A propos des anciens thermes...

UNE ASSOCIATION DE DÉFENSE DES INTÉRÊTS AIXOIS NOUS ANNONCE UN VRAI SCANDALE



A propos des Anciens Thermes, voici un communiqué de DURALAIX, l'association de défense des intérêts aixois:

"Le Journal d'Aix-les-Bains a publié récemment un article rappelant qu'en ce mois de janvier 2021 l'actuelle municipalité, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à la précédente, n'a toujours pas dit ce qu'allaient devenir les bâtiments des Anciens Thermes dans lesquels les contribuables locaux ont déjà investi englouti plus de 20 millions d'euros. En pure perte.
Peut-être, avant d'aller plus avant dans les explications, faudrait-il rafraîchir quelques mémoires.

Commençons donc par un petit rappel pour ceux qui n'auraient pas suivi ou auraient oublié les péripéties de la vie municipale aixoise lors de ces deux dernières décennies, les décennies DORD/BERETTI.

Voici ce que Aix-Hebdo, un autre journal en ligne lui aussi indépendant et généralement informé aux meilleures sources, avait publié  en 2012. Oui, cela fait déjà neuf ans! Mais le scandale, car scandale il y a, remontait alors déjà à quelques années plus tôt, plus précisément en 2005. En vérité, cela fait seize ans que cette étrange affaire a débuté.

On vous propose de commencer par relire ce qui suit en s'intéressant surtout aux "détails" concernant l'Ecole Peyrefitte , société à but commercial qui semble être l'un des noeuds du problème et non le moindre. On rappelle que cet article est daté du 12 mars 2012:


Après avoir rappelé que cet article a été publié en mars 2012, on résume cette étrange affaire: en 2005 M. Dord décide de faire racheter les anciens Thermes par la ville. En attendant il obtient de l'Etat une convention d'occupation des bâtiments, convention qui lui interdit toutefois d'utiliser les lieux à des fins commerciales ou mercantiles. Ce qui ne l'empêche pas dès 2006 de louer à la Sté Peyrefitte plus de 1000 mètres carrés de locaux moyennant un loyer mensuel (scandaleusement bas) de 833 euros et avec la promesse incontournable (et totalement illégale) de transformer ce loyer en un bail commercial AUX MÊMES CONDITIONS FINANCIÈRES inouies, et ceci dès que la Ville sera propriétaire des bâtiments. Or en mars 2012, la Ville est enfin devenue propriétaire des Anciens Thermes.
La suite?
On vous la raconte prochainement si cela vous intéresse "

Fin de communiqué de Duralaix


NDLR: Bien sûr que cela nous intéresse.
Rappelons que Duralaix est une association légalement déclarée en préfecture et qui a son siège à Aix les Bains.

Alors, à suivre..?







Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter