-elle reversée ce montant à Grand Lac, entérinant de ce fait un accord illégal entre Grand Lac et la mairie d'Aix ?

Du côté de Brison, il me semble que Dord joue double jeu en faisant croire à Mr Croze une possible candidature au perchoir de Grand Lac alors qu'il fait tout pour le conserver à un candidat d'Aix.

La chèvre, le chou et le ver de terre... mais qui jouera le rôle du berger ?
B.C.


Notre réaction:
Intéressant que tout cela, et surtout l'allusion à ce qui s'est passé à Cotefort.
Petit rappel: au prétexte fallacieux d'une voie verte, D. Dord, aux frais des seuls contribuables, a fait réaliser tous les réseaux de viabilité (voies, eau, assainissement, électricité, télécom, etc) dans des près jusque là inconstructibles. De ce simple fait, les terrains sont devenus constructibles et leur valeur a été multipliée par dix ou vingt. Et cela a fait aussi le bonheur des constructeurs et autres promoteurs.

Bref, les contribuables (de Grand Lac) ont financé des travaux dans des terrains privés aixois, permettant à des petits veinards de faire d'excellentes affaires immobilières. Ces derniers ont-ils manifesté leur "reconnaissance" et de quelle façon? Que voilà une bonne question pour l'instant sans réponse.

Note aux benêts: Ce vendredi, la justice (que l'on dit aveugle) a infligé de lourdes peines de prison ferme à Patrick et Isabelle Balkany, lesquels imposent leurs règles à la tête de la ville de Levallois depuis près de 40 ans. On ne va ici ni plaindre les deux époux (encore que) ni hurler avec les loups mais...
Mais là où des Balkany sont lourdement condamnés, combien d'autres élus passent à travers les mailles du filet de la même justice (aveugle et sourde). Ou alors y tombent bien tard et sans se faire grand mal.
Peut-on rappeler que le président défunt auquel toute la classe politique a récemment rendu de vibrants hommages avait été condamné, très tardivement, à une peine de prison (avec sursis) pour son inconséquente gestion de la mairie de Paris. Un président qui, quand il était maire de la Capitale, avait dépensé, aux frais des contribuables, 600 euros par jour (220 000 euros par an!) de frais de bouffe dans son appartement de fonction.

En conclusion: depuis trop longtemps nos politiciens prennent les gens pour des imbéciles et ces derniers ont fini par s'y conformer. La preuve, ils revotent souvent pour ceux-là mêmes qui les ont roulés dans la farine.

Opticon

Allez, une dernière photo pour la route (sic)

C'est la nouvelle avenue Saint Simond vue par l'actuelle municipalité.
Sans commentaire.

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter