Dans notre République, beaucoup de médiocres réussissent.

Pourquoi ? Parce que la médiocrité rassure les citoyens.


Francis Blanche : ‘’Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser la médiocrité et l’atteindre’’

Vigoureux réquisitoire d’Abdoulaye Maïga à l’ONU, après l’intervention de Macron.
‘’Les autorités françaises, profondément antifrançaises pour avoir renié les valeurs morales universelles et trahi le lourd héritage humaniste des philosophes des lumières, se sont transformées en junte au service de l’obscurantisme.’’.
On peut en juger tous les jours … Notre pays est bien dirigé par une junte antifrançaise au service de l’obscurantisme. Elle est composée depuis longtemps par les partis qui se disent ‘’de gouvernement’’. Quant à l’obscurantisme, il suffit d’écouter nos élites qui s’incrustent telles des patelles à leur rocher.
N’a-t-on pas envie d’ouvrir la boîte à gifle ?
La vidéosurveillance de nos élus aixois, n’est-elle pas aussi efficace pour lutter contre l’insécurité que le pull à col roulé de Bulot Le Maire pour régler la crise énergétique ?
Sur l’échelle de l’absurdité ne sont-ils pas tous à égalité avec Sandrine Rousseau. En tout cas, ça y ressemble beaucoup …

Quand les baltringues se prennent pour Zorro.
Il faut savoir que le premier système de vidéosurveillance était allemand et a vu le jour en 1942, pendant la seconde guerre mondiale en Allemagne nazie, grâce à un ingénieur nommé Walter Bruch ! Etonnant, non ?
Vidéosurveillance. On nous avait promis plus de sécurité et ça devient un moyen de contrôle de la population.
En 2006, Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, impose aux municipalités la vidéosurveillance. Le préfet pourra l’imposer à celles qui s’y opposent ; ‘’en même temps’’ Sarkozy diminue de façon drastique le nombre de policiers. Maintenant le très sarkosiste Beretti embauche à tour de bras des policiers municipaux.
Dans notre ville, en 2009, les Dupont et Dupond nous jouent le méchant flic et le gentil flic ! Dord c’est oui, non, peut-être, pourquoi pas, faut voir ; Beretti c’est l’acharné du voyeurisme. C’est toujours le même schéma d’enfumage. On nous promettait quelques caméras en centre-ville sans surveillance. (J. L. Blanchou, préfet chargé par le gouvernement d’une mission de développement de la vidéoprotection : ‘’La vidéoprotection sans opérateur pour observer et réagir en temps réel, ça ne sert à rien, c’est de l’argent gaspillé !’’ Nos élus savaient donc bien qu’ils feraient évoluer le système vers plus de surveillance !) Depuis ça s’accélère pour en arriver à tout autre chose, un centre de supervision avec écrans en direct relié au commissariat de police, la verbalisation, lecture des plaques d’immatriculation et par la surveillance générale des citoyens. (Les policiers peuvent prendre la main sur des caméras pour zoomer sur un évènement.) Demain on peut être assurés que ça se terminera en cybersurveillance et notation des citoyens. (C’est déjà dans les cartons des dangereux décadents de Bruxelles.) On voit des caméras de partout, sauf là où il en faudrait, comme les endroits où ça trafique le plus et où les voitures brûlent régulièrement! Il est vrai que s’il y en avait là où elles sont indispensables elles seraient vite détruites !
Le coût de ces installations et le nombre d’arrestations n’ont jamais été communiqués par les élus. Si le système était efficace nous aurions vu notre Eliot Ness local en première page du daubé l’annoncer. La vidéosurveillance est installée par les pleutres et utilisée comme une réponse pour calmer colère et inquiétude, ce n’est qu’un symbole visant à donner l’impression d’une action sur le thème de la sécurité.

Rien n’est plus dangereux que la fausse sécurité.
Le syndrome du canard . Un pays s’effondre rarement d’un seul coup. L’effondrement n’est presque toujours que la phase visible d’un déclin qui a commencé longtemps avant et s’est développé de façon insidieuse. Il n’y a pas de solution facile à cette situation, l’habitude de la médiocrité s’est installée et fait tout accepter. La solution exige un langage de vérité mais celui-ci est interdit sous l’appellation de complotisme. Combien de faits appelés complotismes se sont avérés vrais ? (Qui croit encore aux armes de destruction massive en Irak ou à la balle unique de l’assassinat de Kennedy ? Et pourtant … )
   
L’insécurité est bien la seule chose qui permette à notre pays de battre des records !
Dans une ville ‘’vidéosurveillée’’ ça se passe comme ça :
Pas un jour sans ce genre d'article. Une femme rentre chez elle après son travail. Deux hommes se jettent sur elle, lui arrachent ses vêtements et la violent. La victime parvient à s’enfuir mais ses agresseurs la rattrapent et la violent de nouveau. Les agresseurs ont été arrêtés bien après grâce à la vidéosurveillance. C’est bien, mais ça n’a rien empêché et pourtant le ‘’sentiment d’insécurité’’ de cette femme a été très long ! Il n’y a que dans les westerns que la cavalerie arrive à temps. 

Humour belge.
Profitons en encore pendant que l’on peut rire ! Sandrine Rousseau : ‘’Le rire ? Mais ça fait justement partie des transformations que nous devons opérer.’’.
Un touriste Belge, sachant que la France n’était pas un pays sûr, s’est amusé à monter sur son capot de voiture, une mitrailleuse factice avant de venir en France.
 

BF

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter