J'ai fait un rêve...

AH! SI ELLE ÉTAIT CANDIDATE À LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE...


Arrivé ce mercredi 1er décembre par hasard sur le site du Figaro je suis tombé sur une intervention qui m'a littéralement scotché devant mon écran. Une femme au visage connu était en train de parler avec son coeur.
Elle parlait avec son coeur, avec sa bienveillance et avec aussi son intelligence, son sens de l'analyse comme celui de la formule. Elle parlait d'un problème dont la solution relève aujourd'hui de la politique mais elle le faisait comme aucun politicien ne le fait plus. Elle vivait ses paroles avec une sincérité qui ne pouvait que toucher ses auditeurs. Je l'ai écoutée, ré-écoutée et encore écoutée. Et puis j'ai eu envie de faire partager ce moment. D'où le lien, ci-dessous, vers son intervention.

Et surtout je me suis dit que si cette femme était candidate à la présidence de la république, des millions d'électeurs se retrouveraient dans sa sincérité, son empathie, son engagement pour la cause qu'elle défendrait alors, comme aujourd'hui elle défend la cause des Guadeloupéens dans son propos sur le Figaro.

Je me suis plu à l'imaginer, face à E. Macron, dans un débat de second tour. Cette femme a non seulement l'humanité, la compassion et la compréhension qui font tant défaut au président sortant (et bientôt sorti dans cette hypothèse) mais elle a surtout l'éloquence du coeur et de la sincérité. Et, ce qui ne gâte rien, elle est belle. L'autre ne pèserait pas lourd.

A tel point que je me demande pourquoi nous ne serions pas des milliers, des millions, à lui demander: Madame Christine Kelly, voudriez vous être candidate à la présidence de la république?


Avouons que ça nous changerait de tous ces censuré qui vont faire semblant de s'écharper en n'ignorant rien du sort qui les attend ni du résultat final.
On a encore le droit de rêver, non?

J.G.

Je suis sûr qu'elle saurait parler de la France comme elle parle de la Guadeloupe: https://amp.lefigaro.fr/story/la-guadeloupe-est-un-departement-oublie--le-cri-du-coeur-de-christine-kelly-14695



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter