L'homme au sourire qu'on n'avait pas pris au sérieux

A la tête d'une liste qui pourrait faire mal aux sortants aixois


Il l'avait annoncé dès le mois de mars 2014. S'il se présentait alors à l'élection municipale aixoise ce n'était pas pour gagner mais juste pour figurer. Avec pour objectif, disait-il, de préparer une équipe pour l'élection de mars 2020.
Il l'avait annoncé. Mais on ne l'avait pas pris au sérieux. Elu conseiller municipal d'opposition, pendant six années il prêtait plus à sourire qu'à autre chose. Sourire, c'est ce qu'il faisait de mieux, se glissant au premier rang à chaque manifestation, parasitant Dord et consorts à la moindre occasion. Toujours souriant.

On ne le prenait pas au sérieux... Et on ne l'a pas vu venir.


Et ce mardi 14 janvier André Gimenez a été le premier à présenter une liste au complet en vue des municipales aixoises de mars prochain.
Et quelle liste! Composée de notaires, de cadres, d'enseignants, de commerçants, de chefs d'entreprise, de restaurateurs, de professions libérales, de représentants du monde médical et de quelques retraités pour faire l'appoint. Dix huit hommes et autant de femmes parfaitement représentatifs de...De... Disons d'une certaine façon de vivre aixoise.
Une liste destinée à faire de l'ombre à celle conduite par l'intéri-maire sortant mais aussi à sa concurrente et éphémère première adjointe. Une vraie liste, pas pour rigoler ou faire de la figuration. Une liste bâtie pour gagner... Même si ce n'est pas gagné d'avance car R. Beretti va partir lui avec un petit capital. Et puis il devrait y avoir aussi trois autres listes qui vont grignoter des points...


Oui, une liste surprenante. Comme est surprenante la présence au premier rang des candidats masculins d'un certain Olivier Allard. Bien connu du milieu (on veut dire du centre) aixois, Allard est cet hôtelier qui, en 2010, avait réuni autour de lui de possibles investisseurs pour racheter les Thermes Chevalley. Pour ce faire, ces investisseurs avaient besoin du coup de pouce de la mairie. Ce que Dord leur avait promis... Avant de renoncer et de planter l'équipe en rase campagne, laissant ainsi la voie libre à la Compagnie Européenne des Bains-Valvital. O. Allard, un homme discret qui a du métier, du talent, de l'expérience et de la mémoire est le directeur de campagne de la liste présentée par A. Gimenez
Il est difficile d'imaginer que ce chef d'entreprise pourrait se contenter, pas plus que d'un siège dans l'opposition, d'un simple strapontin dans une majorité composite.
Elle devient intéressante la campagne électorale aixoise.

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter