L’utopie folle des élus aixois !

Ces incapables veulent gérer l’achat de nos logements !


Il se met en place un immense travail de sape de la société où des gens qui ne savent rien faire s’occupent de tout ; l’individu appartient déjà à l’Etat qui veut tout gérer de leur vie ! Demain ? Le petit livre rouge !
Extraordinaire ! Les élus aixois, nullissimes dans la gestion immobilière de la ville, veulent prendre en main nos placements immobiliers ! Dernière réunion du conseil municipal, Beretti et Guigue veulent ‘’expérimenter’’ sur notre dos. Messieurs, nous ne sommes pas des rats de laboratoire ! Allez faire vos expérimentations sur vos amis politiques, pas sur nous !
Voilà des gens qui n’y connaissent rien à rien en immobilier ! Ils ont vendus à des prix ridicules à des promoteurs privés des terrains et des propriétés appartenant à la ville.  Ils ont vendus 247 logements de la Saemcarra au prix de 48 000€ l’unité à une société privée, une partie du Bois Vidal pour une poignée de figues, les nouveaux et anciens thermes pour trois sous, et maintenant ils s’occupent de nos placements et investissements pour nos enfants et petits enfants.
Pourquoi payons-nous les Beretti-Guigue ? Pas pour s’occuper de nos investissements, mais pour en terminer avec les fuites d’eau potable, entretenir les voiries et trottoirs défoncés, tenir la ville propre, faire de vraies pistes cyclables, supprimer la dette, gérer le fiasco des anciens thermes, etc…

Ce que veut nous faire Guigue !
Guigue et Beretti s’arrogent le droit de mettre leurs nez dans nos affaires financières privées ! En vertu de quoi s’occupent-t-ils de ce genre de chose ? L’achat d’un bien immobilier n’est pas du domaine des élus politiciens professionnels ! Le système en place devient de plus en plus de type soviétique ! Après les caméras de surveillance, bientôt les babouchkas à chaque entrée d’immeubles.
Guigue nous dit ‘’Le prix du neuf est supérieur à 4000€ le m2. Les classes moyennes n’ont plus les moyens  d’accéder au privé. Notre parc social est le plus qualifié de Savoie.’’ Sauf que Dord s’était fait jeter par les ‘’heureux’’ habitants de Laffin (après la réhabilitation) et il y a des rats à Marlioz ! ‘’La Promenade des Bords du lac offre un cadre de vie intéressant.’’  Sauf  que le ‘’vivre ensemble’’ ne fonctionne pas et que nombre de copropriétaires, qui ont acheté fort cher, commencent à vendre pour aller ailleurs .
Jeune Guigue, savez-vous pourquoi les classes moyennes ne peuvent plus acheter un logement ? Trop d’impôts, trop de taxes, trop de chômage, trop d’élus qui ne cessent de s’augmenter, (Guigue, indemnités +23%), un français sur cinq est fonctionnaire, 20% d’augmentation du prix des logements en dix ans à cause de réglementations souvent ridicules, un gaspillage phénoménal de l’argent public, etc…
Les français travaillent 7 mois par an pour l’Etat ! Le problème est là !
Guigue réfléchit à un dispositif expérimental .
En fait il ne réfléchit pas, il n’invente rien, il applique les ordres ! Il veut nous imposer le dernier truc des fondus Bruxellois et énarquiens, qui consiste à découper le lien entre le foncier et l’appartement.
Pour faire simple !
Vous achetez un appartement mais pas le terrain sur lequel il est bâti ! Le foncier appartient à une ‘’foncière’’. Une seule sur notre territoire : Orsol, achète le foncier et vient l’amortir sur 80 ans. La charge financière (le terrain) devient une mensualité pour rembourser le terrain. L’appartement est sorti du marché immobilier. Il y a un contrôle à la revente. Le bailleur social, si il y a un problème, s’engage à racheter le bien. (Le ‘’non propriétaire’’ ne maîtrise pas la valeur de son bien.)
Ecoutez bien Guigue et Beretti : ‘’Ce système permet à la mairie d’atteindre les statistiques du nombre de logements sociaux. Nous avons des objectifs quantitatifs !’’
En fait ils se débarrassent d’un problème sur le dos des citoyens !
Ils les mettent entre les mains de ce qu’il y a de pire dans ce pays, ceux qui le font crever : les hauts fonctionnaires et les banques ! Autrement dit, d’entrée, ils sont écrabouillés par ce qui mine ce pays !
Savoisienne Habitat, Orsol et compagnie, sont des organismes privés et financiers, on y trouve dans leurs opérations des Nexity ou le Crédit mutuel.
Le français moyen veut devenir propriétaire pour être chez lui, disposer d’un petit capital et n’avoir pas de loyer à payer lorsqu’il n’aura plus que sa maigre retraite. Il veut transmettre ce bien à ses enfants et petits enfants pour les aider ! Rien de ceci n’est possible dans ce système !
Les fonctionnaires et les banquiers vont encadrer la revente ! Qui va acheter un bien qui ne lui appartiendra qu’en partie ? Le ‘’propriétaire’’ et ses héritiers paieront à vie un loyer à l’état ou à la banque qui deviendra vite une taxe ! Rappel de la CSG, qui au début au début était de 1%, et aujourd’hui près de 10% et la CRDS qui devait finir en 2024 va perdurer jusqu’en 2033 et peut-être même 2042 ! Ce qu’une loi a fait, une autre peut le défaire. Que dit la loi en cas de revente, de succession ou de non paiement du loyer ? Tout ceci reste en suspend ! La loi n’ouvrira-t-elle pas la possibilité d’une double taxe ? Sur le terrain et sur le bâti. N’y aurait-il pas un risque de spéculation de la part de l’office général du logement qui dirigera ce marché avec des fonds publics et privés ? N’y aura-t-il pas un risque de limiter le nombre de biens et la typologie des biens disponibles ? Quel type de bail ? Quelle durée ? Peut-on se faire expulser de chez soi en cas de non paiement du loyer alors que l’on a payé son logement ? Qui règlera les successions et les reventes ? Ne va-t-on pas payer une première fois par les impôts l’achat du terrain et payer une deuxième fois par les loyers et même une troisième fois car les prix de l’immobilier risquent de grimper au prix du marché ? Que se passe-t-il si l’Organisme Foncier  disparait ? Bref on risque de payer 3 fois pour un truc qui ne nous appartiendra jamais ! Les terrains coûtent une fortune, ne va-t-on pas voir les mairies préempter ceux des maraîchers en périphérie des villes pour les mettre entre les mains des banques ?
Peut-on encore parler de propriété quand il s’agit de fait d’être locataire d’un terrain public et de détenir d’un droit d’usage dont le prix serait encadré ?
Autrement dit un merdier innommable caractéristique du génie à la française qui tue ce pays !
On rappelle à nos dangereux démolisseurs la déclaration des droits de l’homme qui érige par la force de la loi le droit de propriété comme l’un des quatre droits naturels et imprescriptibles de l’homme ! Le code civil le définit ainsi : ‘’Le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue pourvu qu'on n'en fasse pas  un usage prohibé par la loi ou les règlements.''

Les politiciens ont inventé le mouvement perpétuel.
Ils passent leur temps à imaginer des mesures qui vont corriger les effets pervers de leurs mesures précédentes. Tout ceci pompe l’énergie du pays. Les financiers et les grands groupes petit à petit s’emparent du pays et de la vie des citoyens, aidés en cela par tous les petits kapos qu’ils nourrissent de petits privilèges.
Nos piètres dirigeants, bureaucrates engoncés dans un moule énarchique étroit et paralysant sont infoutus de développer une vision pour le pays qui ne soit engluée dans des plans quinquennaux, d’impuissance publique et de lourdes administrations redondantes d’un aspect tellement ridicule que notre pays y perd son rang.
Messieurs Beretti et Guigue. Il faut aller jusqu’au bout de votre raisonnement ! Nous n’avons entendu personne poser la moindre question sur cette façon de voir l’avenir immobilier des citoyens. Qui ne dit rien consent. Nous vous proposons donc de donner l’exemple ! Montez une opération de promotion de 35 logements de ce type. Vous et les autres conseillers municipaux devenez en acquéreurs et allez vous y installer dans les conditions que vous préconisez pour les citoyens.

 BF


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter