Eh, Oh, le COMIQUE! On arrête les blagues..?

Car les Aixois cesseront sûrement de rire après mars 2020


Les Aixois ne le savaient sans doute pas mais c'est un redoutable comique qui va leur demander de l'élire maire en mars prochain. Un vrai roi du one-man-show ou du stand-up comme on dit en franglais dans le texte. Un type qui ne recule devant aucune énormité comme on dit en bon français.


Ce lundi, le dénommé Beretti Renaud, actuellement intéri-maire d'Aix-les-Bains, a annoncé qu'il conduirait une liste aux prochaines élections municipales. Jusqu'ici, ce n'est pas drôle car tout le monde a compris que la place est si bonne qu'il ne veut la laisser à personne d'autre. Mais le comique de situation tient dans les déclarations du postulant, confer ce que le daubé en a retenu sous la photo du comique:

Sa majesté Louis-philippard, Renaud 1er ! Non, mais ça va, le melon..?


Oui, on a bien lu en légende de la photo, Beretti raconte qu'il "veut mettre l'accent sur la restriction urbanistique". C'est sans doute une des meilleures blagues de son répertoire.

Comme on l'a vu précédemment, c'est vraisemblablement pour mettre l'accent sur la "restriction urbanistique" que le 4 octobre dernier le Béret' a autorisé Bouygues à construire 74 nouveaux appartements en haut de la rue Isaline, l'une des rues les plus étroites et les plus escarpées du centre ville, et en impasse de surcroît.

Mais le pire reste à venir.


Car c'est aussi Beretti qui a décidé d'engager de très lourds travaux d'investissement immobilier au coeur même du centre ville (ne craignons pas la redondance), dans une des rues les plus étroites et les plus empruntées, on veut parler du haut de l'avenue Victoria, dans la partie resserrée qui rejoint la rue du Casino:


A l'emplacement de l'immeuble gris de trois étages que l'on aperçoit (à droite sur la photo) et dont Beretti a autorisé la démolition, il a également prévu la construction d'un immeuble de cinq étages (soit 23 mètres de haut) en vue de la construction de 105 logements présumés destinés à des personnes âgées (comme chez Steva?).
On imagine ce que la démolition de l'immeuble ancien et la construction d'un nouvel ensemble vont créer comme embarras de circulation dans ce quartier déjà fort encombré.

Voilà ce que le comique troupier en chef appelle "mettre l'accent sur la restriction urbanistique".

Si l'on ajoute à cela que le Béret' entend poursuivre l'oeuvre de Dord en permettant la réalisation de quelques centaines de logements dans et au-dessus des Anciens thermes (une hérésie de plus) on peut mesurer à quel point le candidat maire maitrise l'art de se foutre de la tronche des braves gens en leur racontant n'importe quoi.

On ne peut qu'inviter les Aixois à se dépêcher d'applaudir à cette performance... Car après mars 2020, l'heure de pleurer va bientôt sonner.
Il suffit d'imaginer ce que la ville sera demain avec des travaux d'envergure aux Anciens thermes, la création d'un parking souterrain devant l'hôtel de ville, d'un autre sur la place du marché, une résidence nouvelle rue Isaline, un immense chantier avec une tour de 17 étages et 150 logements et autres surfaces commerciales au rond-point des Prés-Riants (projet qui a juste été différé), la transformation de l'ex hôtel Métropole (face au Casino) en appartements,  etc, etc...
Ce n'est pas un hasard si tous ces chantiers ont été repoussés après les élections.

Car c'est bien connu, de nombreux comiques finissent souvent par faire pleurer leurs admirateurs. Parfois c'est comme Coluche, en disparaissant prématurément. Parfois c'est comme nos politiques, en s'accrochant à leurs prébendes comme JP Delevoye et autres...
Sic transit gloria mundi

Note aux benêts: il nous a été raconté que le permis de construire accor Avenue Victoria à Vinci pour y réaliser 105 logements était la compensation promise par Dord à ce grand du BTP pour n'avoir pas réclamé d'indemnisation suite à ses "travaux de recherche" sur les Anciens Thermes. Et aussi pour équilibrer avec les "offrandes" faites à Bouygues.
Naturellement, on n'en a rien cru.



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter