L’Hôtel de Ville est devenu le Château du Marquis d’Aix.

Manants aixois, écoutez Narcisse le Disqualifié!

Un virus aura peut-être la peau de notre système. Effondrement total de l’Union Européenne. L’épidémie aura au moins permis de révéler une chose : nous ne sommes plus une puissance mondiale, mais un pays décadent et ruiné, qui vit à crédit en se voilant la face, un peuple infantilisé qui a des dirigeants à son image !
A propos de nos élus, la situation a le mérite d’être claire : de nos jours, pour eux, l’assistance à personne en danger se résume à assister au danger. Il ne peut en être autrement. Quand on a passé toute sa vie à ne penser qu’à soi-même , il arrive un temps où l’on ne pense plus à rien d’intéressant sur rien .

On ne peut pas échapper au squatteur de l’Hôtel de Ville .
Après des centaines de photos dans la presse locale, la vidéo. Incroyable ! Jusqu’à l’indigestion .
Si vous voulez avoir accès de façon urgente sur le site de la ville aux données concernant la solidarité, la santé, les seniors, vous tomberez immanquablement sur Narcisse ! C’est devenu TV Beretti. Celui-ci dans sa cellule de veille nous dit tout le bien qu’il fait. Demain, il va marcher sur l’eau. (Trop drôle : ‘’la cellule de veille quotidienne’’  au 28 mars de Beretti date de 8 jours ! Ils sont largués, depuis, il s'en est passé des choses!)
On n’a pas besoin de voir sa tête et de l’entendre ! Le petit monde politico médiatique n’étant plus crédible depuis longtemps qu’il se contente de communiqués écrits ! Sa vidéo bouffe de l’internet qui serait bien plus utile par exemple au monde hospitalier qui peut avoir des demandes à formuler! 
 
Monsieur Beretti, c’était avant qu’il fallait parler ! Gouverner c’est prévoir !
Grand chef des LR Savoie, soutenu par la députée locale, jeune macroniste de circonstance, il n’a rien entendu, rien vu arriver ! Ou il savait ou il ne savait pas, dans les deux cas c’est rédhibitoire .
Monsieur Beretti, arrêtez de parler pour ne rien dire ! Laissez la parole, par exemple, aux infirmières de notre hôpital que les politocards ont tant maltraitées. Elles pourraient peut-être nous nous faire un état des lieux et donner le nombre de malades dans notre ville. Ce que le ‘’pas encore maire’’ ne fait pas.
Savez-vous, monsieur le président LR que la destruction du système de santé, remonte bien loin et que les services de réanimations n’ont pas attendu le Covid 19 pour être saturés. Les médecins, infirmières et aides soignantes, à la solde d’une administration médicale qui pèse 60% des salariés des hôpitaux , n’ont pas attendu vos annonces et le Coronavirus pour être usés, dégoûtés, fatigués, sous payés ! (Rappel, Beretti cumule à 10 000€/mois ! Une infirmière est à moins de 2000€ ! On n’ose même pas calculer son salaire horaire compte tenu des journées et des nuits qu’elles font. )
Un bon plombier nous est bien plus utile que bon nombre de ces ‘’hauts’’ fonctionnaires qui se prennent pour le nombril du monde alors ‘’qu’ils ne sont rien’’. Il suffit d’écouter chaque matin une de leurs déclarations, et on peut être certains que la réalité démontrera l’inverse le soir même.

Il faut en rire, mais demain il faudra demander des comptes.
Avec nos élus professionnels, on est en plein dans une histoire de Shadocks : ‘’S’ils n’y a pas de solutions, c’est qu’il n’y a pas de problème !’’
.  Un peu d’humour ! Notre ‘’pas encore maire’’ a publié dans ‘’Aix, la lettre de février 2020’’ , un grand article sur les ‘’aménagements pour améliorer l’accueil du public au cimetière.’’. Avec un superbe parking réservé aux visiteurs venant se recueillir sur une tombe. C’est par humanité que ce parking gratuit va devenir payant. Beretti est-il devin? Avait-il anticipé l’arrivée de Covid-19 pour qu’il agrandisse le cimetière?
Daubé, le 22 mars 2020. Esplanade Léon Grosse et square Alfred Boucher .‘’Elle menace les policiers de les contaminer en crachant par terre.’’
La place Léon grosse et le square sont tous les deux sous la couverture de caméras ! Ça va faire deux ans en juin que ces gens se vautrent dans ces lieux, ils urinent, défèquent, se battent, sont ivres et agressifs. On ne compte plus les mains courantes, les pétitions, les appels à la police des riverains ! Il y a quelques mois, Beretti avait annoncé des mesures pour ces SDF. Rien ! Non, Beretti ! Ce ne sont pas des SDF ! Les SDF meurent lentement dans leurs coins, discrètement, oubliés des élus ! Ils ne votent pas ! Ceux-ci sont des punks à chiens, venant peut-être d’Europe de l’Est! D’où vient leur fric ? Chaussures Nike ou brodequins militaires, treillis de camouflage, bien habillés, chiens bien nourris, téléphones de marque, bière et alcool à profusion, etc… sans aucun doute des revenus bien plus importants que notre petite veuve qui se rend, la peur au ventre, à Carrefour Market avec sa chariote . Deux ans que ça dure sous l’œil des caméras qui demain vont traquer les automobilistes. Incompétence ou lâcheté des élus, ou les deux ?
L’argent investi dans des caméras qui ne servent à rien aurait été mieux utilisé dans nos hôpitaux! (Mais bien moins payant électoralement !)
Coucou, le revoilou ! Une caractéristique du petit monde de nos fausses élites : la communication a remplacé l’action. On revoit sur tous les plateaux le très médiatique Patrick Pelloux ! Il a publié une vingtaine de livres, il a squatté plus de 20 ans les plateaux TV, il a fait l’acteur dans 6 films. Ecrivain, chroniqueur, il a la légion d’honneur ! Depuis 1997, il a été président de l’association des médecins urgentistes et depuis 2015 il siège à la commission médicale d’établissement ! Il a une belle carrière ! Il n’a oublié qu’une chose, c’est qu’il était payé pour défendre les urgentistes et faire en sorte que le système fonctionne. La question que l’on peut se poser est : quand on voit l’état des urgences et des hôpitaux, ce type n’a-t-il pas failli ? Faut-il encore lui donner la parole ? Et si les urgentistes lui demandaient des comptes ? En revenant celui-ci ne va-t-il pas faire de l’ombre aux nombreux fumistes pseudo médecins télévisuels ? Et si on envoyait tous ces gens comme aides soignants et techniciens de surface dans les services hospitaliers, sans protection  comme le personnel médical? On pourrait également y envoyer les éditorialistes du daubé dont un conformisme de larbin défie l’intelligence.
.  Taxes et impôts. Alors que Dord a toujours clamé haut et fort qu’il n’avait jamais augmenté les taxes (en fait, plus 25% sur les taux dès son arrivée en 2001 à la mairie et autant sur les bases au fil des années en tant que député.) on ouvre les paris que notre Beretti fera la même chose ! Mais ce ne sera ‘’pas d’sa faute’’ en bon élève de Dord ce sera de la faute au coronavirus.  Il a été nommé maire le 17 octobre 2018, le 20 décembre il empruntait déjà 4,5 millions d’euros ! (Voir conseil municipal du 20 février 2019). Sans la vente de la Saemcarra en 2015, nous aurions plus de dette aujourd’hui qu’en 2001.

A Aix-les-Bains, aurons nous le Covid-19 ET la peste ?
Faire la queue devant un magasin réserve parfois quelques surprises ! Notre marquis ‘’pas encore maire’’ va être content d’apprendre comment son petit peuple s’amuse. Rue d’Annecy, à cheval sur le trottoir, trônent des poubelles collectives . Devinez ce qui aide les gens à patienter devant la boulangerie? Ils regardent un va et vient incessant de rats, gros comme des mensonges de politiciens, entre les poubelles et les bâtiments ! On prend date. Si après le Covid-19, nous arrive la peste, les ‘’autorités incompétentes’’ ne pourront pas dire qu’elles ne savaient pas .
Camus :‘’Alors que le prix de toutes choses montait irrésistiblement, on n’avait jamais tant gaspillé d’argent, et quand le nécessaire manquait à la plupart, on n’avait jamais mieux dissipé le superflu.’’
Salut Renaud, et merci de la part des confinés pour nous avoir rappelé de relire ‘’la peste’’ !

Dies irae.
Malheureux confinés, vous ne perdez pas votre temps en lisant le livre ‘’Les voraces’’, ‘’Les élites et l’argent, un véritable scandale.’’ De Vincent Jauvert.
Il y décrit le scandale des élus qui cumulent, entre autres, les mandats et les postes de hauts fonctionnaires. On y retrouve des copains d’un grand élu local, déjà pris la main dans le pot de confiture pour une histoire de logement, qui touchent 8000 € mensuel comme ‘’Administrateur Civil hors classe’’ employés au ministère des finances et qui n’y mettent que rarement les pieds. En 2018, ils étaient 2446 ! (Ça en représente des masques, des lits de réanimation et des tests pour le monde médical!)Les cumulards ne doivent toucher qu’une indemnité au lieu de deux ou trois ! Le grand administrateur civil savoyard hors classe doit rendre l’argent ! Dord, toujours neuvième adjoint en sursit, compte tenu de son patrimoine ne devrait-il pas verser ses indemnités à notre personnel médical ? N’a-t-il pas été, en tant que maire, responsable de l’hôpital et son démolisseur en tant que député ?
Il doit être facile pour l’état de récupérer tout cet argent pour acheter des protections à ces gens qui travaillent dans les hôpitaux. Si ceux-ci en sont là, c’est bien à cause de l’irresponsabilité de ces élus ! 

Par ces temps de confinement, on conseillera de voir ou de revoir le film de Georges Lautner, ‘’Mort d’un pourri’’. Dialogues de Michel Audiard. 1970.
Suite au désastreux traitement du problème de l’épidémie par nos élus, (Oui, ils ont été élus…) on peut espérer que certains politiques y laisseront quelques plumes, mais on connait d’avance la suite.
‘’Certains élus vont connaître une traversée du désert… Au pas de course rassure-toi. Quand ils reviendront, ils se seront fait le masque républicain, comme les vieilles putes se font retendre les fesses.’’

BF

 

 



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter