Sondages : Macronescu et Macronella seraient à 25% !

Les démocraties sont minées par l’ennemi de l’intérieur.


Comment fonctionne ce pouvoir grotesque ? Quelle est la mécanique qui en fait non pas un accident de l’histoire politique, mais un rouage essentiel de la souveraineté arbitraire et discréditée? Nos dirigeants ne gouvernent plus dans un cadre démocratique et leur déshonneur est total.
Le coup de génie des faiseurs de roi en 2017 fut de synchroniser la figure d’un clown et celle de l’expert en marketing. Les banquiers, les multinationales et la presse unanime avaient vendu Superman et les couillons se retrouvent avec un gamin inculte, prétentieux, narcissique qui ne fait pas la différence entre son bac à sable et la France.

 Rien n’arrive par hasard et nous étions prévenus.
Il suffisait de se renseigner sur le personnage et de consulter ses mémoires d’études de son cursus en philosophie à l’université de Nanterre qui sont dédiées à :
.  Machiavel : ‘’Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes. Gouverner c’est mettre vos sujets hors d’état de vous nuire et même d’y penser.’’ (Ce qui peut expliquer les 25% qui ne pensent plus.)
.  Hegel : ‘’La politique a enseigné ce que le despotisme voulait : le mépris du genre humain.’’.
Les partis politiques ne sont plus que des sectes et le macronisme est une nouvelle religion !
On cite le président du groupe LREM au Sénat, François Patriat, ancien socialiste qui a couru à la gamelle : ‘Il est seul, car il n’y a pas deux dieux. En 2017, c’était une démarche christique, en 2022 il faudra des généraux.’’. Un dangereux illuminé de type Sandrine Rousseau comme on en trouve trop en politique !

Il ne faut pas rêver, on ne retournera pas en arrière !
C’est une loi fondamentale de la thermodynamique qui démontre que tout retour à l’état d’origine est impossible. Il s’agit de l’entropie. Un système organisé ne peut que se dégrader vers le chaos final d’une façon irréversible. Un exemple : une bouteille qui chute et qui se brise. Aucune force n’agit sur les fragments et jamais les éclats ne se réassembleront d’eux-mêmes pour reconstituer l’objet original.
Après plus de 40 ans de dégât dû aux autres partis qui se disent ‘’de gouvernement’’, cinq ans de macronisme ont fini de détruire ce pays. On n’ose même pas imaginer 5 ans de plus.

Comme Néron, notre monarque s’est rendu odieux .
On cherche, mais on ne trouve pas, dans toutes l’histoire des Républiques françaises, un président qui aura autant méprisé les citoyens et autant affaibli le pays.
Atterrés, nous avons vu défiler les affaires et les scandales sous l’œil indifférent de la justice. Nous avons vu des violences policières inédites, la mesquinerie et la cruauté sociale du monarque, sa duplicité et sa perversité pour arriver à ses fins, ses trahisons. (Vente de nos biens, dépeçage des services publics et de notre système de santé, destruction de notre industrie, ruine de notre économie, explosion de la dette et des impôts et taxes.). Un sadisme vengeur aura marqué les frasques du petit roi absolu que l’on nous avait vendu comme un génie de la finance qui allait sauver le pays ! Les citoyens attendaient un Jupiter-financier-patriote et ils se retrouvent avec Néron !
Le hasard nous a fait tomber sur une info datant de septembre 2021 qui est symbolique de l’inconséquence du personnage.
 
Pour la rentrée scolaire de septembre 2021, Macron a diffusé un message aux élèves et aux enseignants. Dans ce court message enregistré, Macron, l’air réjouit, en profite pour brandir le portrait de Mcfly et Carlito, (deux superbes abrutis congénitaux comme le macronisme en produit tant, et qui, pour certains, sont même devenus ministres.), les youtubeurs qu’il avait invités pour faire un jeu débile et des roulades sur le gazon de l’Elysée. Il termine son message en rendant hommage à Samuel Paty, décapité le 16 octobre 2020 pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves ! Un mélange des genres monstrueux qui suscite l’indignation dont on se demande s’il est signe d’immaturité ou de perversion.

Ecce homo. 
 
Un SMS sans détour. Histoire de remotiver le ministre de la Santé pour qu’il ne se laisse pas miner par tout ce qui circule à son sujet .

BF

 


 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter