L'HOMME QUI RIT DANS LES CIMETIÈRES

Si c'est rond, c'est point... Poincaré !

L'humour de la Toussaint

C'était en 1922, quatre années après la fin de la Grande Guerre meurtrière. Pour se faire un peu mousser auprès des citoyens, le Président Poincaré arpentait les cimetières militaires sous l'oeil complaisant (déjà) des photographes de presse
.

Pas de chance pour le Cicéron de l'époque (Cicéron, c'est Poincaré plaisantaient alors les humoristes) au moment de la photo, le président esquissait un sourire. Il n'en fallait pas davantage pour que l'opposition s'empare de ce cliché et qu'il reste longtemps de Raymond Poincaré l'image de "l'homme qui rit dans les cimetières".



Près d'un siècle plus tard quelque m'as-tu-vu de la politique continue de croire qu'une photo dans un cimetière, mains dans les poches, sourire aux lèvres, serait bonne pour son image. Et la presse, toujours aussi complaisante, se prête à ce jeu macabre:

Photo parue ce 30 Novembre dans le DL à propos d'un article sur le cimetière aixois.

Reste toutefois une question: qu'est-ce que l'intéri-maire aixois peut bien espérer en se faisant bêtement photographier dans un cimetière?
Il n'a quand même pas l'intention de faire voter les morts?


Opticon

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter