LA REVUE DE LA (petite) PRESSE DE LA SEMAINE

A Aix, du neuf avec du vieux, des déchets, des lanternes, et une députée qui sauve l'honneur


A la demande générale de lecteurs locaux qui ne veulent plus financer (en plus de leurs impôts) des journaux qui leur paraissent trop complaisants, nous proposons cette petite revue hebdomadaire de presse. En précisant, au cas où cela serait nécessaire, qu'à l'exception des commentaires qui sont les nôtres, pour le reste nous n'avons rien inventé.


Pour bien commencer l'année, le dauphiné (libéré???) a fait très fort. Il a publié deux pages sur les futurs chantiers qui attendent les Aixois en cette année 2022. Et, comment dire..? Ben, sans vouloir être vexant, on a comme l'impression que c'est un peu, beaucoup, du réchauffé. Une sorte de Retour vers le Futur en quelque sorte.
Alors, en avant Marty...

Les NOUVEAUX chantiers, selon le daubé

- Selon le daubé, un grand chantier se préparerait à Marlioz avec un projet de Rénovation Urbaine et une démolition pour bientôt, et peut-être même avant si ce n'est pas retardé, de la grande barre. Problème: on en parlait déjà en 2018 quand Dord était encore maire. C'est dire si c'est neuf.

 - Le daubé nous informe (rires) aussi que la rénovation du camping du Sierroz devrait connaître son premier coup de pelleteuse cette année. Cela ne fait jamais que quatre ans qu'on en parle. Pourvu qu'ils ne perdent pas la pelleteuse en chemin.
 - Dans la même page il est question de l'agrandissement du cimetière. On est heureux d'apprendre que cette promesse, qui avait déjà été annoncée sous Dord, au moins n'a pas été.. enterrée!
 - Tiens, page voisine, mais le même jour, le DL nous apprend que le projet d'un parking de 350 places devrait connaître un coup d'accélérateur cette année. Attention aux prochains coups de frein. Ce projet n'est dans les cartons depuis la décennie précédente.
 - Et le fin du fin, la cerise sur les gâteux, avec LES ANCIENS THERMES. Oui. Les Anciens Thermes. A leur sujet, le daubé est optimiste, il l'écrit: "
Si tout se déroule comme prévu, les premiers coups de pioche sont espérés pour la fin de l'année." Oui, espérés comme prévu. L'espoir fait vivre. Rappelons que c'est en juillet 2018 que, comme prévu, les bâtiments ont été officiellement cédés à Bouygues. Et que c'est encore plus tôt que, comme prévu, les Aixois avaient été invités à se prononcer sur les projets (fous) de construction de tours au dessus des Anciens Thermes. Et en mars prochain cela fera DIX ANS que, comme prévu, la mairie aura officiellement racheté les bâtiments à l'Etat sans savoir qu'en faire.. Alors qu'elle en disposait déjà, comme prévu, depuis 2005. Et ne doutons pas un instant que si aucun coup de pioche n'est donné en 2022, à l'aube de l'année prochaine le daubé ré-annoncera la réalisation des travaux, comme prévu, en 2023.

Voilà donc tous les chantiers que, dans son titre, le daubé, manifestement lui-même
enchant(i)é, a osé appeler la preuve par... du Neuf. Ah, mes vieux!

Les mauvaises nouvelles se ramassent... à l'appel

Dans une autre édition, le DL a signalé, à propos de l'odieuse agression dont le pauvre Beretti avait été l'innocente victime, que le parquet avait fait appel des sanctions trop légères infligées à l'ignoble auteur d'un acte aussi inqualifiable sur personne vulnérable. Bon, c'est pas écrit comme ça, on a juste traduit. Traduttor, traditore, on assume...

Le coin des abuseurs publics

Le 7 janvier, le daubé s'est demandé comment les quatre députés savoyards avaient voté la cynique (ndlr) loi sur le passe-passe-vaccinal. On y apprend comment la dwwww (censuré) de service avait voté "pour", en ajoutant qu'elle était partisane de piquouser autoritairement au Pfizer tous les plus de 50 ans. Si, si. Sans préciser si c'était en les traînant de force vers les centres de vaccination entre deux cerbères ou en pénétrant par surprise chez eux.
Un autre député a déclaré que, n'écoutant que son courage qui ne lui disait rien et son emploi du temps surchargé, il avait dû quitter l'Assemblée avant le vote.
Quant au mignon Mignola il a été fidèle à lui-même. Il a voté comme Macron lui avait demandé de le faire. Rappelons que l'ex-maire de la Ravoire est passé d'élu Modem à supporter inconditionnel du très droitier Vauquier lors des Régionales de 2015. Un Vauquier qu'il a planté dès le printemps 2017 pour prendre le train En Marche et devenir un député Modem obéissant. Rappelons qu'il a négligé
au passage la belle entreprise familiale de Carrelages que son papa lui avait léguée et dont il a déposé le bilan en 2019 en laissant 70 personnes... sur le carreau! Sans parler des clients et des fournisseurs. Mais l'important n'est-il point que Macron soit content.
Enfin, un bon point à notre députée Typhanie Degois qui déclare au daubé, on la cite: "nous sommes en train d'assister à une pièce de théâtre politique absurde, dans un contexte irresponsable de division des Français qui n'impose que deux solutions: rejeter ou boycotter". Fin de citation. Un contexte irresponsable de division? Eh, ben! Comment qu'elle y va. M
acron a voulu nous retirer notre qualité de citoyen pour moins que ça!
C'est sûr qu'après cette déclaration la Tity ne sera pas réinvestie en juin prochain par La Répulsion En Marche mais elle est vachement remontée dans notre estime. Même si cela ne lui sera d'aucun secours.

On a gardé
le plus drôle pour la fin. D'abord ce titre évocateur:

Et la gestion des "domestiques" qui siègent au conseil communautaire de Grand Lac, elle relève de l'avis de déchets ou de poubelle la vie?

Et enfin une déclaration ÉCLAIRANTE, quasiment sur une pleine page du daubé, celle du maire de Brison-Saint-Innocent qui apparaît posant, en pied, dans son hôtel de ville sur une grande photo et qui, du coup, ne se sent plus pisser:


A ce rythme le maire de Brison va finir par prendre sa vessie pour une lanterne.
Et alors?
Alors, il va se brûler!

Note aux correcteurs du daubé: à noter que dans cette occurrence, le substantif s'écrit lanceR et non lancÉ.
À votre service.




Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter