L'édito du dimanche: c'est MA-THÉ-MA-TI-QUE !

ON A ENCORE LE DROIT DE RÊVER...


En l'état actuel des informations, la bataille pour les municipales aixoises pourrait se jouer entre l'équipe sortante emmenée par Renaud Beretti et probablement quatre autres listes, dites d'opposants, avec pour chefs de file Marina Ferrari, André Gimenez, Dominique Fié et le dernier venu, Christian Derenty. Résumons cet affrontement en termes mathématiques.

En 2014 les deux listes de gauche (25%) et le FN (15%) avaient totalisé ensemble 40% des voix face à Dord (60%). Il n'y avait pas à l'époque d'autre liste cherchant à capter les voix des électeurs traditionnels de Dord, à savoir le centre droit et les modérés. En 2020, la donne a bien changé.

Cette année, il y aura toujours une liste unie gauche et écologistes derrière Fié, et une liste bien à droite, conduite par Derenty. Mais la nouveauté c'est que face à l'intéri-maire sortant Beretti, président départemental des Républicains (ex-UMP) il y a cette fois deux listes qui vont aussi chercher leurs électeurs chez les 60% qui, hier encore, votaient Dord. C'est les listes de Ferrari (soutenue par En Marche) et de Gimenez, sans étiquette.
Dans cette occurrence les probabilités
sont quasiment inexistantes de voir une liste l'emporter dès le premier tour. Va alors inévitablement se poser le problème des alliances, ou retour d'alliance, pour le second tour.
Verra-t-on Derenty rejoindre Beretti? Ferrari s'associer à Gimenez? Voire encore Derenty et Ferrari passer un accord avec Beretti? Et Fié refusant de passer un accord avec quiconque..? Les jeux deviendraient alors totalement ré-ouverts et le résultat du second tour très incertain tandis que la victoire serait réservée à un seul clan... au prix de marchandages d'arrière-salle..!

Reste une autre hypothèse, pas forcément farfelue. Et si, parmi les opposants à l'équipe sortante, il s'en trouvait deux, trois ou quatre, pour se mettre d'accord dès maintenant, et avant le premier tour. Il s'agirait pour chacune des listes de mesurer son influence électorale au 1er tour et de fusionner, au prorata des voix obtenues, pour le second tour. Ce qui permettrait de proposer enfin aux Aixois une liste vraiment représentative de l'expression populaire, allant de la gauche à la droite de l'échiquier politique.
Une vraie démonstration de démocratie, en quelque sorte et qui pourrait secouer l'apathie et l'abstention qui s'annoncent.

On a encore le droit de rêver, non?


Opticon


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter