Les départementales passées, ils se partagent le gâteau !

Ils appellent ça le développement durable !


On prend les mêmes et on recommence !
Henri de Rochefort : ‘’Il y a deux sortes de bergers parmi les pasteurs des peuples. Ceux qui s’intéressent aux gigots et ceux qui s’intéressent à la laine. Aucun ne s’intéresse au mouton !’’.
Séance plénière à l’assemblée départementale.
Comme dit le daubé, c’est une étape incontournable ! Un passage obligé ! On distribue les vice-présidences, les délégations, les commissions. Une ‘’intercommission aux dynamiques durables’’ a été créée chargée d’étudier en amont les grands projets de la collectivité afin de garantir leur cohérence et leur durabilité.
Il nous semble que cette super intercommission pourrait facilement être économisée avec simplement un peu de bon sens pour analyser les problèmes. Le ‘’bon sens’’ est malheureusement la chose la moins bien partagée parmi les élus.
Ainsi donc, depuis des lustres, cette intercommission n’existant pas, doit-on en déduire que la cohérence et la durabilité des grands projets battaient de l’aile ?
Plus écolo que Gaymard et Barnier, ça n’existe pas . Le développement durable-(ces mots à la mode qui ne veulent rien dire)-a toujours été au cœur de leur action nous disent-ils !
On rappellera que c’est sous leur autorité que l’incinérateur de Gilly-sur-Isère a craché pendant des années de la dioxine au point d’empoisonner les animaux, la nature et des centaines de villageois de toute une vallée. Une sombre pirouette administrative a permis à tous ces élus d’éviter le tribunal.
En fait, cette grande séance plénière ressemble plus à ‘’la paix des braves’’ permettant à tout un chacun, toutes tendances confondues, de se partager le somptueux gâteau.

Quand Gaymard distribue les titres et les rôles !
Des dizaines d’années fonctionnaire à servir des élus plus ou moins compétents ne doit pas aider à se former intellectuellement, mais doit plutôt être sclérosant !
Le choix par Gaymard des vice-présidents, des ‘’responsables’’ des délégations et des commissions sont bien la preuve que tous ces gens sont là pour être servis au lieu de servir les citoyens.
Sinon, pourquoi trouverait-on Renaud Beretti délégué aux finances, à la culture et au patrimoine alors qu’il a fait la preuve de son incompétence dans ces domaines ?
Beretti aux finances, à la culture et au patrimoine procède du même raisonnement que mettre un Cohn-Bendit à la tête d’un ministère de la protection de l’enfance !
.  Beretti aux finances ? Quelle blague !  Un seul exemple : entre le mois d’octobre 2018 et le mois d’avril 2021, il a contracté 15 925 000 euros d’emprunts pour la ville d’Aix! Sans la vente de bien communaux, les dettes de notre ville exploseraient ! La dette, c’est la mort de l’économie. Beretti, le sarkoziste maladif, sait il que c’est sous son autorité que la dette a le plus progressé ?
.  Beretti à la culture? Quelle blague!
 
La DGLFLF lui demande clairement d’abandonner ses choix de nommer en anglais des évènements placés sous son égide ! Il s’agissait de ‘’Protect and serve contest’’ ! Ceci est d’autant plus malvenu que cette compétition est réservée aux services régaliens de l’Etat. ( Armée, police nationale, gendarmerie, police municipale, sapeurs pompiers.) Beretti a déjà été interpelé plusieurs fois, avec son office du tourisme, pour des ‘’Be Fit’’, ‘’Be Fun’’, City Card’’, ‘’Aix les Bains lake trendy’’, ‘’Aix les Bains booking’’. Etc.. La modernitude cache surtout un manque de culture. Cette fin de semaine est également consacrée à l’environnement et la mairie est associée avec ‘’Live for Event’’ ! Pourquoi cette appellation ridicule. Il est vrai qu’à Aix-les-Bains, la culture est synonyme de Musilac, sa bière, ses pétards, et les inévitables Shaka Ponk ! Compte tenu du nombre de photo de lui dans le daubé, sa culture doit se limiter à Narcisse! Après Dord, c'est le nouveau mannequin du daubé! 
.  Beretti au patrimoine ? Quelle blague !  Simplement quelques exemples. Lui qui, avec son ami Dord, a bradé au privé ce qui nous appartenait. On citera en vrac, les thermes Chevalley, bradés pour 3 millions ce que les Aixois avaient payés plus de 50 ! Les anciens thermes, en 2012,  bradés pour une poignée de figues ! Les logements de la Saemcarra, et tant d’autres affaires qui ont déjà fait l’objet de nombreux articles dans ce journal.

Il faut préserver les intérêts des élus!
Les dernières élections ont encore prouvé que la solution ne peut venir de politiciens professionnels dont une grande partie est incompétente ou corrompue et complètement asservie au système. Que peut-on attendre de ces gens incapables d’imaginer autre chose que le modèle actuel ? Rien de bon, parce qu’ils y trouvent leur intérêt. Au final, c’est tout un projet de société qui est à élaborer, et il y a urgence !
Que peut-on attendre des citoyens ? Il parait que certains commenceraient à s’énerver…. On en aurait entendu dire :
‘’Et si on faisait un sitting ?’’ !
‘’Un sitting ? C’est quoi ?’’ !
‘’On s’assied et on attend !’’.
Putain, c’est pas gagné !

BF


 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter