Ainsi, on nous aurait violenté notre maire ! (A suivre)

N‘y a-t-il pas une forme de mise en scène un peu indécente ?


D’après la presse locale, le maire d’Aix-les-Bains aurait été violenté et agressé.
  
Ce n’est pas n’importe qui, c’est notre athlète ! 1,85 mètre, 93 kilos. Ici il s’amusait à boxer avec une jeune femme de 1,54 mètre et 51 kilos. Un balèze qui n’hésitait pas à en faire trop pour faire parler de lui après plus de trente ans d’anonymat dans toutes les fonctions possibles et imaginables de l’administration.
A propos de cette affaire, on ne comprend pas tout ! La presse locale se contente de citer les avis du tribunal et de l’intéressé! Nous n’avons pas l’impression de lire un article de presse mais un copié-collé du service de com de la mairie. On y trouve que des affirmations qui ne manquent pas de poser questions. Ne sommes-nous pas dans le même système que le très rigolo Patrick Mignola qui n’hésite pas à faire un lien entre les tags antivaccins sur sa permanence et les Waffen SS ! On est dans le monde de la bêtise crasse!

N’est-on pas, encore une fois, dans une histoire de cornecul ?
On a pu lire dans la presse : ‘’L’affaire aurait fait grand bruit dans le microcosme politique savoyard durant le week-end du 11 novembre. Elle serait même remontée jusqu’à Paris.’’. Qui aurait pu penser que notre homme était aussi célèbre ? Son affaire serait, peut-être, classée dans le coffre-fort disparu de Benalla entre les citations de Sibeth et de Castex, en attendant leur entrée au Panthéon, et les vidéos de l’exhibitionniste Griveaux.
Coluche : ‘’Quand un journaliste n’en sait pas plus que ça, il devrait s’autoriser à fermer sa gueule.’’

Le 23 décembre le daubé titre : ‘’ Quatre mois de prison avec sursis pour avoir agressé le maire.’’.
Que nous écrivent ces folliculaires ? Des questions se posent …
.  ‘’A 10h, le 12 novembre. Un ancien employé municipal croise le maire qui se rend à la gendarmerie rue de Chambéry. L’ancien employé ‘’fonce’’ sur le maire pour avoir une explication, frustré de ne pas avoir de rendez-vous depuis son éviction.’’. Jusque-là, on ne voit pas trop le problème d’agression. L’employé ‘’fonce’’, en fait il était mal garé. Depuis des années ‘’l’employé voulait un rendez-vous, il s’énerve’’. N’y a-t-il pas de quoi ? Un vrai ‘’patron’’ n’hésite pas à s’expliquer d’homme à homme avec un employé.
.  ‘’En début d’après-midi, le maire porte plainte au commissariat.’’. Pourquoi avoir déposé plainte 4 ou 5 heures après ‘’l’agression’’ ? Lui fallait-il un peu de temps pour mettre au point une stratégie avec son avocat ?
.  ‘’Blessé, il affirme avoir reçu un coup de poing au visage et avoir eu très peur. Deux jours d’ITT lui sont prescrits après avoir constaté des ecchymoses au visage.’’ Deux jours d’ITT pour quelques ‘’ecchymoses’’ au visage ! C’est peut-être plus pour la peur qu’il a eue que les coups qui lui ont valu deux jours d’ITT. Ces fonctionnaires à vie, surprotégés et entourés d’une cour, se croient intouchables alors qu’ils ne représentent plus qu’eux-mêmes.
.  ‘’Deux témoins sont entendus par les enquêteurs. Ils n’ont pas assisté au début de la scène, mais affirment avoir vu le maire se faire violemment bousculer et entendu des insultes de la part du mis en cause.’’ Tout ceci n’est-il pas très vague ? N’est-on pas loin de coups au visage ayant entrainé deux jours d’ITT ?
.  ‘’Les caméras de vidéosurveillance captent une image ou l’on voit Renaud Beretti empoigné par le bras. L’interpellé demande à voir les vidéos.’’ . Dans sa grande peur peut-être voulait-il fuir à très grande vitesse le grand danger.
.  ‘’Une expertise psychiatrique, demandée par le tribunal, mais n’a décelée aucune maladie ayant pu altérer son comportement.’’. Ne sommes-nous pas entrés dans un système soviétique où à la moindre embrouille avec le système en place vous fait risquer un internement ?
.  ‘’On a dragué et fait des fêtes ensemble. Et ça fait trois ans que j’essaie d’avoir un rendez-vous avec lui.’’ Ainsi notre agressé était copain avec son agresseur ! Notre maire était donc un fin fêtard dragueur!
La grosse erreur de notre ‘’agresseur’’ n’est-elle pas d’avoir aidé politiquement Dord et sa clique en jouant un rôle de surveillance et de relais entre son quartier et les politicards? N’était-il pas un peu le Benalla de Dord ? Ce garçon n’a-t-il pas tout simplement été manipulé pour être ensuite rejeté quand les politiciens ont jugé ne plus avoir besoin de lui ? Sa grosse erreur n’a-t-elle pas été de penser qu’il était enfin entré dans le ‘’système’’ Dord et de pouvoir en vivre ? Erreur de débutant la meute politique savoyarde en place depuis bien trop longtemps ne se coopte qu’entre elle !
.  ‘’Séparé de sa compagne et père de 3 enfants dont le dernier à trois ans, il ne travaille plus, vit chez ses parents mais s’occupe des enfants chez son ex compagne qui travaille de nuit.’’ Ce qui n’est pas une excuse. Mais pourquoi un ancien copain refuserait-il de le recevoir pour lui donner quelques explications ?
.  ‘’La représentante du ministère public a requis six mois de prison avec sursis probatoire de deux ans et  l’interdiction de se rendre à Aix-les-Bains. ‘’
.  ‘’Le tribunal ne l’a condamné qu’à quatre mois de prison avec un sursis simple. Il devra payer 1000€ de dommage et intérêt au maire et ses frais d’avocat.’’ Le tribunal n’a donc pas suivi le ministère public en allégeant la peine.

Le 23 décembre l’Essor titre : ‘’Quatre mois de prison avec sursis pour l’ancien agent municipal qui a violenté Renaud Beretti.’’
Ce n’est pas du tout le même son de cloche que le daubé ! Etonnant.
.  ‘’L’ancien agent avait stoppé net sa voiture pour aller à la rencontre du maire qui passait à pied.’’
.  ‘’Un échange rapide et très vif , de quelques dizaines de secondes, où l’élu a été empoigné et bousculé.’’ 10 secondes… soit 6% d’un round de boxe ! Ce ne fut pas un grand match .
.  ‘’Renaud Beretti l’accuse de l’avoir frappé au visage, mais le tribunal n’a pas pu statuer sur ce point, puisque les images de vidéosurveillance n’ont pas pu le démontrer.’’. Et c’est à cet endroit que le nombre de caméras est le plus dense de la ville ! N’est-on pas encore dans l’ubuesque ?
.  ‘’Aucun témoin n’a pu confirmer la version du maire.’’ Extraordinaire !
A noter : dans cette république exemplaire, le parquet vient de supprimer le bracelet électronique des Balkany pour qu’ils puissent courir après leur chien et aller ouvrir au facteur ! Et pour Beretti, le parquet fait appel. Il en pense quoi le grand chef LR Beretti? L’homme qui est bourré... de ‘’valeurs’’ républicaines …

En conclusion :
D’après L’Essor, il n’y a pas d’images de caméras et pas de témoin ! Le moins que l’on puisse dire est que tout ceci n’est pas très clair.

BF

 
(A suivre : Beretti a eu très peur)

PS: Vœux du maire annulés : quand un politicien souhaite une bonne année, ne croyez pas qu’il pense à la vôtre !


 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter