SALAUDS DE PAUVRES..!

Qui feraient tant de torts aux profits immobiliers?


Un promoteur immobilier a jeté son dévolu sur Voglans.

Il a d'abord obtenu de la mairie voglanaise, et ce dans des conditions très... très... surprenantes, un curieux terrain présumé à bâtir dans le centre village ancien. Précisons que ce terrain avait été acquis dans des conditions rocambolesques par la mairie, avec la complicité de la CALB, à un prix bien supérieur à celui du marché. Laquelle mairie l'a ensuite revendu... à perte bien entendu, au fameux promoteur.

Avant même de lancer les travaux, le promoteur fait de la pub pour pré-vendre sa cinquantaine d'appartements


Cela s'appelle de la vente en l'état de futur achèvement. C'est à dire que le promoteur fait financer l'ensemble des travaux par les candidats acquéreurs. Jusque là rien que de très banal. Sauf que.

Sauf que, en lisant l'annonce, un détail peut surprendre:

ÇA, C'EST DE L'INFO.
L'absence de logements sociaux dans une résidence est désormais un critère de choix pour attirer les investisseurs immobiliers.
Autrement dit, les "pauvres" empêcheraient les promoteurs immobiliers de bien s'enrichir et certains n'hésitent pas à se prévaloir de leur absence... Ceci, même quand ils ont obtenu le terrain à construire d'une collectivité locale et dans des conditions... Hum, voir plus haut.
Comme le dirait Marcel Girardin*, l'un des derniers "citoyens" voglanais, ça coule de source!

* Voir son blog: lebulletinvoglanais.fr


PS: dans le même temps un promoteur social celui-là, financé sur fonds publics, n'hésite pas à faire chasser de chez eux une famille qui s'acquitte régulièrement de ses loyers. Un règlement de compte? On en reparle bientôt.


Duralaix

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter