Enfin ! Paltoquet annonce clairement la fin de la démocratie.

Les fossoyeurs du pays ont commencé à creuser en 1974 !


La fin de l’insouciance.
    
Pour les élus ? Les retraités à la rue? Les profiteurs d’un système décadent?

Le déclin de notre pays a commencé en 1974 !
Les ‘’partis de gouvernement’’ ont fait ce qu’il fallait pour se partager et garder les places et le pognon de dingue qui va avec ! (Et les élus Savoyards n'ont pas été les derniers.) Macron, mis en place par les maîtres du monde occidental suite à un coup d’état, ne fait que finir le travail et accélérer la fin de la nation ! (Fillon, dégagé pour 3 costards et sa femme assistante parlementaire ! Quel élu n’a pas un membre de sa famille assistant parlementaire ? Pour être élu ne fallait-il pas qu’au deuxième tour il soit face à M. le Pen ? En politique rien n’arrive par hasard ! J. Lang, n’a-t-il pas touché pour plus de 500 000€ de costards de Smalto et ça n’a fait tousser personne.)
La dette en 1974 : 200 milliards d’euros. En 2022, 3000 milliards d’euros ! Macron, le Mozart de la finance, aidé par le Bulot Le Maire -ex LR- bat tous les records.
C’était l’insouciance et l’incompétence de salopards, qui ne devraient pas réussir. Ils ont abandonné nos souverainetés : l’énergie et l’alimentation sur l’autel d’une écologie politique, l’industrie et la défense sur celui d’une mondialisation heureuse…
Nous vivons dans un monde de fous, de décérébrés et dirigés, du haut en bas de l’échelle, par des imposteurs avec des QI de 45 qui sont ovationnés et plébiscités par 80% d’abrutis ! Une preuve ? Le courrier des lecteurs du sinistre daubé subventionné ! Nos pseudos élites se régalent devant les réactions de ceux-ci qui n’ont à proposer comme solutions au marasme que la création de taxes, d’interdictions et d’obligations.

Déclassement, insécurité, 48 ans de faillite libérale libertaire !
En clair, nous allons devoir nous serrer la ceinture, nous allons en baver. Le message de l’Imposteur est on ne peut plus limpide. Nous allons payer la note, d’atermoiements, du ‘’en même temps’’ compulsif, des incompétences, des erreurs à l’international, (Bruxelles, Otan), et à l’intérieur, commises par les pouvoirs successifs depuis 48 ans. Et la note va être salée.
Rappel, le 7 mars 1966, le général de Gaulle fait part aux Américains de son intention de quitter le commandement intégré de l’Otan. La motivation est la défense de notre souveraineté et donc de son autonomie de décision, contre quiconque la remet en cause, fût-il américain. Notre pays n’est plus que le supplétif de ceux-ci et de la voyoucratie corrompue des non élus de Bruxelles.
Comme le disait Saint Just, le maître à penser des dirigeants de LFI : ‘’Une nation ne se régénère que sur un monceau de cadavres.’’. 

Discours de l’improbable Foutriquet au Conseil des ministres.
Curieusement pendant la dernière guerre, ceux qui s’opposaient au régime nazi et ses collabos étaient appelés ‘’résistants’’ ; aujourd’hui ceux qui osent simplement douter de la parole officielle sont montrés du doigt, appelés ‘’complotistes’’ et marginalisés. On ne fusille plus, on fait disparaître socialement. Est-ce la preuve que nous sommes bien dans un pays ‘’occupé’’ par des élites minoritaires qui ont peur du peuple ?
Le paradoxe de l’omnipotence du pouvoir exécutif est devenu d’une inefficacité qui asphyxie le pays. Nous vivons dans une ‘’démocrature’’. Il s’agit d’un régime centralisé dans lequel l’Elysée décide à la place de tout le monde et dans tous les domaines. Un chercheur américain, Fareed Zakaria, a appelé ça la ‘’démocratie illibérale’’ en 1997. Sa définition : ‘’C’est une démocratie sans libéralisme constitutionnel qui produit des régimes centralisés, l’érosion de la liberté, des compétitions ethniques, des conflits et la guerre.’’ Toute ressemblance avec notre pays n’est peut-être pas fortuite.’’.
Extraits du discours de notre Hubris paru dans le Dauphiné Subventionné :
.  ‘’Ce que nous sommes en train de vivre est de l’ordre d’une grande bascule ou d’un grand bouleversement.’’. N‘a-t-il pas été mis en place pour ça ? Rapporté par Rocard, selon Edmond de Rothschild : ‘’Le verrou qui doit sauter maintenant, c’est la nation.’’
.  ‘’C’est la fin de l’abondance, des liquidités, des produits de technologie, des matières premières, de l’eau.’’. Pourquoi ? C’est tout simplement la faillite totale d’un état mal géré depuis 48 ans ! Un état qui impose le plus, et malgré ça qui a le plus de dette. Un Etat qui a le plus de services publics, mais organisés de façon soviétique qui fait qu’ils ne fonctionnent plus. Liquidités : autrement dit notre argent, la disparition du cash programmée n’est là que pour que l’Etat puisse se servir directement dans notre épargne. Le manque de matières premières, eau, n’est dû qu’à l’incapacité du monstre étatique à gérer.
.  Le propre des incapables est d’accuser les autres, ainsi : ‘’Ce sont les effets de la guerre en Ukraine et de la crise climatique.’’. Nous étions persuadés de tout acheter à la Chine, et bien non ! Il semble que tout vienne d’Ukraine. Quant à la crise climatique, elle a bon dos … Elle permet à une palanquée de politicards incultes et fainéants et de multinationales de faire un pognon de dingue.
.  Les Français auraient eu ‘’une forme d’insouciance.’’. Mais surtout pas les voyous des gouvernements successifs qui ont mis la poussière sous le tapis.
.  Le daubé de s’esbaudir et de montrer que leur champion ‘’est au rendez-vous d’évènements historiques de très grande ampleur. Il est le témoin et l’acteur de transformation sociétale et économique très importantes’’. Sauf que tout ceci est dû aux politiciens au pouvoir depuis trop longtemps et que son heure est enfin arrivée de foutre en l’air un système pourri jusqu’à la moelle pour en mettre en place un autre encore pire.
.  ‘’Il est temps de refonder, d’où le Conseil national de la refondation.’’. Ce qui veut dire pass énergie et rationnement ! Peut-on se foutre plus de la gueule des citoyens ! Il suffit de se rappeler le cinéma organisé après les gilets jaunes. Devant des élus figés dans leur bêtise et accrochés à leurs indemnités, le bonhomme arrivait à parler pour ne rien dire pendant 6 à 7 heures, pour quel résultat ? Rien ! Nada ! Que dalle ! Du vent ! De la poudre aux yeux !

Le pire dans son intervention !
Tout ceci n’est que mensonges, incompétence, fumisteries comme on en entend depuis bien trop longtemps!
Mais il y a bien plus grave dans son allocution ! Personne ne l’a soulevé. Le daubé l’a imprimé sans faire aucune remarque, sans se poser la moindre question, comme toute la presse aux ordres !  
Que nous dit ce fossoyeur de la France ?
‘’ C’est la fin des évidences, comme la démocratie et les droits de l’Homme.’’.
Ce qui a le mérite d’être clair ! Mais ça lui a été facile. La France d’aujourd’hui, c’est celle des abrutis en trottinette avec barbe de 8 jours et catogan, hyper connectés à tout et surtout n’importe quoi, totalement déconnectés de la réalité, mais qui ont besoin d’une cellule psychologique dès qu’ils voient une entrecôte dans la vitrine d’un boucher.

BF


 



Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter