L'ancien trésorier de l'UMP préparerait ses vieux jours dans un EHPAD


Dominique Dord, dans son  genre est un artiste. Tout ce qu'il touche se transforme en argent. De l'argent pas toujours perdu pour tout le monde. La saga continue...?

Rappelons nous. Quand en 2001 Dord s'intéresse aux Thermes nationaux, l'établissement appartient encore aux contribuables, il accueille 37.000 curistes par an et il compte dans ses caisses une petite trésorerie de 10 millions d'euros. Dix ans plus tard, en 2011, quand Dord cède, pour deux bouchées de pain, les Thermes à Valvital, outre la chute vertigineuse de la fréquentation, à défaut de trésorerie il y a juste une dette de 6 millions d'euros. De l'argent pas perdu pour tout le monde.

Face à un tel succès financier, en 2012 Dord prend le contrôle des finances de son parti, l'UMP. Personne ne pense alors un seul instant que deux ans et demi plus tard, quand il rendra la caisse ce sera avec un trou de près de 30 millions d'euros. Bon il est vrai que l'affaire Bygmalion et ses 22 millions d'euros de fausses factures étaient passés par là. On vous le dit, tout ce que Dord touche se transforme en argent pas perdu pour tout le monde.
Ce ne sont là que deux exemples parmi des dizaines où l'argent est le coeur de l'histoire.

Et l'artiste n'a pas dit son dernier mot.

Selon des confidences récemment reçues, Dominique-nique-nique aurait chargé quelques intermédiaires de négocier le rachat de terrains sur la commune de Brison-Saint-Innocent, là-même où l'ancien député-maire avait acquis son "château". Toujours selon ces mêmes indiscrétions, il serait envisagé sur ce site la construction d'un bâtiment destiné à devenir... un EHPAD!
Oui, un établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes. Oh, non pas que Dord envisagerait d'y couler ses vieux jours, non. Au mieux, y améliorer ses petites retraites d'ancien élu d'à peine 3 000 euros mensuels.

il serait donc encore question d'argent, un EHPAD étant l'un des derniers investissements à la mode et qui rapporte.
On attend la suite sans trop d'impatience avec d'autres précisions...

Opticon

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter