La modestie n'étant pas ce qui définit le mieux l'actuel maire d'Aix-les-Bains...

... IL SEMBLE SE CONFIRMER QU'IL SERA BIEN CANDIDAT AUX PROCHAINES LÉGISLATIVES DE JUIN


AU MINIMUM, SERA-T-IL CANDIDAT À LA CANDIDATURE CAR IL N'EST PLUS TOUT SEUL SUR LES RANGS

Dans notre mise en ligne datée du 7 décembre dernier, suite à une indiscrétion savamment distillée, nous partagions l'information selon laquelle Renaud Beretti se préparait à être candidat pour les législatives de juin prochain. Voici ce que nous écrivions en conclusion de notre article d'alors:

de source sûre, quoique non autorisée, le successeur de Dord à la mairie aurait pris, dès hier, toutes ses précautions. D'autant mieux qu'il est désormais avéré que la Valérie Pécresse, la candidate soutenue par LR, n'a que des chances infimes d'atteindre et de remporter le second tour de la présidentielle (ce serait déjà étonnant qu'elle finisse dans les quatre premiers). Alors la stratégie de l'Aixois est simple. Etre d'abord le candidat soutenu par LR dans la circonscription avec deux hypothèses au programme. Une, en cas de victoire de Macron, devenir à son tour Macron compatible et se présenter à ce titre. Deux, en cas de victoire d'un ou d'une autre à la Présidence, se présenter comme le candidat de la droite républicaine, libre et indépendant. Fin de l'extrait du 07/12/21/

Nous sommes heureux d'apprendre à la population qui vit dans l'angoissante attente de la vérité (rires) que cette information est en train de se confirmer de la plus évidente des manières qui soit. On explique.

Le Code électoral interdit à tout candidat d'apparaître dans les campagnes de promotion des réalisations ou de la gestion d'une collectivité à compter du 1er jour du 6 ème mois précédent le mois au cours duquel l'élection se déroule. Les élections législatives étant programmées pour le mois de juin 2022, aucun maire ni président de communauté ou de département ou de région qui envisagerait d'être candidat ne peut, au risque d'être éliminé, faire figurer sa signature ou sa photo dans un document de promotion payé par la collectivité depuis le 1er décembre dernier. Voilà pour la loi.

Voyons maintenant les faits. Tout le monde à Aix sait que ce n'est pas la modestie qui embarrasse Beretti. A contrario, chacun connaît la propension du toujours shérif-de-ces-dames à se faire photographier ou filmer à la moindre occasion. Or, vient de paraître le magazine (payé par les contribuables) de Grand Lac daté du 1er semestre 2022. En page trois de ce magazine, contrairement aux usages, sous l'éditorial on ne trouve ni la photo ni même le nom du président.

Quant à l'intérieur du magazine, le seul qui y a droit à un article avec son nom et sa photo, c'est un autre m'as-tu-vu notoire, l'ancien conseiller municipal de Voglans qui a juré fidélité à Grésy dont il est le maire. Un Maître en matière d'enfumage, lui aussi.


Bref, pas de signature de l'édito, pas de photo du Béret' dans le magazine, voilà qui confirme ce que nous laissions entendre voici un peu plus d'un mois: Beretti prépare une candidature aux législatives. Mais on n'a peut-être pas fini de sourire.
En effet, selon notre même source d'information, on va le dire avec une écriture inclusive et pas seulement pour garder le suspens, un.e. autre.e. éventuel.le. candidat.e. serait sur les rangs. Il se pourrait même qu'iel soit favori.te.

A condition, bien sûr, qu'entre temps le processus électoral ne soit pas remis en cause par quelque évènement dramatique ou du fait du prince qu'on sort.
L'avenir est toujours incertain.






Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter