Victoire par KO des gens qui ne sont rien sur les politocards professionnels !

Ils sont passés où, nos insignifiants hauts fonctionnaires surpayés ?


‘’C’est sans doute un avantage de n’avoir rien fait, mais il ne faut pas en abuser.’’ Rivarol 

 

Sur BFM, la voix de son maître. Micron-le-Petit en visio-conférence avec l’OMS.
Il veut prendre en main et gérer les tests pour toute la planète ; lui qui n’a même pas été foutu de donner des masques et des combinaisons au personnel soignant.
Ils ont tué le peu de démocratie qui restait. Ce faux guerrier (‘’Nous sommes en guerre !’’) qui a ordonné le grand repliement derrière des pantoufles, des tisanes et des couettes ! Le ‘’sanitairement correct’’ , cette nouvelle idéologie faite de pureté et de bonne santé laisse entrevoir la prise en main de nos libertés pour ’’préserver la santé des français tout en assurant la continuité de la vie de la nation.’’ . On a déjà vu à l’œuvre ces régimes en quête de ‘’pureté’’ et leurs lubies qui, par la peur qu’elles suscitent, ont tué nombre de démocraties.

Le daubé nous prend pour des imbéciles.
Le daubé : ‘’Attention aux fake news qui se multiplient, notamment sur les réseaux en cette période de pandémie de coronavirus. Nous les traquons pour vous. On rétablit la vérité.’’
Extraordinaire ! Voilà un canard qui depuis le début n’a pas manqué de nous imposer tous les mensonges du gouvernement, toutes les saloperies qui peuvent circuler dans la presse officielle aux ordres et qui veut nous imposer son tri des vraies et fausses nouvelles. Nous sommes assez grands pour faire nous mêmes ce tri ! Celui-ci est fait depuis longtemps et le daubé ne nous sert plus qu’à faire de la litière pour la caisse du chat et de papier toilette en cette période de pénurie. C’est sa seule et unique utilité !

Hibernatus. Merci de ne pas les déranger avant mai !
Le daubé nous aligne des faits, concernant la pandémie, sans aucune analyse et sans poser la moindre question , comme ces trois articles sur ceux qui prennent un peu la parole après n’avoir rien fait pendant la crise et qui refont un peu surface pour que l’on ne les oublient pas.
On a donné aux dirigeants les clés de notre pays et de nos villes, mais on aurait dû changer les serrures .

Où étaient passés nos commissaires et nos fonctionnaires européens ?
(budget, 172 milliards par an ; 56 000 fonctionnaires à 7 000€ net en moyenne par mois -de 2500 à 19 000€ - plus primes, allocations, moins d’impôts, etc…et 750 députés.)
.  ‘’Que faire après la crise ?’’ Ils se posent la question après n’avoir rien fait avant et pendant la crise !
.  ‘’Macron appelle à aller plus loin, plus fort, vers davantage de souveraineté européenne.’’. Comment peuvent-ils aller plus loin ou plus fort pour le coronavirus? Ils n’ont jamais bougé ! Des lustres qu’ils tergiversent sur le lait cru ou pasteurisé pour notre camembert, pas une minute de réflexion sur la protection des européens en cas de pandémies. Micron, ce type qui n’a aucune culture, nous parle de souveraineté européenne ! Il ne peut y avoir de souveraineté européenne, l’Europe n’ayant jamais été une Nation ! L’inculte devrait lire l’histoire de tous les pays construits de façon artificielle, ça s'est toujours terminé en guerres civiles.
.  ‘’Macron veut davantage de solidarité financière et mutualiser les dettes.’’ Pourquoi les pays bien gérés iraient-ils payer pour des jeanfoutres tels nos gouvernants incapables de réduire les dépenses de l’état malgré que l’on soit le pays le plus taxé et le plus imposé.
.  ‘’La commission doit présenter une proposition de budget adapté à la crise qui pourrait inclure un plan de relance !’’ En clair, fabriquer encore de la fausse monnaie que l’on donnera aux banques qui pourront asphyxier encore plus les épargnants et les entrepreneurs ! 30 ans qu’ils utilisent la même ficelle foireuse !
.  ‘’Micron : notre Europe n’a pas d’avenir si nous ne savons pas apporter une réponse.’’ A-t-elle un jour apporté une réponse ? L’Europe, telle qu’elle est faite, a été construite sur des mensonges pour servir d’autres intérêts que ceux des peuples .

Aujourd’hui les menteurs, les communicants, les escrocs, les tricheurs pullulent ouvertement. Tandis que les gens qui ne sont rien triment en se posant des questions. C’est un signe du déclin .
Question à nos politicards : demain, si un grand référendum sur l’Europe avait lieu dans tous les pays de l’Union Européenne, combien celle-ci recueillerait-elle de voix ?

Où était passé Dominique Dord ?
‘’Les finances sont mises à mal par le confinement. On est sur une pente qui n’est pas la pente souhaitable.’’ Sans blague, il vient de comprendre ce que tout le monde a compris depuis longtemps.
Il va manquer beaucoup d’argent, mais il ne veut pas emprunter comme le fait l’Etat.
Il va aider les entreprises, les loyers des sociétés dont les locaux sont situés à Grand Lac sont suspendus, les redevances et les taxes de séjours le sont aussi, un acompte de 50% sera versé aux entreprises de BTP au démarrage des travaux, les sociétés seront payées plus rapidement, on va soulager les factures des bus des thermes, celles de la compagnie des bateaux. Etc…Dord distribue de l’argent qu’il n’a pas.
Et l’enfumage dordien habituel continue!‘’Musilac génère de fortes recettes pour le territoire. L’annulation est énormément préjudiciable.’’ .  (Il n’a jamais publié le moindre bilan des coûts et des recettes de Musilac pour la ville. Ce qu’il n’aurait pas manqué de faire si c’était positif.) Il oublie que l’on va faire l’économie de l’énorme subvention que la ville donne, sans compter les dépenses indirectes des différentes aides municipales. (Voir le rapport de la CRC) On sait que le festival tourne en circuit fermé ! Une fois entré, on ne sort pas, on boit, on mange, on fume, on sniffe, on consomme Musilac et non pas Aixois.
La preuve en est que le même jour, le daubé nous explique qu’avec la suppression de Musilac un traiteur-restaurateur a perdu une grosse partie de son chiffre d’affaire ! Tenez vous bien, ce traiteur est Annécien, pas Aixois !
Super Dord c’est le père Noël ! Tout ceci, c’est bien, peut-être que l’on évitera quelques naufrages d’entreprises, mais s'il n’emprunte pas, avec quel argent fera-t-il face à toutes ces aides ? Pas un mot la dessus. (Pourquoi Dord n’a-t-il pas abandonné ses indemnités d’adjoint au maire d’Aix les Bains ? )

Où était passé Beretti, notre pas encore maire ?
Il se réveille après avoir été conseiller de Gaymard lorsqu’il était ministre de la santé qui a contribué à la descente aux enfers des hôpitaux ; (Lits d’hôpitaux , Sarkozy, moins 46 500 lits ! Hollande, moins 17 500 lits ! Macron, moins 4 170 lits ! Pourquoi si peu sous Macron ? Pas par bonté d’âme, mais parce qu’il n’y en avait plus beaucoup à supprimer.
.  ‘’Dès lundi, deux sites de confection de masques ouvriront leurs portes.’’ Mieux vaut tard que jamais. Il va nous faire 40 000 masques, deux par foyers. Il a acheté 4,5 kilomètres de tissu et 15 kilomètre d’élastique, 15 machines à coudre  et recherche des couturières. Un atelier va ouvrir ses portes dans les anciens thermes. (Curieusement depuis la vente des thermes, la mairie n’a de cesse d’en réoccuper des locaux.)
.  ‘’Plus il y a de masques, mieux c’est !’’ Mais où a-t-il trouvé cette idée lumineuse ? Curieusement la députée LREM qui le soutenait ne voyait pas l’utilité des masques. Peut-être que, comme notre Sibeth Ndiaye ne savait-elle pas le mettre.
On se permettra une réflexion. Notre maire devait être confiné. En effet, s’il était un peu sorti dans les grandes surfaces, dans les quelques magasins ouverts, dans la halle Clémenceau et dans la rue, il se serait aperçu que les gens de peu, ceux qui ne sont rien, devant l’inefficacité, les atermoiements, les mensonges de la classe politique, se sont dans une grande majorité et depuis longtemps fabriqués eux-mêmes leurs masques.

Il se passe des choses bizarres.
On a noté sur les photos du daubé que notre ‘’pas encore maire’’ et ses copains ainsi que Dord étaient pourvus de super masques homologués et non pas de masques fabrication maison taillés dans un vieux slip avec des bretelles de soutifs en guise d’élastiques. Par contre on voit bon nombre de mamies, qui sont les plus fragiles, aller faire la queue devant une grande surface sans la moindre protection .
Aujourd’hui nous ne sommes certains que d’une chose, si on n’a besoin de rien, on n’a qu’à demander à nos élus. La bureaucratie nuit gravement à la santé, la crise sanitaire en est la preuve !

BF

 

 

 



 

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter