Aixois, vous n’allez plus reconnaître votre ville.

Les élus largement minoritaires l’ont massacrée depuis longtemps.


Blagounette aussi risible qu’un article du daubé !
« Le journaliste demande à un couple de paysans.
‘’Pourquoi le covid ne vous affecte-t-il pas ?’’
Ils répondent : ‘’On n’a pas la télé !’’

Au secours ! Ne sont-ils pas devenus fous ?
Un ministre français, en avril 2021 : ‘’Les détenus ont le droit de refuser la vaccination, ce ne sont pas des cobayes, question de dignité !’’
Le même en novembre 2021 : ‘’Les non-vaccinés sont une faille dans notre société.’’.
Aix, pour info, c’est pourtant simple ! Le conseil municipal nous rappelle le RAPO et la loi MAPTAM qui a mis en place le FPS. En clair, nos élus fonctionnaires aixois, ces génies des alpages, nous rappellent que pour le stationnement on ne paie plus des PV mais ‘’une redevance d’utilisation du domaine public’’ ! Le conseil municipal a pris acte de la communication faite du RAPO.
Tout ça pour dire que le stationnement a augmenté et que ce n’est pas fini! Les élus ont l’art et la manière de vous mettre de la vaseline. 

Les cinq chantiers qui vont changer le visage de la ville.
Ainsi ose titrer le daubé du 23 novembre 2021.
Existe-t-il un vaccin contre l’écœurement et la saturation, ou alors une thérapie ? Cet article est symbolique du système qui le produit et dont il semble plus difficile de se défaire que du sparadrap du capitaine Haddock. Alors, comment faire pour ne pas développer une belle allergie à cette faune politico-médiatique?
Le daubé, ‘’après avoir épluché quelques-uns des nombreux chantiers annoncés par la municipalité nous continuons notre tour d’horizon des travaux d’urbanisation à venir dans la commune.’’.
‘’Voici donc où en sont les cinq ‘’gros dossiers’’ au menu du maire et de son équipe qui vont redessiner les contours de la ville.’’.
1-Passage à niveau fermé : du provisoire parti pour durer.
Le passage à niveau du boulevard Pierpont-Morgan est fermé à la circulation depuis juillet 2019. La mairie installe des potelets et du grillage en lieu et place des blocs béton. Effectivement !
Un chantier titanesque qui ne va pas révolutionner la vie des Aixois : quelques poteaux et un grillage…
2-Parking des Prés-Riants : un peu de retard .
’Un chantier phare de la mandature de Beretti !’’. Il est en retard du fait du choix de l’AMO… (Aide au Maître d’Ouvrage), quelle blague. Faut-il beaucoup de temps pour choisir la SAS qui est le bureau d’étude que l’on retrouve quasi systématiquement dans les ‘’affaires’’ montées par les maires LR. (L’actionnaire majoritaire de la SAS est le conseil départemental de la Savoie, (LR.) Le président est vice-président du conseil départemental, président d’Arlysère et maire d’Ugine.) Entre copains d’intérêts, c’est plutôt plus facile de se mettre d’accord sur les honoraires. Démarrage ‘’peut-être’’ en 2022. Après les futurs parkings annoncés, et que l’on a failli avoir depuis des années place Clémenceau, avenue Victoria et place de l’Hôtel de Ville, les Aixois attendront bien encore un peu, ils ont l’habitude des annonces électorales.
Encore un chantier titanesque qui ne va pas va révolutionner la vie des Aixois de sitôt…
3-Chemin des Biâtres : une route à sens unique et une piste cyclable envisagées.
En fait, c’est retour vers le futur ! Avant les travaux du bassin de rétention, ce chemin était accessible aux voitures et comportait une partie piétonne protégée. Le gros travail consiste donc simplement à déterminer le sens de circulation, quelques camions d’enrobés et bordures. Il faudra une étude pour déterminer le sens de circulation… sans blague… et payante l’étude ? Le maire se refuse à donner un calendrier de travaux. Il va falloir patienter.
Encore un chantier titanesque qui ne va pas révolutionner la vie des Aixois de sitôt !
4-Une extension du cimetière pour éviter la saturation.
‘’Ca fait plus de trois ans que la municipalité planche sur le dossier.’’. ‘’Un cimetière qui arrive à saturation.’’. ‘’Un problème largement anticipé.’’. Si le problème n’avait pas été anticipé combien d’années la municipalité aurait-elle planché sur le problème. Notre maire, branché direct sur la communication de notre députée LREM, a bien entendu G. Attal nous annoncer que ‘’Cette cinquième vague démarre de façon fulgurante.’’. ‘’Les travaux doivent commencer l’été prochain’’. En attendant que va-t-on faire de tous ces cadavres qui ne vont pas manquer d’arriver selon nos Diafoirus?
Encore un chantier qui ne va pas révolutionner la vie des Aixois.
5-Véloroute des 5 lacs :
‘’Le nouveau chantier concerne la partie Le Bourget-Bourdeau avant l’aménagement du tronçon Bourdeau et le tunnel du Chat.’’.
Encore un chantier titanesque qui ne va pas bousculer la vie des Aixois.

Une demi page du daubé pour ça ?
Eh ben, mon colon ! Ceci serait donc ces gros chantiers qui vont changer le visage de notre ville ? Mais ils se foutent de nous ! Vont-ils nous annoncer comme prochain gros chantier le changement d’une ampoule du lampadaire de la rue Pasteur ?
L’excuse des dépenses supplémentaires pour la Covid ne tient pas ! Elles sont largement compensées par les travaux de 2020 et 2021 qui n’ont pas été exécutés.
Qu’ils nous parlent plutôt :
.  Des anciens thermes qu’ils ont achetés il y a bientôt 10 ans et pour lesquels nous n’avons aucune nouvelle !
Ça, c’est un chantier titanesque qui va bousculer la vie des Aixois ! 
.  Du chantier de la réforme fiscale mise en place par Beretti, après avoir juré qu’il n’augmenterait pas les impôts et les taxes. Beretti a supprimé l’exonération de deux ans en faveur des constructions nouvelles à usage d’habitation ! La nouvelle taxe foncière sera de 40% de la base imposable ! Les jeunes ménages qui n’arrivent déjà pas à se loger apprécient !
Ça, c’est une saloperie titanesque glissée en douce qui aurait dû bénéficier d’un grand titre dans le daubé .
.  Du réaménagement des anciennes halles de la place Clémenceau annoncé plusieurs fois depuis des années et qui ressemblent de plus en plus à un marché insalubre du tiers monde ! Les commerçants n’ont même plus accès aux WC ! Ce qui n’empêche nullement nos élus de faire la fête.
Ça, c’est encore une saloperie titanesque infligée aux Aixois.
   

BF


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter