Beretti ne nous dit pas comment il va gérer les finances de la ville.

Le patron LR Savoie est coresponsable des 2500 milliards de dette du pays !


Les nullissimes organisateurs de notre déclin.
Giscard, devait bien gérer la France et l’endettement a commencé. Mitterrand devait faire disparaître le chômage, Chirac la fracture sociale,  Sarkozy les problèmes de pouvoir d’achat et Hollande ses ennemis de la finance.
Finalement, le plus fort, c’est Macron, en 3 ans il a fait disparaître l’avenir de la France !
Le daubé. Compte rendu du conseil municipal.
Ca démarre mal ! Le daubé titre ‘’Comment la ville va gérer l’impact financier de la crise’’.
On s’attend donc à des bilans et des solutions. Erreur, on apprend que ‘’Le montant des pertes n’est pas encore précisément chiffré, et qu’il va y avoir un changement de méthode.’’.
Il faut mettre les points sur les ‘’I’’ à nos politicards ! Cette ‘’maladie’’ n’a pas mis nos vies et nos sociétés à genoux lors des derniers mois, c’est la catastrophe économique créée par les autorités qui a mis les citoyens pigeons à genoux et en a fait des moutons paniqués et soumis ! Dans la précipitation, qui va être responsable et payer pour les effets secondaires à court et à long terme de ces vaccins et surtout de ces boosters de thérapie génique ? L’Etat, donc les contribuables !
(Ni pour ni contre, bien au contraire ! Rappel pour les benêts : ce n’est pas un ‘’vaccin’’ ! Pourquoi ne pas appeler les choses par leur nom ?)

Les questions financières soulevées au conseil municipal.
.  ‘’Comme un ménage dont les revenus diminueraient la ville va devoir faire des choix. La crise sanitaire et la crise économique pèsent sur la collectivité autant que pour certains particuliers.’’  Sauf que la crise économique était là et bien cachée depuis trop longtemps et les politiciens responsables se sont dépêchés de la lier à la crise sanitaire ! Or celle-ci ne fait que l’aggraver.
Entre la collectivité et un ménage les problèmes sont bien différents ! La collectivité trouvera toujours de l’argent, il suffit d’aller le chercher la où il est, dans la poche du contribuable! Madame Michu veuve avec 700 euros mensuel, n’a aucune possibilité ! Elle n’a pas de solution… Ce qui explique le nombre de suicides !
.  ‘’Beretti a un nouveau directeur des finances et une nouvelle stratégie.’’ . On verra ça après mars 2021 !
On a une explication. On la développera dans un autre chapitre.
.  ‘’Les élus ont dû ajuster certaines dépenses et recettes. Pas mal de chiffres font apparaître une baisse évidente des recettes depuis le début de l’épidémie.’’ Suit la liste des ‘’cadeaux’’ et les pertes liées à l’arrêt d’activités . Le mot d’ordre de Macron, en mars 2020 : ‘’Quoi qu’il en coûte !’’. Et tous les élus ont suivi, remettant à plus tard le problème financier posé ! Mettre la tête dans le sable rend l’arrière train vulnérable.
.  ‘’Le cumul de ces pertes n’est pas encore chiffré. On ne sait pas dans quelles proportions l’Etat en compensera certaines.’’ Ainsi pour 2020, Beretti n’aurait aucune idée des pertes et du manque à gagner. Le petit commerçant du coin peut dire exactement où il en est financièrement. Il reçoit régulièrement les avis de sa banque. Par solidarité avec les chômeurs et les faillitaires les élus, qui ne sont pas des économiquement faibles, pourraient abandonner leurs indemnités, ce serait un bon signe de solidarité. (Rappel du Code général des collectivités territoriales : ‘’les fonctions de maire, d’adjoint et de conseiller municipal sont gratuites.’’) Si, pour Beretti, les pertes ne sont pas encore chiffrées, le daubé a pointé les sommes que la ville avait perçues en 2019 et qu’elle a déjà perdues en 2020. Le daubé parle de 9,7 millions d’euros, soit 15% du budget de la ville.)
.  ‘’Tourisme : une bonne saison… mais un déficit à l’arrivée !’’ Caractéristique d’un discours de haut fonctionnaire , le tourisme va engendrer 656 000 € en 2020 au lieu de 1,562 million ! Mais c’est une bonne saison ! Allez comprendre.

Marina Ferrari interroge le maire sur son ‘’absence de cap’’.
Elle lui reproche de ‘’reporter le vote du budget’’ . Beretti parle ‘’d’un changement de méthode’’.
Superbe langue de bois ! Et ils le savent tous les deux en vieux routards de la politique politicienne !
Compte tenu des pertes de recettes, Beretti n’a pas le choix ! Il va être obligé d’augmenter les taxes et il faudra bien qu’il continue d’emprunter. (Ce qu’il fait régulièrement. A ce sujet, est-il normal que les emprunts soient décidés par le maire seul, sans être votés par le conseil municipal ?)
Rappel du parcours de Beretti .
En politique depuis 1990, 30 ans fonctionnaire avant d’être élu en 2020.
Son élection en 2020 . Un chef d’œuvre d’hypocrisie journalistique !
L’Essor : ‘’Beretti pulvérise la concurrence ! Un tsunami !’’ . (Ces ‘’journalistes’’ n’étaient pas à Fukushima ! Ils sauraient ce qu’est un tsunami.) Participation, 38% ! Abstention, 62% ! 4627 voix, soit 20% des inscrits ! Pour un ‘’ticket gagnant’’ programmé et annoncé, quelle claque ! Pas très courageux il ne se présentait pas comme LR .
Pourquoi reporter le vote du budget en 2021 ?
En fait Beretti a bien un cap : être réélu aux élections départementales de mars 2021 !
Aurait-il été élu en 2018 et réélu en 2020 s’il avait augmenté les taxes ?
Serait-il réélu conseiller départemental en 2021 s’il avait augmenté les taxes en 2020 pour équilibrer le budget 2021 ?
Ces gens, fonctionnaires-politiciens  ne résonnent qu’en terme de revenus personnels! Pourquoi prendraient-ils le risque de perdre une bonne partie de leurs indemnités ?
Compte tenu du manque de recettes en 2020 à Aix-les-Bains, n’y aura-t-il pas des cocus et une augmentation massive des taxes et des emprunts juste après les élections départementales ? 

Exemple, les taxes aixoises sous DD l’Embrouille !
N’oublions pas que Beretti a été formé par Dord et augmenter les taxes, les impôts et les emprunts, c’est à peu près tout ce qu’ils savent faire.
Dord, France Bleu, le 3 octobre 2018 :
‘’Il a réveillé ‘’la belle endormie’’ sans avoir touché les taux d’impôts et baissé la dette de 40% !’’
De 2001 à 2018, il n’a cessé de répéter qu’il n’augmentait pas les taxes !
Or l’année suivant son élection de maire en 2001 :
.  Il a augmenté le taux de la taxe d’habitation de 24% !
.  Il a augmenté le taux de la taxe foncière de 23% !
Quant aux bases d’impositions, en tant que député, il n’a cessé de les augmenter. Elles ont pris 33% entre 2002 et 2018 !
La dette: elle était de 45 millions d’euros en 2001, et en 2018, elle était de 34 millions d’euros.
Mais, entre temps, il a vendu la Saemcarra pour 11 millions d’euros, le terrain de Saint Palais, des bâtiments publics, le Bois Vidal, des terrains municipaux, etc… La baisse n’est que dans ses discours !
Ticket gagnant pour Dord-Beretti et ticket perdant pour les citoyens Aixois .

Nous vivons dans un monde d’imposture et de bluff triomphant.

BF

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter