REVUE DE PRESSE: UN SEUL ÊTRE NOUS MANQUE ET TOUT EST DÉPEUPLÉ

UN SEUL MOT, UN SEUL LEITMOTIV: REVIENS!

Dimanche (13 février) rien ! Lundi, rien ! Mardi, encore rien ! Mercredi, toujours rien ! Jeudi, encore toujours rien ! Alors, quand vendredi notre abonné au dauphiné libéré nous a écrit qu’il allait bientôt nous envoyer un article et une photo du maire inaugurant, avec deux seconds canifs, 150 mètres de trottoir, ouf, on a respiré. Et on a attendu la copie de l’article, enfin rassurés de savoir que la grande histoire d’amour entre le daubé et le Renaud aixois n’était pas interrompue...
Mais combien grande fut notre déception en découvrant ceci :


Car ce n’était pas du cumulard de fonctions et d’indemnités (maire, président de la CALB, conseiller général) dont il était question dans cet article mais du d’habitude relativement discret maire de Tresserve, 1er vice-président de la CALB et ancien conseiller général.
De là à penser que, faute du lider maximo aixois, le daubé avait dû se rabattre sur un lider minimo de banlieue, nous avons éprouvé comme un sentiment de culpabilité.
Ce n’était quand même pas pour nous prouver qu’il ne faisait pas la pré-campagne électorale de Beretti que le daubé avait cessé de publier sa photo pendant une semaine ?
Allons, vite, il faut rectifier cela.
Car il est indéniable, à notre humble point de vue, qu’en l’absence d’articles sur le grand, le beau, le généreux, l’irremplaçable, le ..., le ...
(compléter ici avec les qualificatifs élogieux qui vous sembleront le mieux convenir, ndlr) homme protée aixois, la lecture quotidienne du dauphiné nous paraît terne, sans saveur, sans relief.
C'est si vrai que seul Alphonse de Lamartine a été capable, dans son poème L’Isolement, d’exprimer la douleur qui fut la nôtre face à cette absence. On n’en cite que ces deux vers :


Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé.


A la semaine prochaine. Et cette fois avec Renaud. Peut-être...


Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter