Faillite totale de l’Etat et des collectivités locales.

Ou ils sont nuls ou ils se foutent de nous. Ou les deux !


Avant, les citoyens votaient pour la compétence des candidats et sur leur stature personnelle acquise par leur parcours politique et intellectuel. L’appartenance partisane venait au second rang et devait être discrète. Désormais la communication, le spectacle, le simulacre ont pris l’avantage. Ce n’est plus la compétence, mais ‘’l’image’’. Il faut un ‘’dosage’’, mais celui-ci n’est plus le reflet des citoyens et de sa majorité. Ce n’est plus qu’une projection sociologique d’un microcosme politicard professionnel fonctionnarisé. Il faut la parité entre sexe, (Ce qui ne signifie rien.), de la diversité, du communautarisme, et surtout des coups de ‘’com’’ afin que le film présenté soit une réussite et que la distribution crée l’évènement. C’est l’idole de Beretti, l’insignifiant Sarkozy, qui avait lancé cette mode, reprise par Macron. C’est ainsi que l’on se retrouve avec ce qui se fait de pire.
La question est simple : combien de temps encore faudra-t-il pour que les gens comprennent qu’il n’y a qu’eux pour défendre leurs intérêts plutôt que de les confier à des intermédiaires qui ne « roulent » que pour leurs ambitions politiques ?

Il en est également ainsi sous le règne de Beretti.
Ainsi, pendant que la croisière municipale s’amuse, la grève du service de la collecte des déchets parfume la ville, en attendant les rats. La CGT, toujours hors sol, ne demande ‘’que’’ 150€ net supplémentaires par mois et faire 32h50 au lieu de 36 heures par semaine. Nombreux sont les petites gens du privé ou retraités qui voudraient bien en avoir autant. Il est vrai aussi, pour les défendre, que lorsque l’on voit les indemnités et la qualité des élus cumulards, on peut avoir aussi un peu la colère ! (Le daubé est content, Musilac n’est pas impacté … il fera l’enlèvement de ses ordures. Seuls les aixois, qui paient déjà beaucoup pour Musilac, seront dans la m…. ; qui, in fine, paiera ?)
Ce qui n’empêche pas Beretti de mouiller la chemise et, tout ruisselant, d’inaugurer Musilac, ce grand moment de ‘’culture’’ d’une société déculturée. Ce qui est un peu choquant c’est que, compte tenu des problèmes actuels de notre pays, le préfet n’ait pas plus urgent et important que d’inaugurer Musilac. 

Super, nos élus ont signé la charte ‘’Eau, climat, on agit !’’.
Une bouffonnerie de plus dans laquelle se sont engouffré Grand Lac, Grand Chambéry et Cisalp! ‘’La situation est grave, alerte sécheresse, du jamais vu, la population-(qui est un peu con, si, si !)- n’a pas conscience du manque d’eau. ‘’ . Cette situation de sécheresse, contrairement à ce que l’on nous dit, n’est pas exceptionnelle, il suffit de se tourner vers le passé pour voir bien pire et bien plus long. Le dernier lavage de cerveaux : il faut économiser l’eau, le gaz, l’électricité, le carburant !  En fait la crise économique due à l’incompétence des responsables politiques devait arriver. Et soyons sûrs que les mesures qui seront prises, restrictions, taxes, augmentations, seront de notre faute ! Nous, les salauds de citoyens qui n’auront pas fait ce qu’il fallait ! Quand Beretti dit : ‘’il s’agit d’écologie incitative, pas punitive !’’. On sait ce qu’il va en advenir ! Souvenons-nous des quelques caméras de protection qui devaient éviter le saccage des jardinières qui se retrouvent par centaines et qui vont finir par surveiller et verbaliser les citoyens.
Beretti et consorts, gouverner, c’est prévoir. Depuis des années des spécialistes attirent l’attention des élus savoyards. Les réserves d’eau diminuent, mais ils stockent de l’eau pour l’enneigement ! Qui a bétonné à outrance et favorisé l’imperméabilisation des sols ? (Beretti n’a-t-il pas été élu en critiquant Dord sur son bétonnage alors qu’il en fait bien plus ?). ‘’Des végétaux moins consommateurs d’eau’’, mais quelle blague. ‘’Mise en place d’inscriptions près des évacuations des eaux pour éviter que les gens jettent des déchets qui finissent dans le lac.’’. Et si à Aix, on avait créé un réseau séparatif à la place du réseau unitaire, pendant un orage les eaux usées n’iraient pas se déverser directement dans le lac sans passer par la station d’épuration. Sans parler des pertes dans la distribution de l’eau potable ; celles-ci était de 40% en 2001, 20 ans plus tard elles seraient encore de 32% ! N’oublions pas que Dord avait créé une taxe spéciale sur l’eau pour améliorer le réseau. A noter que les premières communes à signer cette charte sont celles qui sont tenues par des maires politisés ! Il y a encore une soixantaine de petite communes qui n’ont pas signé. Ceux-ci ont peut-être compris la supercherie des professionnels de l’enfumage.
Quand le mensonge est devenu un art.
Notre Beretti est aussi le roi du ‘’en même temps’’ du sinistre paltoquet. Il fait son cinéma dans le daubé avec ses copains complices en disant, à propos de la sècheresse et de la désimperméabilisation des sols : ‘’Eau, climat, on agit !’’. Alors qu’il nous prépare, sans consultation aucune de la population, dans la dernière zone verte des bords du lac, 3 projets de construction ! (Entre le Bd Garibaldi, le Bd du Port aux Filles, l’Allée Promenade, et le Bd Barrier. Sans oublier, alors qu’il vante les circuits courts de distribution, la disparition programmée des maraîchers qui sont sur place !)
Dans un article de l’Essor il dit ‘’en même temps’’ tout et son contraire. C’est l’art et la manière de présenter les choses. ‘’La plage d’Aix a été rénovée et le cheminement est une grande satisfaction. Tous les publics y passent, et tout se passe dans un bon esprit.’’. ‘’Ce pari est donc une réussite.’’. Mais quelques lignes plus loin : ‘’Le seul point négatif, c’est que l’on a beaucoup de ‘’gens’’-(faut pas stigmatiser !)- qui viennent des banlieues de Lyon ou de Grenoble et qui viennent pour ne pas respecter, qui sont agressifs, violents et irrespectueux. Il y a eu des troubles avec le personnel et avec les plaisanciers, qui du coup s’en sont allés.’’. Sans blague! Est-ce possible? 

Nos ‘’zélus’’ et nos ‘’zélites’’ sont recyclables à l’infini !
On est contents d’apprendre que Castex, grâce à son charisme et son efficacité, vient d’être recasé ‘’Président du conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France.’’. Quel contribuable savait qu’une telle connerie existait et permettait de recaser les plus incompétents de la République ?
Après le siècle des lumières, que pensent les ‘’zélites’ des citoyens français ?
Relire un éditorial de BHL, parfait représentant de nos ‘’zélus’’ et de nos ‘’zélites’’ !
.  ‘’ Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux !’’.
 A l’attention de nos élus :
Que nos ‘’zélites’’ se mettent bien dans la tête que les franchouillards cocardiers les em…… à pied, à cheval et en voiture ! Et qu'ils disparaîtront bien avant le petit peuple, l’histoire est là pour en témoigner.
Ce n’est pas le mensonge qui nous dérange, c’est l’insulte à notre intelligence que nous trouvons offensante !

BF

 

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter