Les gens peu brillants courent après tout ce qui brille.

C’est un besoin, pour eux, d’être reconnus.


Mondial de rugby 2023: Aix sera-t-elle ville d'accueil?
La ville souhaite recevoir une sélection nationale lors de la Coupe du monde de rugby 2023 qui aura lieu en France. Cela suppose de nombreux engagements. Une délégation internationale séjournera-t-elle à Aix-les-Bains pendant la coupe du monde de Rugby? On ne connait pas la réponse, mais la ville fait tout pour.

Mondial de rugby 2023.
Le métier, (parce que c’est devenu un métier.), d’élu fonctionnaire cumulard a ses règles.
.  Il faut satisfaire les vieux électeurs. Alors on truffe la ville de ralentisseurs, de caméras de surveillance, (que l’on appelle protection.), on subventionne des nuées d’associations de bingo ou de dominos. Ce qui emmerde les gens qui travaillent qui considèrent que tout ceci n’est que du clientélisme électoral. Mais l’élu s’en fout, ceux-ci ne votent plus depuis longtemps !
.  Il faut qu’il fasse parler de lui, qu’il soit sur les photos dans la presse locale, que l’électeur ait l’impression d’avoir mis un génie à la tête de la ville, alors que ce n’est qu’un personnage qui paie des communicants pour le faire paraître plus grand qu’il n’est. Alors il brasse de l’air avec des festivités douteuses, des annonces plus belles les unes que les autres qui sont oubliées avec le temps, il enjolive ce qui n’est que du pipi de chat, etc… Ça coûte un bras aux contribuables, mais ça permet de montrer une tête réjouie dans la presse locale.
.  On se permet de donner un conseil à notre maire. Il veut être le plus souvent possible en photo dans le daubé ? Facile ! Il lui suffit de les convoquer à chaque fois qu’il signe un emprunt avec une banque !

Ce que ça va coûter !
Liste des obligations :
.  Seront disponibles, à titre gracieux, (donc un coût pour les contribuables .) le terrain de rugby de l’hippodrome. Le gymnase de Marlioz. La salle de musculation de l’Hippodrome et la piscine Aqualac.
.  La ratification et l’exécution de la convention, au nom des différents propriétaires d’installations dont la mise à disposition est nécessaire à l’aboutissement du projet de camp de base. (donc un coût pour les contribuables.)
.  La réalisation des travaux de mise en conformité qui devront être achevés au 1er mars 2023, selon le cahier  des charges de l’appel à candidature. Ces travaux ont été estimés à 3 M€ TTC dans le cadre de l’étude de faisabilité réalisée en avril 2021. (donc un coût pour les contribuables.)
.  Les engagements de la ville d’Aix-les-Bains seraient : la mise à disposition des espaces et infrastructures dédiés aux dates convenues. La mise en conformité des installations selon le cahier des charges. La neutralisation de la publicité et des concessions commerciales des espaces et infrastructures dédiés. (donc un coût pour les contribuables.)
.  Le nettoyage, la maintenance et l’entretien des installations mises à disposition. (donc un coût pour les contribuables.)
.  La prise en charge, par la ville d’Aix-les-Bains et les propriétaires des installations, de l’énergie, des fluides, et de l’ensemble des moyens de télécommunications sur le site. (donc un coût pour les contribuables.)
.  La disposition d’un espace adapté pour recevoir les conférences de presse des équipes, la sécurisation et la surveillance des abords de l’installation. (donc un coût pour les contribuables.)
Il est proposé au Conseil Municipal d’autoriser le maire ou son représentant à signer la convention avec France 2023 pour devenir camp de base équipe/délégation à l’occasion de la Coupe du Monde de Rugby 2023 et tout autre document lié à cette opération . 

Cette opération a donc un coût pour les contribuables.
Que nous dit l’adjointe aux sports ? ‘’La coupe du monde de rugby est « susceptible » de valoir des « retombées économiques » et touristiques directes à la cité thermale.’’.
N’importe quel chef de famille, entreprise, artisan, patron de PME, etc… avant de s’engager dans une opération quelconque qui demande des investissements dresse un état des dépenses prévues et des recettes susceptibles d’être générées par ces investissements. Ce qui est le b.a.-ba de la gestion !
A Aix-les-Bains, rien de tout ceci ! On y va et on fera les comptes après !
Ni pour, ni contre, mais la moindre des choses serait que les élus en connaissent un minimum sur la finalité financière de l’opération et qu’ils tiennent au courant les contribuables.
Depuis 20 ans on nous assure que Musilac rapporte de l’argent à la ville sans que jamais un quelconque bilan ait été présenté ! 

Ni pour, ni contre, bien au contraire !
Mais nous aimerions savoir combien tout ceci va nous coûter pour pouvoir faire un choix ! Un élu doit briller pour être élu et réélu ! C’est malheureusement devenu un métier. On ne compte plus les ‘’affaires’’ présentées comme mirobolantes qui se terminent en cauchemar pour les contribuables.
Avant de se lancer dans ces dépenses, les citoyens ont peut-être d’autres priorités, comme avoir enfin une piste d’athlétisme utilisable, des voiries et des trottoirs qui ne soient pas défoncés, des WC publics pour les touristes, une salle des fêtes, de l’eau potable où l’on ne paie pas 40% de perte, une mairie accessible aux handicapés, etc… etc… Les travaux indispensables ne manquent pas !
Sans compter l’immense merdier tape à l’œil qui semble devenu incontrôlable des anciens thermes qui devait être l’acte de gloire du tandem Dord-Beretti, dont nous n’avons plus la moindre nouvelle !
A Beretti, roi du label : le lac du Bourget, le plus grand lac naturel de France, pourquoi celui-ci n’a-t-il aucune plage avec le label environnemental du Pavillon Bleu ? Ne serait-ce pas plus utile que l’éphémère Mondial de Rugby.

BF

 

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter