Une tempête d’emmerdes aux dimensions bibliques arrive.

Avec près de 70% d’abstention, que fait-on ?


Le politicien se fait élire en promettant de satisfaire les envies de ses électeurs, puis une fois élu, cherche à leur proposer ses propres lubies qui ne sont le plus souvent que le reflet de ses intérêts.
Enfin quelqu’un a fait une synthèse du parti au pouvoir : ‘’En Marche, c’est quoi ? Des traîtres de gauche et des traîtres de droite.’’. Après 47 ans de magouilles ne peut-on pas dire ça de tous les ‘’partis’’ ? Ce parti, soutien de Beretti, n’est pas un parti ‘’ni de gauche, ni de droite’’ comme le voulait leur campagne de 2017, mais un parti ‘’et de gauche et de droite’’.  C’est un rassemblement d’une certaine bourgeoisie de gauche et de droite en un faux centre qui protège ses intérêts contre le peuple français.

Le daubé ose titrer ‘’Largement en tête’’ !
Avec la photo en première page du turlupin Régional!
Largement en tête ? Sacré daubé ! Ceux qui arrivent largement en tête sont les 70% de gens qui n’en peuvent plus de voir ces professionnels de l’enfumage!
Des politiciens prêts à toutes les manipulations possibles ont mis sous le tapis ces élections plutôt que d’aller au combat. Ils savent que les sortants ont toujours un léger avantage lorsque les électeurs s’abstiennent ! Etonnant, moins les gens votent plus les guenilles en place depuis trop longtemps sont réélues.
Plus personne ne croit au jeu de la représentativité politique puisque les lois sont faites contre le peuple. Dès que celui-ci essaie d’avoir voix au chapitre, ceux qui sont censés le représenter font tout pour éviter qu’il ne le soit. Que l’on ajoute du vote électronique ne changera rien au fait que la rupture est totale entre la population et les représentants politique qui ne représentent plus rien.
Un monde politique complètement sclérosé ! Le soir du premier tour, des dizaines de clowns politico médiatiques défilent devant nous pour nous expliquer le pourquoi du comment du parce que de l’abstention ! Aucun représentant du plus grand parti de France, ‘’l’abstention’’, n’est invité !
Après le ‘’il est interdit d’interdire’’, nos politicards cumulards ne s’interdisent rien ! Ils osent même s’augmenter ! (Aix, réunion du conseil municipal : Beretti +17%, les adjoints = 23% !)

Ils s’étonnent de l’abstention ! Des exemples de leurs turpitudes.

L’exemple type, le référendum du 29 mai 2005. 15 500 000 d’électeurs ont voté ‘’NON’’. Le gouvernement français, sous la présidence de Sarkozy, a révisé la Constitution française, par la voie du Congrès, le 4 février 2008 au château de Versailles. Nos élus ont permis la ratification du traité lui-même par la voie parlementaire le 8 février.
La tolérance c’est quand on connait des malfaisants et qu’on ne dit pas les noms. Etant devenus intolérants les citoyens donnent les noms des élus savoyards qui les ont trahis par leurs votes du traité de Lisbonne : Dord, Bouvard, Gaymard, Vial, Repentin, Vairetto . Dans un pays vraiment démocratique ces gens auraient dû être jugés et condamnés pour haute trahison.
Non ! Monsieur Beretti. Contrairement à ce qu’il dit, il ne fait pas plus de 61% des suffrages ! Il fait moins d’un électeur inscrit sur cinq… Il considère que c’est ‘’un très joli score’’ . Et c’est malheureusement suffisant pour cumuler 3 fonctions et 100% des indemnités qui vont avec .
.  Beretti, champion des LR Savoie. On tombe sur un programme des LR pour les départementales, on trouve : ‘’Je ne vote pas pour un parti qui oppose les français.’’, ‘’Je ne vote pas pour un parti complotiste.’’, ‘’Je ne vote pas pour un parti dynastique.’’, ‘’Je ne vote pas pour un parti qui change de programme à chaque élection.’’. ‘’Je ne vote pas RN.’’, ‘’Je vote LR, parce que nous, on agit.’’
Plutôt que de se définir par ce qu’il n’est pas, le parti des Républicains serait mieux avisé de définir ce qu’il est… N’a-t-il pas d’autre programme pour rallier les électeurs ?

Pourquoi cette abstention?
Régis Debray : ‘’A droite des voyous, à gauche des médiocres.’’
.  Xavier Bertrand, un présidentiable ! Cet assureur a été ministre de la santé. Il a beaucoup œuvré pour la privatisation de la sécurité sociale. (Etonnant) .Cet ex LR, après avoir craché son venin sur tout ce qui était PS, PC, Verts, LFI, LREM, etc… il en appelle à eux pour protéger ses intérêts au deuxième tour ! Sa politique ? Faire barrage ! Ils en sont là .
.  L’exemple de PACA . Les vieux politicards LR, Estrosi et Muselier. Que peuvent bien penser les 16% de votants écolo/socialistes qui, lors du second tour, voient leur candidat se désister et appeler à voter pour le candidat de la ‘’droite’’, soi-disant ‘’Républicaine’’, associé à la République en Marche ? Qu’ils sont trahis, bien entendu, et cela ils le savaient avant le premier tour, alors pourquoi perdre son temps ? (Même scénario qu’en 2015, lorsque le sot socialiste Castaner annonçait son retrait pour permettre à Estrosi de devancer son concurrent .)
Rappelez vous Estrosi :
 
Selfie d’Estrosi avec le terroriste Mohamed Lahouaiej Bouhlel quelques jours avant l’attentat de Nice ! (86 morts, 458 blessés.)
Rappelez vous le comédien Muselier :
     
               1                          2                                3
Grève des dockers à Marseille.
1- Il prend quelques claques des dockers CGT en grève. Question : qu’est-il allé faire tout seul au milieu des dockers. Ça sent l’embrouille.
2- Interview radio dans l’après midi.
3- Interview dans le 20 heures . C’est la gloire !
Attention les yeux : il a ‘’des fractures du maxillaire, le crane ouvert et des entorses cervicales.’’. On est priés d’y croire ! Comédiante, tragédiante ! Pour mémoire, après la garde à vue les dockers ont été remis en liberté !
Sarkozy, le retour ! ‘’Si Renaud Muselier perd, vous perdez tous.’’ Et oui… adieu veaux, vaches, cochons, couvées… 
Merci au très Sarkoziste Beretti de nous fournir la preuve que leur souci premier n’est pas le peuple, mais bien leurs indemnités !

Attention !
Albert Camus : ‘’Faites attention, quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n’est pas pour prendre de ses nouvelles.’’ Les élections ne sont plus qu’un simulacre que les oligarchies financières, médiatiques et judiciaires ont choisi de scénariser et de feuilletonniser en évacuant tout débat de fond. La méthode est simple : pourrir, divertir, ahurir ! Regardez vos candidats, on n’a jamais volé aussi bas .

BF

 


 

 


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter