Beretti ignore que la dette c'est la mort de l'économie.

Dicton: ceux qui n'ont pas d'idées empruntent!


Une ballade sur les traces des vestiges de la citée thermale.
Des panneaux sont installés aux quatre coins de la ville pour faire connaître aux touristes notre cité thermale. 
  

''Quoi qu'il en coûte''! Sauf que ce sont les citoyens qui paient.
Faire connaître notre ville aux touristes, c'est bien
Faire connaître les emprunts que les élus font sur notre dos nous paraît également important!
Nous avons donc imaginé des messages itinérants apposés sur les bus de la ville qui informeraient régulièrement les aixois de l'état de la dette faite par leur conseil municipal.

 

En plus de la dette, n'oublions pas également la vente de nos biens communaux.
A part les parkings gratuits, le coût des masques, (fabriqués par des bénévoles.), le manque à gagner du Casino, les droits de terrasse, etc... quel est le manque à gagner exact dû au virus?
Pour être honnête il faut compter les grosses dépenses d'investissement prévues dans le budget 2020 qui n'ont pas été dépensées à cause du même virus qui a obligé à reporter un grand nombre de travaux. 
On rappellera que notre très sarkozyste maire suit son maître! C'est sous la mandature de celui-ci que la dette du pays a le plus bondit: 830 milliards d'euros! 
On pose la question: est-il normal que le conseil municipal donne délégation à un maire pour que celui-ci emprunte à sa guise? 
Dans un autre domaine et toujours par délégation. 
En deux ans, le maire a saisi 39 fois des cabinets d'avocats pour défendre la ville. Tout ceci a un coût. Etonnante façon de gérer. 
Comment la ville peut-elle être autant déficitaire et obligée d'aller en justice aussi souvent? La mairie ne manque pas de directeurs de services financiers et juridiques! Une entreprise privée gérée de cette façon ne durerait pas très longtemps.

Cette ville est étonnante.
Frugier nous apprend que Musilac générait pour la ville entre 3 et 4 millions de retombées économiques. On admire la précision: à 1 million près! D'où sort-il ces chiffres? Depuis le début aucun bilan n'a été présenté.
Et si Beretti allait un peu moins à la chasse au label et s'occupait plus de la gestion?
Le daubé du 14 avril 2021 nous apprend qu'il court après un label ''Ville à vélo du Tour de France''. On lui rappellera que la dernière fois qu'Aix a été ville étape c'était en juillet 2001! C'était l'ancien maire, Mr Grosjean qui avait négocié la venue du tour. Entre 1947 et 2001, Aix a été 14 fois ville étape. Depuis Dord et Beretti? Pas une seule fois!
Un cycliste Aixois nous fait remarquer que vu l'état du revêtement des rues de la ville, ce n'est pas pour le Tour de France qu'elle doit candidater, mais pour un prologue du Paris-Roubaix, ''L'enfer du Nord''! Bien vu!
Par contre si notre maire demande ce label, nul doute qu'il l'a mérité:
 

BF






  




Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter