QUAND ÇA VEUT PAS, ÇA VEUT PAS

UN CANDIDAT AVEC UN PETIT "R" SUPERFLU


Certains, l'air de rien, y verront un signe, d'autres une bourde de plus, d'autres encore une preuve d'impréparation ou d'amateurisme. Voire, tout simplement, un nouveau coup de "pas de chance".

Quelle que soit l'interprétation, c'est quand même bizarre...
Voici comment la préfecture de la Savoie présente, tout ce qu'il y a de plus officiellement, la liste qui sera conduite par l'intéri-maire sortant:
Extrait de la déclaration de la liste telle que publiée par la préfecture

Comment cela BeRRetti avec deux "R"?
Qui a bien pu commettre cette bévue? Le mandataire de la liste qui n'a pas su écrire le nom de son candidat tête de liste? L'employé(e) de la préfecture qui a mal recopié? Allez savoir.

Reste un problème: selon la loi, les bulletins de vote doivent reprendre exactement l'intitulé de la liste tel que cela a été enregistré à la préfecture. Du coup Beretti va-t-il prendre l'air d'en avoir deux, de "r" ?
On savait déjà que le Renaud affichait en toutes circonstances un petit "r" superflu mais était-ce bien la peine de l'afficher aussi sur les documents officiels?

Décidément, quand ça veut pas, ça veut pas.

Voir aussi, ci contre en haut à droite, la rubrique "c'est vite dit"



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter