Nos élus, comme de l’hôpital, se foutent de la charité. 2ème partie

L'équipe Dord-Beretti, hypocrisie et double langage.


Quand on fermait les hôpitaux Aixois..

Dord a voté la loi Bachelot !
Dord, au service de Bachelot et de sa loi qui fait de l’hôpital une entreprise privée devant être rentable. Une loi qui impose les regroupements des hôpitaux en Communautés Territoriales Hospitalières. C’est la même Bachelot qui a gaspillé 1,5 milliard d’euros dans l’affaire de la grippe H1N1. Aujourd’hui elle est reconvertie dans les pitreries radiophoniques ou télévisuelles. C’est dire le niveau de nos politicards.
Dord était un acteur local de l’hôpital et de l’agence régionale de santé. Il était présent dans les organes décisionnels du secteur en participant aux conseils de surveillance des établissements de santé et de l’Agence régionale de Santé. C'est cette ARS qui a fermé la maternité et regroupé notre hôpital avec Chambéry, mettant des villages à plus de deux heures de celui-ci.

Dord et ses affidés n’ont de cesse de nous parler du renouveau ou encore de renaissance pour Aix-les-Bains. Ils ne cessent d’évoquer une ville qui se développe, qui croît, qui offre toujours plus à ses habitants. Une ville qui, pourtant, voit disparaître ses anciens et nouveaux thermes, son tribunal, sa maternité, etc… C’est ça une ville qui avance ?

Et son successeur coopté, roi des lieux communs à la mode, des référendums bidons, des caméras de surveillance, des horodateurs et ralentisseurs, a assisté à la démolition de l’hôpital sans jamais trouver à redire ! Devant la crise des praticiens aixois, il veut créer des maisons médicales !

Cynisme, hypocrisie, mensonges à propos de la maternité, en voici un condensé:

Dord A l’annonce de la fermeture de la maternité, comme il était resté muet, le daubé lui a demandé son avis le 21 juillet 2010. Il a répondu en exclusivité qu’il était prêt à mettre en jeu son poste de président du conseil de surveillance de l’Hôpital d’Aix. Sa réponse vaut son pesant de tome des Bauges :
‘’Oui, j’y ai songé (à claquer la porte) et j’y réfléchis encore. J’attends de voir. Si à la rentrée on me dit qu’on ne peut pas reprendre tout le personnel de la maternité à Chambéry, si on ajoute au problème sanitaire un problème social, pour moi, c’est rédhibitoire. Si la chirurgie ambulatoire n’ouvre pas à la rentrée je me poserais la question de mon propre rôle au sein de ces instances de santé.’’ Dix ans après il y réfléchissait encore.

Marina Ferrari présente à la manifestation contre la fermeture de la maternité.
Interview du 2 novembre 2010.
‘’Dord s’est beaucoup mobilisé sur le sujet. Nous avons été nombreux au sein de la majorité pour insister pour qu’il prenne à bras le corps ce dossier. Il s’en est saisi immédiatement.’’  (Il avait donc fallu le pousser à intervenir ?)
Elle est gentille, Marina ! Toujours le sourire ! De deux choses l’une, ou elle n’a pas compris la responsabilité de Dord dans la fermeture de la maternité ou elle est complice. Fâcheux pour une candidate à la mairie de la ville.

Michel Frugier présent à la manifestation contre la fermeture de la maternité.
Interview du 4 septembre 2010.
‘’Je suis là en tant qu’élu et citoyen. La fermeture de cette maternité dans une ville qui, avec son agglomération fait 50 000 habitants, 70 000 avec les Bauges et l’Albanais, qui, au point de vue démographique, est la plus dynamique de Savoie. On ferme une maternité à près de 700 accouchements. On en a vu peu fermer en France de 200, 300, 400. Les gens se battent pour les garder, avec 700, on va battre un record ! Un enchaînement de choses diverses et variées, la fermeture de la clinique Herbert et une nouvelle clinique devait s’installer. Donc tout allait bien, puis patatras Générale de Santé décide de plus faire, pour des problèmes divers. L’hôpital de Chambéry dit ne vous inquiétez pas trop, on va sécuriser votre maternité. Quelques semaines après il fallait que 7 chirurgiens décident. 3 sur 7 ont dit c’est pas possible et en prenant cette décision ça remettait tout en cause. C’est quand même dommage d’en arriver là, c’est un beau gâchis. Il faut maintenant aller à Chambéry, dans une maternité qui n’est pas faite pour accueillir autant de personnes. Je suis remonté ! Il y a surement des responsabilités politiques, de citoyens, de directeurs d’hôpitaux, de la communauté médicale. Je suis écœuré, on va avoir bien des problèmes sur notre couverture sanitaire. On ne fera pas des économies. La complémentarité avec l’Hôpital était possible.’’
Peut-on trouver plus ridicule qu’une telle intervention ? Plus irresponsable ? Les responsables ne sont pas les trois chirurgiens qui ont refusé. (Le même argument a été utilisé par Dord !) Il y a des responsabilités politiques et seulement des responsabilités politiques et Frugier fait parti du problème ! Il a bien toute sa place dans l’équipe Beretti.

Renaud Beretti . Ni pour, ni contre! Bien au contraire! En bon petit fonctionnaire , dans l’ombre et attendant son heure, il a laissé faire ! Il n’a jamais rien dit, ni en bien, ni en mal ! Même pas honte. Aujourd'hui il est candidat et pleure sur le manque de médecins .

Pour finir, on tient un petit bijou de la politique politicienne aixoise !
Thibaut Guigue présent à la manifestation contre la fermeture de la maternité .
Interview du 2 novembre 2010. Un chef d’œuvre de politique locale! Ce type est médaille ‘’Dord’’ de la fumisterie politique !
‘’Cette fermeture a entraîné ma candidature aux élections cantonales, parce que l’on est dans le degré d’inadmissible du politique. Je mets en doute la volonté de Dord, c’est pas qu’on n’a pas pu sauver la maternité, c’est qu’on n’a pas voulu sauver la maternité ! Parce qu’il fallait être un bon soldat de la Sarkozie que tout le monde dénonce et qu’il a préféré devenir le trésorier de l’UMP plutôt que de dire je vais sauver l’hôpital, quitte à mettre un holà sur ses ambitions personnelles. Et ça, ça me révolte, je pense que c’est une chose gravissime !’’    

Ah comme cela était bien dit!
Hélas, c'était avant que Guigue ne rejoigne Dord et Beretti.

Voilà donc un bon résumé de la politique locale aixoise.

Et n'oubliez pas de voter. Ils ont besoin de vous pour continuer.

BF

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter