Le président de la république a sali les valeurs de la France...

"Et je vais me tourner vers la Commission européenne des Droits de l'Homme pour déposer une plainte" (dixit Sébastien Nadot, député (ex-En Marche)


Est-ce une bombe à retardement qui ne va pas tarder à exploser ou bien encore une affaire qui va disparaître sous le boisseau?
Toujours est-il que les propos tenus par deux députés (l'une encore En Marche, l'autre ayant sauté... En Marche) à l'issue d'un reportage diffusé ce jeudi soir sur France 2 font froid dans le dos de tous les démocrates et des citoyens attachés à notre drapeau et à nos valeurs. Nous avons mis ci-dessous un lien vers ce reportage. (les propos des deux députés commencent à la 56ème minute).

Quel est donc ce scandale dont "Complément d'Enquête" a tiré un reportage, édifiant, de 70 minutes? On le résume grossièrement.
Déjà sous la présidence Hollande, l'alors ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a initié des rapports d'une rare complaisance avec le président de l'Egypte, cette belle démocratie où le président est démocratiquement (rires) élu avec 96% des suffrages. Et le même Le Drian, devenu ministres des Affaires étrangères sous la présidence Macron, a poursuivi de plus belle cette franche collaboration consistant à fournir à l'Egypte les moyens militaires "d'éliminer" (on parle de crimes et d'homicides dans le reportage) des centaines de personnes.

Pour ces faits d'armes, Le Drian, tout fier, a reçu des mains de Al-Sissi la plus haute distinction égyptienne. En retour, dans une quasi clandestinité, le président Al-Sissi a été décoré de la Légion d'Honneur par le président Macron. Le reportage nous apprend aussi que Al-Sissi et le président Macron se sont entretenus 21 fois depuis 2017. Al-Sissi étant, du moins dans le reportage, présenté davantage comme un dictateur que comme un démocrate, on peut s'étonner de cette grande amitié, sauf à suggérer (comme les mauvaises langues) que "qui ressemble s'assemble".


Toujours est-il qu'à l'issue de la diffusion de ce reportage édifiant et effrayant à la fois, deux députés ont été interrogés par le journaliste de France 2. Et le moins que l'on puisse dire c'est que les propos de Mireille Clapot, toujours députée en Marche et de Sébastien Nadot, député... en marge d'En Marche, n'ont pas été tendres pour le président et son petit clan.
Extraits:

- Le président Macron a décoré le président Al-Sissi de la Légion d'Honneur "et je n'en pense pas du bien" (Mireille Clapot, assez embarrassée de devoir dire du mal de son camp, ce qui n'était pas le cas de son collègue)
- dans ce scandale "le pouvoir exécutif est pris la main dans le sac" - "on a affaire à des crimes d'une extrême gravité" - "le Parlement est complètement aplati et n'assure pas ses responsabilités constitutionnelles" - "le Gouvernement sait que l'Egypte est en train de commettre des crimes et il continue de lui en fournir les moyens" - "la république en Marche fait la communication du gouvernement" - puisque le président est intouchable en France "je vais me tourner vers la Cour européenne des Droits de l'Homme et déposer une plainte" contre le président et le gouvernement. (Sébastien Nadot)
Et cette dernière: "Le Président de la République a sali les valeurs de la France". (Sébastien Nadot)

De cela on s'en doutait déjà un peu, mais quand c'est un ex-député En Marche qui le proclame...

Lien vers l'émission: https://www.france.tv/france-2/complement-d-enquete/2907581-france-egypte-revelations-sur-une-operation-secrete.html

PS: On attend maintenant qu'avec le même courage, France 2 nous fasse un reportage sur la tragédie et les mensonges des mêmes président et gouvernement à propos de la pandémie covidesque et son cortège de victimes. Allez, encore un effort de lucidité, camarades!







Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter