MÊME LA POLICE MUNICIPALE Y FAIT PERDRE LES PÉDALES

A AIX-LES-BAINS L'HABIT(cyclette) NE FAIT PAS LE MOINE


Allez. Coiffez votre casque, mettez les coudières et autres genouillères. On vous emmène faire un tour à vélo dans Aix-les-Bains dont les élus sortants osent prétendre qu'elle serait une ville amie des cyclistes.
Alors, amis cyclistes, accrochez-vous au guidon.
C'est parti

N'hésitez plus, puisqu'on vous dit (panneau à droite) que la voie montante est réservée aux cyclistes..

La voie montante? Mais quelle voie montante? Entre les voitures qui stationnent (plus ou moins régulièrement) et celles qui descendent, il doit rester au maximum une quarantaine de centimètres. Faut être sacrément acrobate pour tenter l'aventure.


Ou alors il faut être suicidaire comme quand une espèce de C*** de ***  un charmant automobiliste, oubliant le code qui oblige à laisser la priorité aux véhicules montant, vous laisse royalement 50 centimètres entre son rétroviseur et la bordure de trottoir et qu'il ne prend même pas la peine de ralentir. Sûr qu'il s'est même demandé ce que vous fichiez là sur votre vélo à lui gêner la circulation et qu'il vous a maudit, bien à l'abri dans sa carcasse en tôle.

Tiens, des piétons sur "ma" piste cyclable alors qu'il y a un trottoir de l'autre côté de la rue!

Bon, ces deux-là ont une excuse. Il y a bien un trottoir en face mais entre les voitures qui stationnent au ras des façades et les conteneurs à poubelles de la Ville qui obstruent le passage, c'est vrai qu'ils étaient davantage en sécurité sur la piste des vélos.

Oh, un chien en liberté !

C'est devenu une habitude, une manie, presqu'un usage. Depuis quelque temps les propriétaires de toutous semblent avoir décidé que leur animal avait tous les droits. On en voit un peu partout qui laissent leur chien vagabonder sur la voie publique en général et sur les pistes cyclables en particulier. Et c'est aussi bien valable pour le caniche à son pépère que pour le berger des Pyrénées à sa mémère.

Mais vous n'avez pas encore tout vu.
Tenez, par exemple vous pédalez sereinement sur la piste qui remonte à contre sens le Bd Pierrepont Morgan dans sa partie occidentale. C'est quasiment la seule bande cyclable de la ville à être protégée par un petit rempart. Bon, okay, faut faire attention à l'état de la bande de roulement ou aux détritus divers qui s'y baladent mais vous vous sentez en sécurité. Jusqu'à ce que devant vous vous remarquez une voiture qui fait une curieuse manoeuvre. 


Mais... Mais oui, c'est bien ça. Elle fait demi tour sur "votre" piste cyclable. Mais quel conducteur impudent peut-il bien se comporter avec autant de désinvolture ?

Non mais... On rêve. Mais c'est une voiture de la police municipale !

Une voiture dont les occupants sont censés faire respecter la loi et, donc, à commencer par la respecter eux-mêmes. Et ils sont là sur votre piste cyclable à manoeuvrer maladroitement leur voiture de patrouille. Et ils n'ont même pas, en votre direction, le moindre sourire, le moindre mot ou signe d'excuse. Ils sont la loi alors ils font ce qu'ils veulent. Et en faisant la gueule en plus. Parce qu'avec votre vélo vous les avez gênés et qu'ils ont  du faire vite et couper la route à une voiture qui arrivait... Qui arrivait... Oui qui arrivait dans le bon sens celle-là...
Mais c'est bien sûr: si les policiers municipaux ont fait demi tour sur votre piste cyclable, c'est parce qu'ils avaient emprunté le Bd Pierrepont Morgan à contre sens. En sens interdit.

Décidément cette police municipale est bien à l'image de ceux qui dirigent cette mairie: insolente et irrespectueuse !

Après tout cela, ne vous étonnez plus si au palmarès des villes cyclables, Aix-les-Bains reçoit de la part d'un organisme indépendant une note peu flatteuse:

Eh, oui, malgré les rodomontades et les fanfaronnades de ses dirigeants sortants, à Aix-les-Bains l'habit
(cyclette) ne fait pas le moine.


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter