VOICI REVENU LE TEMPS DES FOLLES PROMESSES

Un petit rappel à l'intention des électeurs qui auraient la mémoire courte


Demain, on rase gratis, c'est bien connu.
A la veille du renouvellement des conseils municipaux les électeurs vont être abreuvés, saoulés, de promesses qui ne seront jamais tenues. Ce n'est pas Dominique Dord et ses associés ou successeurs qui pourront prétendre le contraire.

Voici un document qui a été diffusé aux Aixois crédules au printemps 2001. On allait voir ce qu'on allait voir, c'était des chantiers PRIORITAIRES qu'ils disaient..
.
ET ON N'A RIEN VU...


Bien que cela se passe de commentaires, voici quelques explications pour les nouveaux arrivants ou ceux qui souffriraient de perte de mémoire.

Point 1: Mais où sont passés les "700 emplois de plus" promis dans l'industrie? Quant aux 40.000 curistes, ils ont reçu un sacré "coup de fouet" puisqu'ils ne sont plus que 27.000 en 2019. On remarquera aussi qu'en 2001 Dord parlait déjà de Grand Lac. Ce projet de rapprochement entre Chambéry et Aix était alors voulu par ses seuls amis Chambériens. Cet objectif connaîtra son épilogue dans les prochaines années, Aix, grâce (sic) à Dord, devenant peu à peu un satellite de Chambé dans Grand Lac.
Point 2: On cherche encore "les îlotiers, les gardiens d'immeubles, la brigade de médiateurs de nuit"... Quant aux "moyens supplémentaires de la police nationale", on est morts de rire.
Point 3: Rien de bien changé en 20 ans.
Point 4: Bon sang, mais c'est bien sûr, dès 2002 il devait "consulter les Aixois" sur tous les programmes d'urbanisme. Il a dû oublier. Bon, ce sera peut-être pour 2022. Ou plus tard...
Point 5: La circulation ne s'est pas arrangée avenue du Grand Port et le Bd Lepic est bien devenu une voie de contournement pour ceux qui veulent éviter les bords du lac ou les abords de la gare sursaturés.
Point 8: Celle-là, elle vaut son pesant de cacahuètes salées: "une salle polyvalente planifiée pour 2002!" On en rit encore.
Point 9: Pas mal, non, plus celle là: la promesse de "couvrir le Théâtre de Verdure". On s'en tient les côtes quand on pense que Dord, qui avait laissé vendre ce Théâtre de verdure à Valvital en même temps que les Thermes Chevalley, a dû quasiment le lui racheter (au moins les kiosques et le parking attenants) et au prix fort. Il aurait mieux fait de ... rester couvert!
Point 12: Mais où est donc passée, non pas la 7ème compagnie mais la "résidence universitaire" promise?

Bref, quand on pense que c'est l'ex-chef de cabinet et ex-premier adjoint de Dord qui a pris sa succession et qui veut repartir pour 6 ans à la tête de la mairie on se dit qu'on n'a pas fini de rigoler avec les nouvelles promesses de Beretti et sa clique.

Et si leur chantier prioritaire c'était de conserver les nombreux avantages liés aux fonctions électives..?

à suivre



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter