Au Petit Port, les riverains ont un gros problème !

Et nos élus blablatent et organisent des forums !


88% des français rejettent les partis politiques !
A la lumière de ce qui se passe dans ce pays, est-ce étonnant ?
Plutôt que le règne de la majorité, la démocratie ne serait-elle pas la dictature des minorités protégées ? Après 40 ans de gouvernance d’élus minoritaires qui ne représentent qu’eux, il n’y a plus de république mais des tribus qui ne se supportent plus. Pauvre nation.
La tête du pays va mal et Jupiter-le-Poudré dans sa dernière pantomime télévisée nous dit : ‘’Faisons davantage confiance aux territoires !’’
Ce pays est en train de disparaître et notre Julien Sorel de bazar nous renvoie à ceux qui en sont responsables ! En Savoie, il faudrait faire confiance et donner encore plus de pouvoirs à ces gens :
Barnier, 47 ans en politique ! Wauquiez : 25 ans en politique ! Gaymard : 34 ans en politique ! Dord : 36 ans en politique ! Beretti : 29 ans en politique !
Que des hommes neufs, la fine fleur de la pieuvre LR Savoyarde, la fausse droite affairiste!
Les LR comptaient 238 000 adhérents en 2015, en 2019 ils n’étaient plus que 58 000 ! Soit une perte de 75% ! En Savoie Beretti y comptait 2000 adhérents, il doit en rester tout au plus 500 !
C’est bien connu, plus on s’étiole, plus vite on veut en finir. Cette simple logique est illustrée à merveille par nos chers Républicains qui, depuis des années, s’ingénient à descendre les marches les unes après les autres avec une régularité de métronome, comme s’ils aspiraient au tombeau ! C’est fascinant à regarder.

Le daubé : ‘’Au Petit  Port des riverains se mobilisent !’’
Un collectif s’est formé pour se faire entendre. On est en plein dans la perversion de notre système où, pour gagner quelques voix, les élus se précipitent au moindre pet de travers d’un petit groupe qui a tout compris !
Le ‘’collectif’’ serait composé d’une vingtaine de personnes -13 sur la photo- et sont mobilisés contre la vitesse et les nuisances. Ce sont des riverains de l’avenue du Petit Port. Ils mettent en cause : ‘’la vitesse et les nuisances.’’.
Que disent-ils sur la vitesse?
Vitesse excessive sur l’avenue du Petit Port. Un retraité dit : ‘’Ce qu’il manque ce sont des aménagements structurants.’’. Tout ça c’est bel et bien, mais… que veulent-ils de plus ?
M. P. Montoro et Thibaut Guigue proposent des aménagements pour l’avenue du Petit Port. Mais n’est-ce pas déjà fait ! Que peuvent-ils faire de plus à part interdire la circulation.
L’avenue du Petit Port est déjà limitée à 30 km/h qui ne peuvent qu’être respectés.
Il y a un peu moins de 500 mètres entre le rond point du Poker Bowl et le parking du Petit Port.
L’avenue comporte déjà à deux endroits des coussins berlinois et des rétrécissements de chaussée ! A aucun moment on peut atteindre les 30 km/h ! Alors, que fait-on ? On limite à 10 km/h ? Mais compte tenu des équipements n’y est-on pas déjà ? On interdit aux touristes l’avenue du Petit Port et l’accès aux parkings pour une poignée de retraités qui se plaignent? Ne faut-il pas raison garder ? Dans ce pays une poignée de gens peuvent créer une association qui a le pouvoir d’emmerder la majorité. (La France possède une association pour 50 habitants ! On est les champions.) A force d’être surprotégés n’avons-nous pas fabriqué des gens incapables de supporter autre chose qu’eux-mêmes ?

La vitesse cache le vrai problème et permet d’éviter de le régler.
Le plus gros problème des retraités du Petit Port n’est pas la vitesse, il est le même que pour toute la population : l’ensauvagement du pays et le manque de ‘’cojones’’ du monde politique qui préfère taper sur les infirmières, les gilets jaunes et un petit peuple qui n’en peut plus de voir sombrer son seul bien, son pays.
Personne n’ose aborder la réalité !  Les membres du collectif semblent d’une timidité excessive face à celle-ci . On les comprend, il y a des sujets difficiles à évoquer.
Mais, et c’est beaucoup plus grave, nos élus regardent ailleurs, font semblant de vouloir régler le problème, mais ont des coliques vertes rien que d’y penser ! Pour vivre heureux et continuer de toucher nos indemnités de cumulards vivons couchés !
On écoute nos retraités :
‘’Rodéos nocturnes sur le parking depuis plusieurs années mais la situation s’est aggravée.’’- ‘’Motos qui roulent sur une roue à trois heures du matin.’’- ‘’Trafic de stupéfiant.’’- ‘’Non respect des 30 km/h.’’ – ‘’La tension monte.’’- ‘’Déjà des dépôts de plaintes et de mains courantes.’’ - ‘’Altercations entre des jeunes et des automobilistes.’’ - ‘’On se fait engueuler et insulter.’’ - ‘’Les riverains ont participé à une réunion avec le commissariat, le directeur de la sécurité de la Ville et un représentant du parquet.’’ - ‘’On se sent désarmés.’’  
‘’Ce qui manque ce sont des caméras de surveillance .’’ Foutaise et cataplasme sur jambe de bois…Ce qui manque c’est le courage politique . Aix est une des villes qui en a installé le plus ! Où sont les résultats ? La vidéosurveillance est bidon, elle n’est là que pour, in fine, verbaliser les automobilistes, contrôler la population et faire croire aux gogos qu’ils sont protégés .
Les riverains se sont tournés vers la mairie pour avoir des réponses !
On cite Thibaut Guigue.  
‘’Il ne nie pas les problématiques.’’ Encore heureux ! Mais qu’attend-il ?
‘’La ville va lancer rapidement une enquête auprès de l’ensemble de la rue Pierre de Coubertin et du bas de l’avenue du Petit Port afin d’avoir une évaluation des problèmes pour en faire la lecture la plus objective possible.’’ Ce qui ne va pas faire avancer les choses…
Ce qui s’appelle se foutre de la gueule du monde ! Les problèmes sont connus, il n’a qu’à se rapprocher des pompiers, des gendarmes, du commissariat et des autres habitants de certains quartiers. Au Petit Port il y a des rodéos, à Lafin, des voitures et des poubelles brûlent régulièrement, à Marlioz, les policiers sont caillassés et insultés, et Guigue ‘’veut évaluer le problème pour en faire une lecture la plus objective possible’’ ! Le problème est connu et posé depuis 30 ans! Il est politique ! Il n’y a que les politicards professionnels qui ne veulent pas le voir ! Ils ont créé le problème et maintenant ils ont peur.
Guigue en remet une couche pour défendre le laxisme des élus : ‘’Ce collectif semble se plaindre que la collectivité ne soit pas investie, alors qu’un contact régulier est établi depuis plusieurs mois. (Pour quel résultat ?) ''La ville va mener une enquête qui donnera lieu à un forum participatif à la rentrée, spécialement dédié à la présentation du résultat et des solutions envisagées.’’ Ridicule !
Il faut bien avoir fait Science Po pour sortir de telles âneries ! On va faire des réunions, des colloques, des enquêtes, etc… mais jeune Guigue, le problème est connu, la seule chose qui manque, ce ne sont pas les réunions et les palabres, mais le courage.
Ils attendent quoi, les élus ? Qu’il y ait des accidents gravissimes ? Des morts ?
Le jeune Thibaut a été le ‘’cauchemar’’ de Dord ! Celui-ci a tellement eu peur qu’il a pris notre Thibaut dans son équipe avec une belle indemnité.
Pourquoi, après Dord, le jeune Thibaut, ne deviendrait-il pas le ‘’cauchemar’’ des ces ‘’d’jeun’s’’ ? Le collectif  lors d’un prochain rodéo à trois heures du matin se doit d’appeler Thibaut pour qu’il vienne sur place faire cesser les infractions . Il pourrait dire ‘’Qu’il comprend la problématique. Qu’il va lancer une enquête pour poser le problème et en faire une évaluation la plus objective possible et qu’il va établir un contact régulier . Il mènera une enquête qui donnera lieu à un forum participatif à la rentrée où il présentera les résultats et les solutions qu’il aura imaginées !’’
Allez, Thibaut, debout à trois heures du matin et au boulot , il est temps que nos élus connaissent le nouveau monde qu’ils ont créé ! Attention toutefois, il est plus facile d’augmenter ses indemnités au conseil municipal que d’amener à la raison des ‘’jeunes’’ habitués à en découdre avec des autorités qui n’en ont plus!
On ne voudrait pas accabler notre pauvre Guigue, mais son intervention pourrait bien se terminer en passant par la case ‘’urgences’’ de l’hôpital .

Nos élus ont mis les genoux à terre depuis longtemps. Dans les villes les pompiers, les médecins, les flics sont caillassés, ne parlons même pas de l'enfer dans lequel certains vivent dans ces quartiers, Guigue ne comprend pas et se plaint qu’un collectif se plaigne !
Beretti se dit gaulliste, de toute évidence le képi est bien trop grand pour lui.

BF


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter