LA DÉPUTÉE T. DEGOIS ANNONCE QU'ELLE NE SERA PAS CANDIDATE À SA SUCCESSION

Ceci en vertu de l'article L52-1 du code électoral


Voilà, on l'avait laissé entendre ici, c'est désormais avéré, Typhanie Degois ne sera pas candidate à sa propre succession en juin prochain. Pour faire cette annonce, la jeune députée dont le principal titre de gloire est d'avoir fait tomber Dominique Dord en 2017, a choisi la discrétion. C'est en publiant sur papier de luxe son "bilan de mandat" qu'elle a lâché subrepticement cette information:

Ce document de six pages en couleur est en train d'être distribué toutes boites par La Poste et ceci aux frais de l'Assemblée nationale et dans une enveloppe portant le logo de cette assemblée. Or la loi électorale, notamment en son article L52-1 est très claire:

Article L52-1

A compter du premier jour du sixième mois précédant le mois au cours duquel il doit être procédé à des élections générales, aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d'une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin. Sans préjudice des dispositions du présent chapitre, cette interdiction ne s'applique pas à la présentation, par un candidat ou pour son compte, dans le cadre de l'organisation de sa campagne, du bilan de la gestion des mandats qu'il détient ou qu'il a détenus. Les dépenses afférentes sont soumises aux dispositions relatives au financement et au plafonnement des dépenses électorales contenues au chapitre V bis du présent titre.

On résume. Le document distribué sous enveloppe de l'Assemblée nationale consiste bien en la promotion publicitaire de la gestion ou des réalisations (réelles ou supposées) à mettre à l'actif de la députée sortante sur le territoire de la 1ère circonscription de Savoie, collectivité intéressée par le scrutin de juin prochain. Il a bien été distribué, aux frais des contribuables, au delà du premier jour du sixième mois précédant les élections générales législatives de juin prochain. Ainsi, si Madame Degois était candidate en juin prochain, elle tomberait sous le coup de cette loi et son élection serait invalidée. Elle ne peut l'ignorer. Et donc si elle a fait distribuer ce document, c'est pour annoncer, indirectement, sa non candidature au renouvellement de son poste. On ne voit pas comment il pourrait en aller autrement.

Reste la question: qui pour la remplacer dans le coeur (rires) de la République prétendue en Marche?
Réponse: un vieux roublard de l'ex-RPR, ex-UMP, et bientôt ex-Républicain.

Voir aussi, en haut à droite de la page de garde, la rubrique "On nous prend pour des C..."




Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter