Anciens thermes, il reste 3 mois pour empêcher le hold-up!

Après, ce sera trop tard! Et les cocus pleureront sur leur sort.

Entre nous. A propos du grand merdier actuel. L’ancien monde représenté par des vieux syndicalistes largués et le nouveau monde représenté par des jeunes diplômés incultes associés aux vieux recalés LR, Modem et PS ne représentent, en nombre d’adhérents, que 3,4% des inscrits, soit à peine plus de 2% de la population !
‘’Démocratie ?’’ : ‘’Mon cul !’’, comme disait Zazie. (‘’Zazie dans le métro’’ de Queneau)
Les consommateurs sont arrivés à faire supprimer la viande de cheval dans les lasagnes, pourquoi n’arriveraient-ils pas à supprimer les ânes en politiques ?

Enfin ! On est soulagés !
Dans le seul intérêt des Aixois, Beretti est candidat ! Notre cumulard déconnecté déclare avoir envie de continuer à cumuler à la tête de la mairie d’Aix-les-Bains .
A l’hyperboulimie gamellophage compulsive assortie d’amnésie récurrente s’ajoute donc une variante de phobie administrative représentée par l’occultation de déclaration d’intérêt sous forme d’alzheimerisation déclarative.
Notre candidat à la mairie demande à être ‘’delevoyé’’. (Activité de certains élus ayant du mal avec leur déclaration d’intérêt et de patrimoine.)
Si certains élus ont des difficultés pour remplir leur déclaration, les services de la Haute Autorité sont à sa disposition.
Au 17 décembre 2019, Beretti n’a toujours pas fait sa déclaration d’intérêt à la HATVP en tant conseiller départemental délégataire et maire d’Aix-les-Bains. Celle-ci doit être faite dans les deux mois après la date des élections.
Un maire est officier de police judiciaire ! Il peut donc être en infraction avec la loi sans que personne n’y trouve à redire. (Et surtout pas les organismes officiels  de contrôle si prompts à intervenir pour saisir le compte bancaire de madame Michu, retraitée à 600 € mensuel, qui a un peu de retard pour payer une taxe votée par le même maire !)

Les commerçants Aixois ont-ils bien pris conscience du problème des Anciens thermes ?
Le 12 décembre 2019 la fédération des commerçants a organisé son assemblée générale .
A cette réunion, le maire continue de promettre des parkings, les mêmes que Dord promet depuis 2001 plus quelques autres qui ont autant de chances de ne pas se faire.
Mention spéciale à Marina Ferrari, qui explique quels genres de commerces s’installeront dans les anciens thermes ! (Des unités commerciales de taille plus importantes que celles existantes dans le centre ville .)
D’où tient-elle ces renseignements ? Sait-elle des choses que les Aixois ignorent ?
A-t-elle bien tout compris ? Quelqu’un pourrait-il lui expliquer que Dord, Beretti, elle-même et le conseil municipal ont vendu à Bouygues les anciens thermes ?
Bouygues est propriétaire du bâtiment et il en fera ce que sa rentabilité financière exigera. Ce qui peut-être utile à la ville d’Aix n’est pas son problème! Rentabilité, un mot que nos élus fonctionnaires ignorent ! Le privé fonctionne ainsi et le monde politique devrait être là pour réguler tout ça et non pour en être des témoins passifs. (Ou parfois complices ?).
   
       A.G. FAAC du 19 décembre 2018                     A.G. FAAC du 12 décembre 2019

Y aurait-il un gros problème pour que Beretti-Ferrari qui posaient en 2018 sur la photo se fassent plus discrets en 2019? L’avenir n’est peut-être pas aussi brillant que ça pour les commerçants et les Aixois . Peut-être ne veulent-ils pas en porter la responsabilité ?

Quelques chiffres :
Nombre de commerces à Aix-les-Bains intra muros: 350 .
.  A noter que 13% de surfaces brutes de commerces sont à louer ou à vendre !!! Ce qui n’est pas un signe de bonne santé.
.  83 m2, surface moyenne des commerces aixois.
Surface totale des commerces aixois intra-muros : 350 x 83 m2 =  29 050 m2 !

N’y a-t-il pas danger pour le petit commerce aixois ?
Bouygues est propriétaire des 50 000 m2 dans les anciens thermes.
Il est précisé que sur les 50 000 m2 en infrastructure, 30 000 m2 sont aménageables.
Bouygues dispose donc à la vente, dans les parties communes des anciens thermes, de la même surface de commerce que tout ce qui existe actuellement dans notre ville ! Or nos commerces sont déjà à la peine. Alors ? Les candidats aux municipales qui ont toujours tout voté, toujours dit oui à tout, que disent-ils ? Combien de commerces et de grandes enseignes Bouygues va-t-il imposer aux Aixois ? A six mois du démarrage, nos élus n’en sauraient rien ? Ou ils sont complices, ou ils sont complètement largués. Et si Bouygues n’en avait rien à faire de ce qui pourrait se passer à Aix et revendait à la découpe les 50 000 m2 ? Que retrouverait-on à la place de nos Anciens thermes ?
Pourquoi, à 6 mois de la signature définitive, les Aixois ne sont pas informés de ce qui va être fait dans ces 50 000 m2 ? Alors, les Dord, Beretti, Ferrari, on vous écoute !

Quelques chiffres drôles sur le bilan financier de l’opération.
Ce que Bouygues va construire :
.  13 000 m2 habitable de logements en superstructure.
.  Il va aménager 30 000 m2 de surfaces commerciales.
Prix de vente des logements : 5 000 € le m2 habitable (Prix de vente actuel des logements de standing à Aix.) Le bureau d’étude de Bouygues (Green Office) estime que les logements à énergie positive, tels qu’ils sont prévus, coûtent 30% de plus. Soit 6 500 € le m2 habitable.
Le prix de vente moyen de commerces et bureaux bruts à Aix-les-Bains : 1 300 € le m2.

Chiffre d’affaire des anciens thermes de Bouygues Immobilier :

Logements :                                        13 000 m2 x 6 500 € =  84 500 000 €
Commerces :                                       30 000 m2 x 1 300 € =  39 000 000 €
                                                                                                      -------------------- 
Total chiffre affaire de l’opération :                                  123 500 000 €

Bilan
Un promoteur fait 10 % de marge, le bénéfice est de :  12 350 000 €
Déduire investissement (Prix d’achat) :                              -1 200 000 €
                                                                                                  ----------------
Bénéfice de l’opération :                                                   11 150 000 €

Rendement de l’investissement : 930% 
Moralité : les banquiers et les politiciens ne jouent pas avec leur argent, mais avec le nôtre.

BF            

                                                             



 

 


 



 


 

 

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter