A-t-on touché le fond ? Pas encore, mais on s’en approche….

’Quand passent les faisans’’, ou les vaniteux comme des poux et cons comme des balais.


Quand on élit des imbéciles, ils vont embaucher d’autres imbéciles ! Des pires qu’eux. Les élus veulent que leurs employés soient plus crétins qu’eux ! C’est dans la nature humaine. Les citoyens s’y étaient habitués et plus personne ne se posait de question, c’était un fait et ils faisaient avec ! Le Covid-19, a eu au moins quelque chose de positif. Les citoyens ont regardé, ébahis devant tant de bêtises, les nullités auxquelles ils avaient confié leur avenir et celui de leurs enfants depuis des lustres . La vraie question qui se pose : vont-ils en tirer la leçon ?
Aristote : ‘’La tolérance et l’apathie sont les dernières vertus d’une société mourante.’’

A quel moment ça a merdé ?
Si on revisitait l’Elysée depuis 1945.
       
            Auriol                  Coty                 de Gaulle       Pompidou

Avec le recul, on peut dire que ça avait encore de l’allure .
Photo de Gaulle. (Gaston Monnerville, deuxième en partant de la droite.). Quand ce pays avait encore des vraies valeurs au lieu d’avoir des vrais voleurs. Une bonne claque pour les antiracistes professionnels qui ne vivent grassement que de ça, Gaston Monnerville était Guyanais, noir et petit fils d’esclave. Président du Sénat, il aurait assuré l’intérim comme Président de la République en cas de décès de celui-ci . 

A partir de là, ça se gâte !
Giscard. Le début de la politique spectacle, de la dette et du déclin.
Mitterrand. Entrée dans la boboïtude de la fausse gauche friquée.
Chirac. Le roi fainéant. Populaire, mais vraie girouette. Veut le pouvoir mais ne sait qu’en faire.
Sarkozy. Le m’as-tu vu, Rolex et mannequin pour seul objectif. ‘’Maintenant, je vais me goinfrer !’’  
Hollande. Qu’un tel personnage puisse arriver à la tête du pays est la preuve de la défaillance du système .
Un des symboles de notre déclin a été conseiller de tous ces présidents. (Et il l’est encore !)
‘’Elections, piège à cons.’’nous disait ce vieux parasite qui a toujours vécu sur le dos du prolo. Il ne s’est pas contenté d’accompagner notre déclin, il en a été un des instigateurs. S’il fallait un symbole de notre abâtardissement, ce serait lui. Il est omniprésent dans tous les débats télévisuels. Pour n’avoir pas disparu dans les égouts de la cinquième il doit avoir de sérieux protecteurs. Parmi ses actes de gloire, on le cite :
‘’Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Quand une petite fille de cinq ans commence à vous déshabiller, c’est fantastique !’’
Ces petites filles ont aujourd’hui 50 ans, s’est-il soucié de savoir comment elles avaient vécu ça ?

Ce que l’histoire retiendra du petit dernier . Loin devant les autres .
Que manque t-il à ce gouvernement ? TOUT ! Il utilise une administration de plus en plus envahissante qu’il faut porter à bout de bras et aujourd’hui plus néfaste que protectrice. L’exploitation de l’homme par le technocrate ne fait que commencer.
     

   

Pourquoi ce personnage est-il à la tête du pays ? Parce que les électeurs l’y ont mis ! 
Que chaque électeur de la société civile pense à ce que nous avaient laissé nos pères en 1974 et à ce que nous laisserons à nos  enfants après 46 ans de pillage de la France .

Qui sera président en 2 022 ?
 
Ainsi va le monde. Le pire n’étant pas le Covid-19. Celui-ci n’est que l’arbre qui cache la forêt.

Coup de gueule contre les politocards et leurs larbins des médias !
Après avoir lu l’indignation d’une septuagénaire bretonne nous en rajoutons une couche !
Vieux : définition du dictionnaire : ‘’Se dit d’un vin conservé pendant une période plus ou moins longue et qui a acquis des qualités particulières, spécialement du bouquet.’’.
On enrage quand tous les jours on subit les discours de nos politocards, leurs larbins des médias, les faux experts, les ministres, les secrétaires d’état, les maires, répéter à longueur de discours débiles avec un ton mièvre, condescendant et apitoyé et qui répètent : ‘’Prenons soin de nos aînés, de nos anciens, des plus vulnérables…’’.
En un mot, de nos ‘’vieux’’ ! Dites nous, c’est quoi ’’un vieux’’ ? Puisque visiblement vous ne savez pas de quoi vous parlez, on va vous expliquer !
Un vieux, une vieille, ça a dans les 65, 70, 80 ans et souvent plus ! Ils sont la plupart du temps en pleine forme. Les vieux aujourd’hui sont souvent plus jeunes que beaucoup de guignolos médiatiques qui se croient jeunes  parce qu’ils sont maquillés et sortent de la cabine d’UV.
Les vieux ont la pêche, ils font du sport, souvent l’amour, dirigent des associations, utilisent les réseaux, boivent volontiers l’apéro avec les copains tout aussi en forme qu’eux ! Ils sont des millions à ne pas être stupides ou grabataires. Ils font marcher le commerce, l’industrie, le tourisme et pour certains travaillent même encore ! Ils ont de l’expérience, du bon sens, sont responsables et pour beaucoup n’attendent rien d’un Etat qu’ils considèrent comme un ramassis d’incapables depuis longtemps.
Ils emmerdent de façon royale ceux qui pensent les posséder en disant ‘’NOS vieux’’, ‘’NOS anciens’’, ‘’NOS aînés’’… De quel droit se les accaparent-ils ? Ils ne leur appartiennent pas ! 
Ohé, les charognards, faut pas nous enterrer, on n’est pas des loques ! Beaucoup d’entre nous sont plus jeunes dans leur tête que ces ‘’jeunes’’ formatés désynapsés qui sont déjà morts noyés dans leur propre ignorance . Oui le cancer de la prostate nous guette, mais l’âge moyen des décès n’augmente plus en France et il diminue aux USA ! Sans doute la bouffe Macdo-coca, la fumette et la poudre qui rend heureux ! Nous avions la bonne bouffe, un canon de rouge, du gris à rouler, des copains, des copines, on était heureux et pas dépressifs ! (Nous n’avions pas des milliers d’amis bidons sur fesse de bouc, mais des vrais copains.).
Un dernier détail important, nos diplômes ? On a de tout dans nos rangs, du certif à polytechnique, de l’ouvrier au vrai grand patron ! Gros avantage du certif, une culture générale complète que nos énarques ou ceux de Sciences Po n’ont pas. Contrairement à Macron, pour nous la Guyane n’est pas une île, un habitant de la Guadeloupe n’est pas un expatrié et Villeurbanne n’est pas dans la région Lilloise !
Avis aux censeurs ! Ceci n’est pas ‘’haineux’’, mais simplement méprisant ! Et pour les coincés du politiquement correct, sachez que les ‘’vieux’’, par une longue expérience, savent bien que ceux qui se prennent pour le nombril du monde n’en sont en fait que l’œil de Gabès !

BF


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter