Les élus qui nous ont empoisonnés hier sont devenus écolos !

Leurs dégâts sont renouvelables à l’infini mais ne produisent aucune énergie.


Encore 30 millions d’euros pour la presse ! L’information était un pilier de la démocratie. La presse est devenue une ribaude de l’Etat payée avec l’argent public. Pourtant toute cette presse appartient à des grands groupes financiers ou des propriétaires multimillionnaires. Cette presse déficitaire subventionnée soutient des élus de ‘’droite’’ comme de ‘’gauche’’, qui ne représentent pas les citoyens. On retrouve les mêmes éditos et le même lavage de cerveaux du Figaro à Libé en passant par l’Huma et le daubé! Malheur à celui qui pense mal, c’est la mort sociale assurée.
De toute façon, les citoyens sont trop couillons pour comprendre, comme le pense sans doute Bulot Le Maire, ex LR qui ne vaut rien ! Ceci est une parodie de l’homme qui devait faire s’effondrer l’économie de la Russie par les mesures qu’il prenait : ‘’Je le dis très humblement, la compréhension des enjeux énergétiques actuels nécessite une pensée complexe qui n’est pas forcément à la portée cognitive du français moyen.’’. Mais tous ces ‘’dirigeants’’, qui ne dirigent plus rien, ne sont-ils pas que des parodies ? On fera remarquer aux élus que le manque d’intelligence n’est pas du tout un obstacle pour faire une grande carrière en politique. Il est plus difficile d’être Compagnon charpentier du devoir et du tour de France que de faire Science Po ou l’Ena à la portée de n’importe quel fils à papa friqué.

Aix-les-Bains, ville écolo-bétonneuse.
Trop, c’est trop ! Le site internet de la ville est une éolienne ; il ne fonctionne qu’avec du vent.
Les vœux de nos élus? Ils ne font référence qu’aux crises ! ‘’Covid, sécheresse, canicule, énergie, inflation.’’ Mais l’équipe municipale et le capitaine du Titanic étaient là. On a même droit à la ridicule carte ecowatt, son alerte et ses éco gestes!
N’oublions pas ‘’les brigades vertes, les voies vertes, la vitesse apaisée, les ralentisseurs, la transition écologique, le PPI consacré à l’environnement, l’éco-responsabilité, etc’’ … Sans oublier les remerciements à tous les élus qui ont donné de leur temps et de leur énergie. (Ne sont-ils pas payés pour ça ?)
Sans parler des photos dans le daubé ! L’immense Beret chez les pompiers, avec les policiers, à l’hôpital, avec les employés de mairie, etc … En veux-tu, en voilà, jusqu’à saturation.
Mais, quid des articles de l’ineffable daubé : ‘’Grand Lac, 5600 logements supplémentaires ; (après s’être fait élire sur le fait d’arrêter le bétonnage.) ; les pages de souhaits de quidams locaux, ‘’peur du covid, de Poutine, de l’inflation, du réchauffement.’’ En fait tous prêts pour une mondialisation heureuse. Peur de tout ce que la presse leur serine à longueur d’année ! Et ça marche … (Il ne manque que la peur de manquer de PQ.) Question, que faisaient Bill Gates, Klaus Schwab et Ursula von der Leyen à la réunion du G20 à Bali pour tenir des discours sur ‘’la marche du monde’’ ? Ils n’ont jamais été élus !
Heureusement, le conseil régional veille. Il débloque 6 millions d’euros pour aider les boulangers ! Sauf que si les gens au pouvoir depuis 50 ans avaient fait ce pour quoi on les payait, on aurait encore de l’électricité pas chère ! Madame Gaymard doit pouvoir nous donner des explications, avec Macron, sur la vente d’Alstom. (On rappelle que Macron et Mme Gaymard ont donné Alstom aux américains ; or Alstom produisait et assuraient la maintenance des turbines Arabelle de nos centrales nucléaires !) Et après l’aide des boulangers ? Les restaurateurs ? Et après les restaurateurs, qui ? Encore une vision électorale à court terme.

Rappel d’une vraie catastrophe écologique locale.
Nos élus savoyards sont devenus écolos et nous ramènent au moyen-âge. Mais pendant des années ils ont laissé sciemment l’usine d’incinération de Gilly sur Isère cracher de la dioxine en toute impunité.
C’était le début des années 2000, la Savoie était à la botte de l’UMP. Nos élus d’aujourd’hui, écolos de la 25ème heure ont un triste passé d’enfumeurs, dans tous les sens du terme, avec l’incinérateur d’Albertville. Un petit rappel s’impose, pour faire court :
.  La SIMIGEDA. Syndicat intercommunal.
.  Monsieur Gibello. Maire d’Albertville et président de la SIMIGEDA.
.  Monsieur Beretti. Directeur de cabinet de Mr Gibello .
.  Monsieur Gaymard . Député.
.  Monsieur Barnier. Ministre de l’environnement et président du Conseil général.
L’incinérateur de Gilly sur Isère crache depuis des années de la dioxine par manque des travaux nécessaires pour la mise en conformité. (700 fois supérieure aux normes, de 1995 à 2001.) . Manque d’entretien, comme nos centrales nucléaires ! Des raisons politiques, interviennent également. Il faut taire le problème, les élections de 2001 approchent.
La dioxine, substance toxique, est retrouvée en 2001 dans le lait des vaches ; 6875 animaux sont abattus, 2,23 millions de litres de lait et 24 tonnes de produits laitiers détruits ainsi que 8500 tonnes de foin contaminé !
Sur son site internet, Greenpeace annonçait la découverte de 80 cancers dans la rue Berthet à Grignon .
Suez-Environnement, l’exploitant, avait exercé son pouvoir d’alerte auprès des élus et la préfecture sans qu’un arrêté de mise en demeure soit adressé à la Simigeda, lui enjoignant de réaliser les travaux. Suez n’étant pas autorisé à cesser d’exécuter son marché pour assurer le fonctionnement de l’usine.
Les fonctionnaires de la DRIRE chargés de contrôler les installations ont mis en cause leurs supérieurs et Barnier, à l’époque ministre de l’environnement et président du conseil général. ''Barnier avait réuni les DRIRE en demandant de ne pas ‘’accentuer’’ leurs actions concernant les non-conformités des usines d’incinération d’ordures ménagères.'' (Période électorale)
Tous ces gens ne manquent pas de moyens et de relations. La sous-préfète d’Albertville prononce par arrêté la dissolution du SIMIGEDA.
Pour les dirigeants du Simigeda, Barnier et les autres, l’affaire n’a jamais existé.
Aujourd’hui, il n’y a pas plus écolo que nos politiciens locaux. 

Salut les nouveaux Pangloss, écolos par carriérisme!
(Et bétonneux par affairisme?)
Aujourd’hui il n’y a pas plus écolos que nos élus qui sont à l’écologie ce que BFM TV est au journalisme d’investigation.
Pangloss. Ce personnage de Voltaire se croit important en enseignant la métaphysico-théologo-cosmolonigologie qui regroupe la métaphysique, la théologie et la cosmologie. En fait il enseigne une matière qui en regroupe trois autres qui reliées entre elles n’aboutissent à rien ! 
Comme le travail de Beretti ! 3 fonctions, 3 paies, 3 retraites et le pouvoir de mettre le foutoir dans 3 endroits différents.
Heureusement l’écologie politique a ses champions, comme les ‘’antifascistes’’ intermittents du spectacle et millionnaires, papa, maman et Greta Thunberg qui savent que ‘’la crise climatique est liée aux système d’oppression coloniaux, racistes et patriarcaux !’’. Ils sont tellement ‘’antifas’’, qu’ils l’écrivent sur leurs tee-shirt pour les photos dans Gala.
Les clowns de l’ONU se laissent insulter par une gamine mal élevée qui leur jette à la figure ‘’How dare you !’’. C’est dire si la planète va mal, non pas à cause d’un changement climatique qui arrange les parasites de tous poils, mais à cause des fumistes corrompus qui sont au pouvoir!
On dit à notre monde politique, mais pas pour les mêmes raisons que le petit perroquet suédois, après tout ce que vous avez fait depuis 50 ans: ‘’Comment osez-vous ?’’

BF

 

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Facebook ou Twitter